Sebastian Nerone est une légende vivante du padel, qui a même sa place dans le musée du sport. Marca rencontre le joueur argentin qui se livre sans retenue.

The last dance

“J’aborde 2021 avec la tranquillité. Nous avons encore beaucoup d’incertitudes, même si nous sommes certains que tout finira par aller mieux. Maintenant, je prends soin de moi, je me mets en forme et je m’entraîne beaucoup.”

“Sur le plan sportif, gagner le plus grand nombre de matchs possible. Ce sera probablement ma dernière année en tant que professionnel et je veux profiter de chaque jour, ce que je fais depuis longtemps. Le meilleur de ma carrière sur le plan sportif est derrière moi, et cette année, je suis confronté à différents défis.”

Cette dernière phrase s’oppose aux paroles de Bela, qui est quant à lui convaincu que le meilleur de sa carrière n’est pas encore arrivé.

nerone padel

Un niveau impressionnant en 2020

“En ce qui concerne le circuit, c’est un miracle et un énorme effort de la part du World Padel Tour de l’organiser malgré toutes les circonstances, et cela a rendu tous les joueurs heureux.”

“Sur le plan sportif, comme j’ai dû être commentateur, je pense que j’ai vu un niveau de padel impressionnant. Le padel prend de la vitesse, il gagne en popularité dans les retransmissions… et vous pouvez voir des joueurs comme Lebron, Galan, Gemma ou Alejandra, et bien d’autres, qui ont joué un padel incroyable.”

Les favoris et les aspirants selon l’expert Nerone

“Je pense que Lebron/Galan et Triay/Salazar peuvent commencer comme favoris pour le numéro 1. Je vois Chingotto/Tello et Sainz/Gonzalez comme des alternatives pour lutter pour être les meilleurs. Aussi Bela/Sanyo, Lima/Tapia et les Martas”.

Chingotto et Tello sont ensemble depuis 5 ans et ils doivent franchir le pas qui leur manque. Ils se sont débarrassés d’une épine en remportant leur premier tournoi. Ils savent qu’ils peuvent le faire et ils peuvent tenir tête à toutes les paires. Il est vrai qu’ensuite, on regarde Belasteguin et Sanyo ou Lima et Tapia, qui sont conçus pour essayer d’atteindre cette position, mais je pense que Chingotto et Tello ont un léger avantage car cela fait longtemps qu’ils jouent ensemble.”

“Sur le tableau féminin, je pense que c’est l’année où Lucia Sainz doit confirmer sa partenaire, Bea Gonzalez, qui est un diamant brut et qui grandit à pas de géant. J’imagine aussi que les Martas vont en vouloir aussi car elles se sont réunies à nouveau l’année dernière et n’ont pas réussi à obtenir ce qu’elles attendaient. Il faudra également compter sur les jumelles, qui ont une âme de compétitrices incroyable.”

sebastian nerone musée du sport madrid

Commentateur Nerone ou coach Nerone ?

“Je ne pense pas que ces deux activités soient incompatibles. Même s’il est vrai que si j’entrainais une paire qui arrive dans les derniers tours des tournois, je ne pourrais pas commenter car j’aurais une certaine implication. Je n’imagine pas Zidane commenter un Granada – Elche, et ensuite diriger un match du Real Madrid. Il faut que j’y réfléchisse, et j’étudierai les opportunités lorsque je prendrai ma retraite.”

Lorenzo Lecci López

À ses noms, nous devinons ses origines espagnoles et italiennes. Lorenzo est un polyglotte passionné de sport : le journalisme par vocation et l’événementiel par adoration sont ses deux jambes. Son ambition est de couvrir les plus grands événements sportifs (J.O. et Mondiaux). Il s’intéresse à la situation du padel en France, et offre des perspectives pour un développement optimal.