Ne vous vous dites vous jamais lorsque vous entrez sur une piste : “oh non un gaucher“. C’est la partie imprévisible de ce sport. A quel type de joueur vais-je devoir me confronter dans la diagonale de droite, comment dois-je le jouer ?

Afin que ce soit le plus clair possible pour le commun des mortels, nous allons voir ensemble quels sont les coups naturels pour un droitier et un gaucher en fond de piste. Une fois que vous aurez compris ce qui est le plus simple pour eux, vous aurez aussi compris ce qui leur est le plus difficile.

Les coups directs

On parle dans ce cas là de coup droit et de revers frappés de façon directe, sans rebond sur les vitres. Un droitier jouera son coup droit proche de la vitre latérale. L’orientation naturelle l’amènera à jouer de façon croisée, avec une balle qui aura tendance à rebondir sur la grille ou sur la première vitre latérale.

Pour le gaucher ce sera un revers et cet angle ne sera pas si naturel. Pour lui ce sera plutôt le centre qui sera plus simple à trouver.

Passons maintenant au coup droit du gaucher. La balle viendra au centre de la piste et naturellement il pourra chercher le long de ligne, en jouant sur le joueur face à lui. Le soucis c’est qu’en jouant de la sorte soit ce joueur cherchera le coup gagnant soit consciemment il cherchera à changer la diagonale. Mais s’il désire rester dans sa diagonale, le plus naturel sera de chercher le centre.

Pour le droitier, la balle au centre sera un revers qui de façon naturelle ira soit sur le volleyeur de la diagonale pour l’obliger à volleyer, soit plus vers le centre de la piste pour provoquer la confusion.

En sortie de vitre

Le fait d’utiliser les vitres permet souvent de se donner plus de temps et de changer les directions naturelles des coups.

Commençons par un droitier qui aurait à jouer une sortie de vitre de coup droit. Ici c’est assez particulier parce que les joueurs peuvent rester en appuis ouverts et donc faire face à la piste pour réaliser ce coup. Moins de difficultés donc pour sortir la balle que pour un gaucher, naturellement le droitier cherchera le centre en coup droit.

En revers ce sera différent. Le droitier pourra chercher la diagonale vers la grille avec une chiquita suivie au filet qui mettra de la pression.

Les gauchers joueront leur coup droit en sortie de vitre depuis le centre. Pour eux ce sera plus naturel d’aller également vers le centre alors qu’avec leur revers ils s’enfermeront dans le coin et devront plutôt jouer parallèle, long de ligne ou du moins sur le joueur face à eux.

Le naturel c’est la base

Et oui, comprendre comment jouer de façon naturelle réduit le nombre de fautes directes donc pensez-y lorsque vous défendez mais pensez-y surtout lorsque vous attaquez car de la sorte vous pourrez anticiper les coups de vos adversaires.

Vous avez compris la théorie, maintenant gardez à l’esprit que suivant les rebonds des balles, le moment du match et l’état d’esprit de chacun, ces directions de jeu peuvent être modifiées. Donc partez sur une base d’analyse simple en début de rencontre et adaptez-la en fonction des joueurs que vous avez face à vous. Vamos ! 

Julien Bondia

Julien Bondia est professeur de padel à Ténérife. Il est le fondateur de AvantagePadel.net, un logiciel très apprécié des clubs et joueurs de padel. Chroniqueur et conseiller, il vous aide à mieux jouer par l’intermédiaire de ses nombreux tutos padel.