A la uneACTUALITÉSL'INFO EN PLUSLa parole est à vous !

Etre coaché au padel : pour ou contre ?

Au padel, le coaching est bien plus fréquent qu'au tennis. Alors pourquoi ne pas le démocratiser en France ?

Ce mois-ci, pour le 2éme article de ma chronique, je vais traiter d’un sujet épineux  : le coaching au padel pendant les matchs.

En France, on voit parfois des coachs prodiguer des conseils à leurs joueurs. En Espagne, pareil, et encore plus sur le circuit du World Padel Tour, où les coachs font parties de la team. A chaque changement de côté, les coachs tentent d’aider leur paire.

Le coaching au padel, c’est quoi ?

Il s’agit le plus souvent d’un entraîneur et parfois un joueur qui coache durant un match. Celui-ci reste ainsi sur le banc tout au long du match et à chaque changement de côté, le coach intervient pour aider sa paire à mieux jouer.

Lorsque le coaching pendant les matchs est autorisé (comme sur le World Padel Tour), un coach ou toute personne accréditée, est désigné en amont pour parler aux joueurs (ses) aux changements de côté.

Pour traiter ce sujet, il faut différencier ce qui se fait au tennis et au padel, aux niveaux national et international. Et vous allez voir des différences.

Différences  entre le tennis et le padel

Au tennis, en France, le coaching est interdit pendant les compétitions individuelles.

Concernant les compétitions en équipes, un coach (ou joueur) peut être présent sur le banc tout au long du match, et discuter avec les joueurs (ses) aux changements de côté.

Au niveau international (circuits ATP et WTA, Grands Chelems, Coupe Davis, Fed Cup), même système, à une exception près : les tournois WTA (hors grands chelems). Ces tournois, réservés aux femmes, autorisent les joueuses à faire appel à leur coach une fois par set, pendant un changement de côté. Le coach doit ensuite repartir s’asseoir en tribunes, il ne peut rester sur le terrain.

Au padel, en France, rien n’est dit ! En effet, dans le règlement fédéral traitant du padel (source FFT et Padel Magazine), le coaching n’apparait nulle part. Ni la possibilité d’être coaché, ni l’interdiction. Il parait que ce qui n’est pas interdit, est autorisé, isn’t it ?!

Il m’est arrivé plusieurs fois, pendant mes matchs, que mes adversaires soient coachées, parfois même en cachette, ce qui est marrant. Surtout que je considère que ça devrait être possible et normal d’être coaché par une personne présente qu’on a désigné en amont. Vous l’avez compris, je suis pour  !

Avoir un coach pendant les championnats de France ?

Au niveau International, le règlement de la IFP (International Federation of Padel) est très clair. Au chapitre des règles sur la conduite, il est écrit : Les joueurs et les équipes peuvent recevoir des conseils pendant une partie avec un coach accrédité, pendant les compétitions par équipes et en double (tournoi « normal »), dès lors que cela se passe pendant le temps dédié aux changements de côtés.

Que va-t-il se passer si, lors d’un prochain tournoi ou pendant les Championnats de France, une équipe reçoit l’aide d’un coach aux changements de côté ?

Je pense qu’il faudrait que la Fédération Française de Tennis se penche sur le sujet dès que possible. Il serait bien d’en discuter avec les joueurs et joueuses, en créant un débat, un vote (referendum parmi les classé(e)s ?) pour pouvoir trancher ensuite en connaissance de cause.

Et vous, quel est votre avis  ? Pour ou contre le coaching  ?

Line Meites

Line Meites est l'une des meilleures joueuses françaises de padel. C'est la voix de vos live sur Padel Magazine. Mais pas seulement, elle anime également la chronique "Les enquêtes du couteau suisse". Tous les mois, elle reviendra sur une polémique ou un thème qui lui tient à coeur.

4 Commentaires

  1. Bonjour Line !
    Je suis totalement de ton avis. Je ne connais pas le Padel, mais en tant que joueur (petit niveau), arbitre, juge-arbitre, président de club, de Tennis, je crois qu’il faut arrêter l’hypocrisie dans le sport.
    Le coaching est très présent, les parents, les coachs, les amis sont toujours autour du terrain, dans n’importe quelle compétition.
    Au haut niveau, nous avons vu Serena Williams se faire sanctionner en finale de l’US Open, alors bien d’autres l’ont fait, mais les arbitres n’osent pas souvent sanctionner les joueurs.
    Pour moi, le coaching doit faire partir du Tennis, comme du Padel, comme il est présent, déjà, dans une majorité de sport.
    Cela évitera de se cacher derrière des petits gestes, ou des codes camouflés. Tout sera plus clair pour tout le monde.
    Xavier Ciot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker
X
X