Nous avons eu la chance d’interviewer Antoine Sarroste, responsable commercial Grand Est France-Belgique de chez Bullpadel, il nous parle de l’année qu’a connue la marque, mais aussi de ses nouveautés et ses objectifs pour le futur.

Antoine sarroste

Padel Magazine : Tout d’abord Antoine, peux-tu te présenter rapidement pour ceux qui ne te connaîtraient pas ?

Antoine Sarroste : Je suis responsable Grand Est France et Belgique de la marque Bullpadel. Je travaille notamment avec des personnes connues/ familières de l´environnement du padel français : Nada Majdoubi, responsable Grand Ouest et Dom Tom, ainsi que Christian Collange, qui est le responsable marketing ! Nous avons aussi un chef de vente qui a une grande expérience en vente et une personne qui gère le service client et commercial au quotidien. Pour la France et la Belgique, nous sommes donc une équipe de 5 personnes.”

Padel Magazine : 2020, une année compliquée à cause de la crise, mais aussi historique pour Bullpadel en France

Antoine Sarroste : ” Oui, 2020 est une année historique pour le monde entier malheureusement à cause de cette crise sanitaire. Pour Bullpadel aussi car nous avons créé notre entité Française et travaillons désormais à plein temps pour la marque.

C´est une petite révolution dans le monde du padel car cela est compliqué pour une marque 100% padel d´investir autant sur un marché encore jeune. Bullpadel était déjà présent dans une dizaine de clubs fidèles, nous voulons, désormais,  développer la marque sur tout le territoire français. Nous sommes contents de ces 9 premiers mois malgré le fait d´avoir été confiné à deux reprises.

Nous avons de très bons retours sur nos produits. Ils sont très appréciés par les joueurs débutants, intermédiaires ou confirmés de padel . Les raquettes sont forcément le produit le plus connu, mais nous avons surtout une croissance et une demande exponentielle sur les chaussures, le textile et les balles. Nous sommes très fiers de développer ces produits 100% padel.”

Padel Magazine : La crise a eu beaucoup d’impacts négatifs sur le marché qui a tout de même continué à évoluer, va-t-il en ressortir plus fort lorsque tout cela sera derrière nous ?

Antoine Sarroste : “Si on devait donner du positif à cette immense crise, je dirais que le padel est définitivement rentré dans le cœur des pratiquants. On a vu un nombre de vidéos, messages, publications pendant le confinement qui montraient que le padel était vraiment le centre d´intérêt principal de milliers de personnes. J´espère que d´ici une dizaine d´années, on parlera de million(s).

Oui, le marché continue à évoluer malgré la crise, nous avons vu beaucoup de projets se concrétiser en 2020, et d’autres sont sur le point de l’être. On voit Wilson investir beaucoup dans le padel, ce qui est une très bonne chose pour notre sport. Il y a 3 ans, cette marque, numéro 1 en tennis dans le monde, n´y avait pas mis le focus car le padel ne connaissait pas le même boom international qu´aujourd´hui.”

Padel Magazine : Comment se passe l’évolution de Bullpadel sur le marché français et à l’international ?

Antoine Sarroste : “En France, nous avons triplé nos partenariats avec nos clubs, cela montre notre souhait de se développer sur toute la France. Nous sommes aussi plus présents dans les magasins spécialistes tennis… qui se mettent au padel ! Enfin !

Dans le monde, nous avons désormais plus de 50 pays qui vendent nos produits. Nous sommes le leader et nous renforçons notre place avec une croissance de plus de 40% à l´international entre 2019 et 2020.

Cette position de numéro 1 est encore plus présente avec la création du logo « The Padel Specialist », positionné sur toutes nos raquettes. Nous souhaitons vraiment être reconnus comme la marque incontournable de padel.”

Bullpadel the padel specialist

Padel Magazine : Nous avons récemment parlé de la nouvelle technologie “Air React Channel“, c’est une révolution dans l’univers des palas ?

Antoine Sarroste : “Oui, c´est une révolution pour nous. Certains produits définissent une époque, s’inscrivant dans l’histoire du padel. La Vertex appartient à cette famille: c’est la raquette la plus vendue au monde. Et nous réinventons la pala emblématique Bullpadel. Un nouveau design. Avec la nouvelle technologie Air React Channel : une porte vers le futur, la nouvelle ère du padel.

Lorsque Bullpadel a décidé d´améliorer la Vertex, ce fût un véritable défi pour toute notre équipe R&D. Comment pourrions-nous améliorer une raquette aussi emblématique, adorée par la majorité des joueurs de padel?

Nous avons décidé de partir de zéro. Nous nous sommes demandé d’où venait le padel et où il allait. Nous avons parlé sans fin avec des joueurs, dans des clubs, lors de tournois, avec notre large réseau d´ambassadeurs et d´entraîneurs et, bien sûr, avec nos joueurs professionnels. Il existe une énorme communauté d’experts associée à Bullpadel.

