Après avoir commenté l’union Bela/Sanyo, ou encore avoir encensé Agustin Tapia, Seba Nerone analyse pour le World Padel Tour la nouvelle saison des numéros 1 Juan Lebron et Ale Galan. 

Les hommes à abattre

“Selon moi, les deux meilleurs joueurs de la saison ont démontré un padel révolutionnaire, un padel de contre-attaque depuis des endroits insoupçonnables du court. Ils peuvent passer à l’attaque à tout moment, dans n’importe quelle situation. Ils se retrouvent parfois exposés en duels de volées, et là encore ils en sortent vainqueurs.”

“Je pense qu’avec ces vertus, d’être capable d’aller au duel sans aucun problème avec un potentiel énorme au smash pour gagner des points, ils restent la paire à battre. En travaillant bien, ils ont tout pour rester n°1. “

lebron galan finale smash alicante

On ne change pas une équipe qui gagne

“Je pense qu’ils ne vont pas faire de changement. Si j’étais leur entraîneur, je ne ferais aucun changement. C’est vrai qu’il faut accentuer ces vertus, mais nous parlons d’une paire qui a gagné 6 tournois sur 11. Plus de 50%. Ces chiffres sont impressionnants. Ils n’ont jamais perdu avant les demi-finales !”

“Ils ont parfois du mal dans les premiers matchs des tournois, et c’est peut-être cela qu’ils devraient travailler pour ne pas être embêtés au cours des premiers tours. S’ils peuvent corriger ça, ils seront encore plus dangereux.”

La concurrence promet d’être rude en 2021, avec Bela/Sanyo, Tapia/Lima, mais aussi Federico Chingotto et Juan Tello qui vont continuer à progresser en équipe. Sans oublier les autres nouvelles associations comme Navarro/Di Nenno ou Stupaczuk/Alex Ruiz… Toutes ces paires voudront bien sûr épingler Galan/Lebron à leur tableau de chasse.

“Je pense qu’ils ont 50% de chances d’être n°1 de nouveau. Comme je l’ai dit auparavant, trois autres paires vont être très fortes la saison prochaine et vont vouloir détrôner Lebron et Galan. Les paires ennemies sont très fortes, et même s’ils sont ensemble depuis plus d’un an, ils vont probablement ressentir la pression de rester n°1.”

 

Retrouvez les commentaires de Seba en images juste en-dessous :

Lorenzo Lecci López

À ses noms, nous devinons ses origines espagnoles et italiennes. Lorenzo est un polyglotte passionné de sport : le journalisme par vocation et l’événementiel par adoration sont ses deux jambes. Son ambition est de couvrir les plus grands événements sportifs (J.O. et Mondiaux). Il s’intéresse à la situation du padel en France, et offre des perspectives pour un développement optimal.