En 2022, le nombre de compétiteurs s’est encore envolé en France. Mais les dames restent très minoritaires et les jeunes davantage encore.

Le padel, un sport fait pour les anciens ? C’est le constat que nous faisions en août 2021, dans un article intitulé « Le padel, un sport où les “vieux” brillent ».

Le constat valait non seulement pour le sommet de la pyramide, au niveau international ou national, mais également à sa base, chez les joueurs de clubs. A cette époque, il y avait 13 000 licenciés faisant de la compétition en France.

Pour ne citer que le top 500 national, 32,4% des messieurs avaient plus de 40 ans et pas moins de 46,6% des dames.

Où en était-on un an plus tard, en août 2022 ?

Plus de compétiteurs.- Premier constat : le nombre de joueurs compétiteurs a presque doublé en un an, passant de 13 000 (en juillet 2021) à 24 500 (en août 2022). Cette hausse de 88% concerne aussi bien les joueurs que les joueuses.

Six fois moins de dames.- Les messieurs restent cependant très majoritaires : ils sont 21 004 à avoir fait des tournois en 2022, tandis que les dames sont six fois moins nombreuses (3486). En pourcentage, on retiendra que parmi les compétiteurs, 14% sont des femmes et près de 86% des hommes !

Plus âgées.- Autre différence, les joueuses sont un peu plus âgées que les joueurs : en moyenne 40 ans pour ces dames et 37 ans chez ces messieurs. Du côté des extrêmes, les dames font plus fort que les messieurs : la compétitrice la plus âgée a 84 ans, la plus jeune, 4 ans ! Côté messieurs, cela va de 6 ans plus le plus précoce à 82 ans pour le plus endurant.

45 ans, le bel âge.- Au padel, la valeur attend souvent le nombre des années, surtout chez les dames. Dans les tournois et championnats, les joueuses de 45 à 64 ans forment la tranche d’âge la plus représentée (37% du total). Alors que chez les joueurs, ce sont les 18-34 ans qui sont les plus nombreux (43% du total).

Les juniors absents.- Revers de cette médaille, les moins de 18 ans sont très rares dans les compétitions : seulement 3%, chez les garçons comme chez les filles. Voilà qui rappelle que la formation des jeunes en France est un enjeu primordial, en particulier dans les ligues, conscientes de ce problème, et qui a lancé avec la mission padel, un vaste plan pour essayer d’enrayer ce problème. La formation de moniteurs de padel fait partie de ce plan FFT. Mais ce travail réalisé par la FFT prendra certainement un peu temps avant d’en voir les effets.

Les royaumes des anciens.- Egalement révélateur de notre sport, l’âge médian des compétiteurs nous éclaire sur la pyramide des âges selon les ligues et régions. Il apparaît qu’en Provence-Alpes-Côte-d’Azur, plus de la moitié des 4332 joueurs ont plus de 40 ans. A l’inverse, en Île-de-France, ce sont les moins de 33 ans qui sont majoritaires parmi les 3318 compétiteurs. Entre ces deux ligues extrêmes, on trouve Auvergne-Rhône-Alpes et l’Occitanie, où la médiane est respectivement de 38 ans et 37 ans.

En foncé, les ligues où les compétiteurs sont les plus âgés.

Elite mature.- Enfin, dans l’élite française, l’âge moyen du top 50 est plus élevé au padel qu’au tennis : 32 ans côté hommes, 35 ans côté femmes. Une des explications est le fait que la majorité des bons joueurs de padel viennent au padel après avoir fait une « carrière » en tennis. On peut espérer qu’à l’avenir, le padel sera de moins en moins un sport de « recyclage » mais au contraire le premier choix de la future élite.

Gilles Fiolet

Gilles Fiolet a découvert le padel il y a 5 ans dans les Hauts de France et se passionne depuis pour ce sport qu’il pratique sur les terrains et devant les streaming. Consultant dans le monde de la Data, il marie et s’amuse de ses 2 passions pour analyser la performance du padel en France, des ligues et des joueurs. Il ne désespère pas de voir un jour son nom apparaître dans les plus belles progressions de l’année … catégorie Vétéran.