Dix points de suite perdus d’entrée de match, neuf points de suite subis en fin de match : c’est le terrible bilan comptable subi par les Français Johan Bergeron (157e mondial) et Thomas Leygue (171e) face à Fernando Belasteguin (11e) et Arturo Coello (15e). Score final de ce 1/16e de finale : 6/1 6/0 pour la paire hispano-argentine.

Soumis d’emblée à une pression terrible face à des adversaires d’une précision clinique (Bela) et d’une puissance inouïe (Coello), les tricolores ont joué crânement leur chance devant le public conquis mais encore clairsemé du Palais des sports de Toulouse.

Pour en finir avec les chiffres impitoyables, les Français auront marqué 15 points durant les 50 minutes qu’a duré ce match (7 au 1er set, 8 au second). Leurs adversaires en ont totalisé 51 (27 au 1er set, 24 au second), en convertissant 5 de leurs 6 balles de break.

Points positif : Leygue et Bergeron ont commis seulement trois fautes directes, tandis que Bela et Coello en ont fait 8. Mais ces derniers ont surtout remporté haut la main le match des points gagnants : 25 à 3 !

On retiendra le quatrième jeu du match, idéalement entamé par deux smashes gagnants de Thomas Leygue puis une faute dans le filet de Bela. Et sur le punto de oro final, Leygue remporte son jeu de service avec un ultime et libérateur smash à la grille, gagnant.

Menés 3-0 au second set, les joueurs locaux ont même failli prendre le service d’Arturo Coello, suite à deux grosses fautes dans le filet de Belasteguin et un smash gagnant de Leygue. Mais trois balles de break n’auront pas suffi à contenir le rouleau compresseur adverse.

Bilan de l’aventure : quelques beaux moments de padel, des points spectaculaires et beaucoup d’expérience emmagasinée par les Français.

Un point gratuit, offert par l’arbitre aux Français

Un moment de flottement a marqué ce match dans le 5e jeu du 2e set : alors que les Français sont menés 0-15 sur le service de Leygue, Coello conclut un superbe point d’un smash gagnant. Mais l’arbitre annonce 15-15 au lieu de 0-30. Le joueur continue et, alors que le tableau d’affichage marque 15-30 (en réalité 0-40), l’arbitre annonce 15/40. Et il n’en démord pas malgré la surprise des joueurs, conscients de n’avoir joué que trois points et non quatre.
Les Français auront donc officiellement marqué 16 points au lieu de 15 dans les faits.

Pour suivre la suite des rencontres, et des Français, cela se passe ICI !

jérome arnoux journliaste

Après 40 ans de tennis, Jérôme tombe dans la marmite du padel en 2018. Depuis, il y pense tous les matins en se rasant… mais ne se rase jamais pala en main ! Journaliste en Alsace, il n’a d’autre ambition que de partager sa passion avec vous, que vous parliez français, italien, espagnol ou anglais.