Depuis quelques temps, le prize money est en baisse au tennis, certains joueurs déclarant perdre leur motivation. Vous allez voir qu’ils sont encore bien au-dessus de ce que l’on peut trouver au padel !

Le cas récent de Benoît Paire : “plus de bénéfices à perdre”

Lors de ses dernières déclarations, Benoît Paire a fait réagir le monde entier sur ses propos. Le Français estime que les nouveaux barèmes sur les ATP 250 n’incitent plus les joueurs à se transcender pour gagner :

“…J’arrive, je prends un peu d’argent et je pars au tournoi suivant : je fais mon boulot….Ce qui est surprenant avec le circuit actuel, c’est qu’il y a beaucoup de bénéfices à perdre. Là, si tu gagnes un ATP 250, tu n’empoches plus que 30.000 dollars (25.000 euros). Moi, avec des bye, j’ai pris 10.000 (8.400 euros) à chaque fois en perdant directement. Pourquoi t’arracher comme un dingue pour gagner à peine plus?”

Svitolina moins motivée à cause de la chute du prize money !

Il faut dire que la crise mondiale liée au Covid 19 n’aide pas. Tournois à huis clos, sponsors qui ont certainement perdu de l’argent pendant la pandémie, des paramètres qui expliquent la baisse des prize money. De là à en perdre la motivation ? Elina Svitolina déclare :

“Ce n’est vraiment pas facile pour certaines joueuses de s’adapter et, pour moi, ça l’est aussi un peu, parce que nous avons été gâtées pendant les années où le montant des gains était vraiment élevé. Quand on est fatigué et qu’on doit jouer un gros tournoi par la suite, on aurait tendance à les laisser de côté.”

Il faut dire que le tournoi de Dubaï connaît une chute spectaculaire avec une baisse de 30% du prize money global, et même -68% pour les futurs vainqueurs du tournoi…

Un prize dont les joueurs de padel se contenteraient largement !

Le tennis est un sport planétaire, pratiqué par des millions de personnes, vu par des millions de spectateurs. Une véritable machine qui génère énormément d’argent, ce qui permet de rémunérer de manière très importante joueurs les mieux classés. Il est évidemment extrêmement difficile de faire partie des tous meilleurs mondiaux, et une carrière dans le tennis suppose de gros sacrifices, qui nous semblent bien compensés par les gains colossaux qu’obtiennent les stars du tennis mondial.

Des gains que les meilleurs joueurs de padel mondiaux seraient ravis de toucher, même après la baisse !

chef d'orchestre paquito navarro

En effet, si l’on compare les tournois les plus importants du WPT de l’APT ne serait-ce qu’avec les fameux ATP et WTA 250, on se rend vite compte que l’on n’évolue pas dans la même dimension. Les chiffres donnés sont pour 2021.

  • Un Master du World Padel Tour attribue 146 160€ de prize money (105 840 pour les hommes, 40 320 pour les femmes)
  • Un Grand Master de l’APT Padel Tour offre 118 000€ de prize money (100 000 pour les hommes, 18 000 pour les femmes)
  • L’Open 13 Provence de Tennis Hommes ( ATP 250) – totalise 409 765 € en prize money
  • L’Open de Lyon de Tennis Dames (WTA 250) offre un prize money de 235 538€

Grands Chelems : un fossé énorme

Si l’on s’attarde sur les vainqueurs et finalistes, on s’aperçoit que les joueurs de tennis gagnent entre 2,5 fois et 3 fois plus d’argent sur un ATP 250 que les joueurs de padel sur un Master du WPT ou de l’APT. (27 615€ pour le vainqueur de l’Open 13, et 10 584€ pour un joueur qui remporte un Master du WPT (21 168 pour la paire) ; 20 400€ pour le finaliste de l’Open 13 et 6 879€ pour chacun des finalistes du Master WPT)

Et encore, nous ne parlons pas ici de Grand Chelem ! Le vainqueur homme et la gagnante femme de l’Australian Open 2021 empocheront chacun 2 138 125 US$, soit plus de 20 fois plus que ce que gagnent les joueurs de padel hommes les mieux payés en prize money en une année ! Et même près de 50 fois plus que ce que les meilleures filles gagnent en prize money en un an au padel !

On a clairement affaire à un fossé, qui s’explique largement par la différence de popularité entre les deux sports. Aujourd’hui le padel est encore un sport nouveau mais qui gagne de l’intérêt partout dans le monde. Dans quelques années, avec l’arrivée de droits télé importants, de paris sportifs, on pourrait voir l’écart se resserrer, mais il faudra du temps !

L’équipe Padel Magazine tente de vous offrir depuis 2013 le meilleur du padel, mais aussi des enquêtes, des analyses pour essayer de comprendre le monde du padel. Du jeu à la politique de notre sport, Padel Magazine est à votre service.