Membre VIPPadel BusinessA la uneACTUALITÉS

Un centre 100% padel ou un centre multi-sport ?

On voit se développer centre 100% padel, des centres multi-sport dont centre de foot à 5 intégrant du padel ou encore des clubs tennis proposant du padel… Alors vous êtes plutôt quoi ?

Les multi-sports (dont les centres de foot en salle) ont tout intérêt à se lancer pour les mêmes raisons que les clubs de tennis. Les multi-sports ont une base clients importante et souvent de l’espace dans leurs centres pour développer ce sport. Le Padel est un bon moyen de diversifier le centre et de se positionner sur un sport d’avenir. C’est un investissement faible qui ne générera pas ou peu de charges fixes salariales.

Concernant la création de centres 80-100% Padel, mon avis porté sur le padel est plus mitigé. Est-ce rentable un club pur Padel ? A l’heure actuelle les pionniers qui se lancent dans le Padel créent des structures presque rentables en général car : elles sont de qualité, elles ont un monopole sur la région, elles proposent des pistes indoor quand les clubs de tennis proposent de l’outdoor, les prix à l’heure permettent un CA intéressant si le taux d’occupation des courts est élevé.

Donc si une structure Padel est bien placée, pionnière dans sa région et de qualité, le complexe devrait être rentable. Le doute pour l’avenir, c’est de savoir comment la création de 1000 courts de Padel par la FFT en 3-4 ans, affectera le marché du Padel.

Car si on fait un petit tableau comparatif d’un club de tennis face à un club privé on obtient cela.

La question est la suivante  « Pourquoi irions-nous jouer dans le futur dans un club 100% Padel si au final nous pouvons jouer dans le club de tennis public à côté de chez nous à moindre prix ? ».

Réponse à la problématique :

Ainsi, en France, le principal moyen de développement est le fait de construire des terrains de padel dans les clubs de tennis avec l’appui de la FFT. Le padel a besoin d’une visibilité importante avec une clientèle fidèle mais qui a besoin de se faire surprendre ou d’essayer de nouvelles pratiques. Dorénavant, il faudra miser sur un développement de la formation pour initier les plus jeunes à cette nouvelle pratique.

Pour les personnes ne jouant pas au tennis mais amateur de sport, les complexes privés sont un axe très important de développement. Cela permet de ne pas payer une cotisation à l’année et surtout de jouer et de faire connaître les nouveaux sports comme le padel ou futsal notamment. Un sport comme le badminton est plus présent dans des structures privés car c’est un sport que beaucoup de personnes aiment mais pour jouer une fois de temps en temps.

Il y a plus de doutes à l’heure actuelle sur la création d’une structure pur Padel. Par contre, si le club pur Padel est de qualité, a un monopole sur son secteur, est le seul à proposer de l’indoor sur sa région, a créé une dynamique de qualité au sein de sa structure avec des joueurs et des professeurs qui permettent d’avoir un pôle de Padel compétitif, alors il pourra être très rentable. Malheureusement, à Lyon, Padel Central Lyon a dû déposer le bilan au bout de 2 ans par manque de ressources et de rentabilité.

La vraie question pour les complexes 100% Padel voir les complexes multi-sports qui ont dû mal financièrement est comment gérer les heures creuses. Quel que soit le sport qui n’est pas encore ancré dans les gênes des Français, la structure privée aura du mal à rentabiliser ces heures creuses.

C’est pourquoi de nombreux acteurs externes sont impliqués dans le développement du padel comme les marques avec l’organisation de nombreux événements ou tournois. Les marques doivent, pour l’émergence, développer une gamme de produits plus importante notamment pour les enfants. Pourquoi ne pas avoir la même stratégie qu’en Espagne ? Les marques proposent un marché très quantitatif et qualitatif contrairement à notre pays. De plus, Les médias en relation avec le padel permettent de relayer les actualités et les informations.

Informations complémentaires :

  • Des informations sont tirées de l’expertise de Romain Taupin :
  • http://www.fichier-pdf.fr/2017/04/30/etude-sur-le-marche-du-padel-francais/?a=captcha#dl

Sur le même sujet:

Antoine Sarroste

Antoine Sarroste a étudié le padel. Il nous offre son expertise autour du développement du padel en France.

1 Commentaire

  1. Bonjour,
    Toujours club de tennis public VS club privé
    Une dernière fois et après j’arrête de faire mon juriste…
    Un club de tennis associatif est PRIVÉ (mais non marchand). Un centre commercial est PRIVÉ marchand.
    Merci pour l’article qui reste très intéressant.

Répondre à Arnaud Saurois Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
X
X
Lire les articles précédents :
Le padel, un sport de moins en moins méconnu ?

Ce sport encore méconnu dans l’Hexagone, connaît néanmoins depuis 2013 puis en 2014 avec  l’intégration du Padel dans la Fédération Française de Tennis un virage sans précédent, aussi bien en...

La Blast by Dunlop profite du Black Friday

Ce vendredi, Dunlop Padel propose une édition très spéciale : La Dunlop Blast avec cette couleur rouge. La raquette de padel  de Juani Mieres en solde... Rapprochez-vous du site Dunlop...

Fernando Belasteguin reviendra t-il aux affaires ?

Pour tout fan qui aime le padel, vous savez que les derniers mois ont été marqués par l’absence de l’un des plus grands joueurs de l'histoire du padel mondial :...

Fermer