Nous leur avons demandé ce dont ils avaient besoin pour que leur jeu évolue, pour les aider à atteindre leur potentiel maximum. Les réponses étaient les mêmes, pour les joueurs amateurs et les joueurs professionnels, plus de puissance, plus de réponse, plus de vitesse, plus de contrôle !

La finalité est que nous devions créer une raquette à la fois agile, légère et solide, mais surtout la plus réactive et rapide du marché.

Aujourd’hui, le jeu à évolué, nous pouvons dire que nous sommes entrés dans une nouvelle ère, une ère de vitesse, où l’objectif est de dominer le jeu par la puissance, la réactivité et la vitesse. Mais vous devez donner au joueur les outils nécessaires pour contrôler cette vitesse. Et pour ce faire, nous avons développé l’AIR REACT CHANNEL.”

Air React Channel Bullpadel

Padel Magazine : Parle nous de la petite nouveauté que sont les tournois Bullpadel Experience

Antoine Sarroste : “Oui, nous avons créé les BULLPADEL EXPERIENCE. Cela consiste à organiser un tournoi non homologué avec l´obligation de jouer avec des raquettes Bullpadel pendant le tournoi. Cela a été d´une grande réussite et très apprécié par nos clubs Bullpadel. Nous n´avons pas encore pu les faire partout en raison des restrictions sanitaires.

Nous allons bien évidemment les refaire en 2021 afin de faire mieux connaitre nos produits.

Mais il n´y a pas que les Bullpadel Experience… La plupart de nos ambassadeurs, joueurs ou coachs sont des amoureux du padel, c´est un réel avantage pour nous car ils nous aident au quotidien à promouvoir la marque dans leurs clubs respectifs.

Padel Magazine : Quels sont les objectifs de Bullpadel dans un futur proche ?

Antoine Sarroste : ” Nous avons des objectifs communs avec les autres marques qui sont : développer la marque dans les centres de padel, animer le padel en France, et aider les clubs partenaires.

Mais avons aussi des objectifs différents comme faire connaitre la marque. Les personnes venant du tennis connaissent bien évidemment Wilson, Babolat, Head, car ce sont les marques emblématiques de tennis.

En 2021, nous avons aussi l´envie de développer la Bullpadel Academy. Le concept est de partir à Madrid et de se faire former et coacher par certains des meilleurs entraineurs du monde de padel comme Gaby Reca, Manu Martin ou encore Rodrigo Ovide.

L´idée est de revenir en France et d´être un joueur complet et surtout 100% Padel. C´est le gros défaut de la formation française : nous n´avons  pour le moment pas assez de moyens pour former les coaches à se mettre dans la peau d´un entraineur 100% padel. Souvent, dans les clubs de tennis, c´est l´enseignant de tennis qui donne des cours de padel.

Nous pensons donc, que la formation peut passer par d´autres parties prenantes que la FFT. Nous avons besoin que le padel se professionnalise en France. Les retours de nos clubs sont unanimes à ce sujet, ils ont besoin de plus pour se développer. Je suis persuadé qu´il n´y a rien de mieux qu´une formation en Espagne, terre de padel.

Rodrigo Ovide, entraîneur des numéro 1 Gemma Triay et Lucia Sainz

Padel Magazine : Enfin, comment voyez-vous l’année 2021 ?

Antoine Sarroste : “L´année 2021 va être une année de transition pour le padel national. Nous ne serons pas encore libre à 100% de ce virus et il faudra faire avec. Cependant, nous devons espérer de grandes choses pour notre sport car nous sommes vraiment dans les années charnières du développement du padel.

Petite anecdote, mon directeur commercial monde me disait qu´il revoyait l´Espagne il y a 15 ans en arrière lorsqu’il regardait la France. Je suis assez d´accord avec lui sur le fait que c´est maintenant qu´il faut prendre le bon virage. Un développement d´un sport se fait souvent exponentiellement (ex : Futsal) mais peut se ralentir très vite et peut devenir un sport de loisir comme le badminton. Attention, je n´ai rien contre le badminton, mais c´est un modèle complètement différent .

Même si nous avons des cultures différentes, je reste persuadé qu´il faut s´inspirer de l´Espagne pour voir émerger à sa juste valeur le padel en France. Cela passe par plus de formation, plus de professionnalisme et peut être par une réorganisation de la Fédération. On a une énorme structure qui est la FFT, je suis convaincu qu´avec leurs moyens, outils et idées, nous pouvons faire exploser le padel. Il faudrait peut être se réunir tous ensemble : Fédération, clubs, coachs, marquse et même les personnes importantes qui sont là depuis le début comme Franck et Padel Magazine pour évoquer le sujet car nous avons tous le même objectif : développer le padel ! Et j’en profite pour vous dire merci, Padel Mag, pour votre passion !”

 

 

Xan est un fan de padel. Mais aussi de rugby ! Et ses posts sont tout aussi punchy. Entraîneur physique de plusieurs joueurs de padel, il déniche des posts atypiques ou traite de sujets d’actualité. Il vous donne également quelques conseils pour développer votre physique pour le padel. Clairement, il impose son style offensif comme sur le terrain de padel !