La question nous vient de plusieurs joueurs qui ont des difficultés à réaliser leur volée de revers. Mauvaise position, mauvaise prise, erreur lors de la frappe, et si le problème venait simplement de la position de votre pied ?

La technique au padel n’est peut-être pas si importante que cela lorsque nous faisons nos premiers pas sur la piste. Avec le temps et l’augmentation du niveau de jeu, vous prenez confiance, vous cherchez de nouvelles zones, de nouvelles vitesses et c´est ainsi que la technique fait son apparition. Réaliser une bonne volée de revers fait partie de cette progression.

Le premier problème que nous aurons avec la volée de revers sera l’orientation.

Imaginons que nous sommes droitier posté à gauche sur la piste. Cela a dû vous arriver, vous souhaitez impacter la balle et vous terminez votre geste face à la grille sur votre gauche, vos adversaires pouvant admirer votre dos. A droite, la piste est plus ouverte mais difficile de jouer long de ligne ou parfois même vers le centre. Quelle est donc la solution ?

La position d’attente

Afin d’éviter de vous retrouver rapidement de dos, pensez à toujours garder une position d’attente, pala tenue à 2 mains, posée devant vous, pointant le joueur qui va impacter. Cette position vous permettra de suivre le jeu et de vous retrouver dans le sens de la marche.

Le rôle du pied non dominant

Ce sera la clé du succès. Reprenons le cas des droitiers. Leur pied non dominant sera le gauche. La balle vient vers vous et vous allez jouer une volée de revers. Ce pied gauche sera posé au sol. Si vous faites attention, ce pied au sol indique une direction. En imaginant que votre talon soit le début d´une flèche et la pointe de votre pied en soit la pointe, l’objectif sera de ne pas passer cette ligne de direction marquée par ce pied gauche.

Donc, si nous reprenons la technique de la volée que nous avons abordée dans un article précédent, il existe 3 appuis au sol ; avant impact pour le contrôle, après impact pour la vitesse et 50-50 pour un rapport vitesse-précision parfait. Afin de pouvoir travailler les appuis, il nous faut une base, et ce sera notre pied gauche. Pied gauche au sol vous connaitrez la limite à ne pas dépasser avec la deuxième jambe d’appui.

Alors les questions pourraient être multiples : dans le cas d’une chiquita des adversaires qui irait vers la grille de gauche, il faudra que je croise ma jambe droite énormément pour récupérer cette volée ? Oui, mais auparavant vous aurez orienté le pied gauche afin de pointer la grille. Donc au final, vous ne croisez pas la ligne formée par le pied non dominant.

Maxi Sanchez volée de revers WPT Albacete Challenger 2022

Cette technique en est une parmi tant d’autres pour comprendre le fait de ne pas croiser son corps pour jouer la volée de revers. L’idée sera de toujours aller vers l’avant pour impacter vos volées. Le rôle du pied non dominant est très important pour aller dans la direction correcte et surtout pour avoir une volée précise et contrôlée. Ne dépassez pas la ligne marquée par le pied non dominant et vous deviendrez un meilleur joueur au filet. Vamos !

Julien Bondia

Julien Bondia est professeur de padel à Ténérife. Il est le fondateur de AvantagePadel.net, un logiciel très apprécié des clubs et joueurs de padel. Chroniqueur et conseiller, il vous aide à mieux jouer par l’intermédiaire de ses nombreux tutos padel.