Accueil / ACTUALITÉS / Le padel, sport de feignant ? Mr Morandini, on vous répond
Découvrez tous les clubs de padel dans votre région !

Le padel, sport de feignant ? Mr Morandini, on vous répond

Padel Buzz – Jean-Marc Morandini, l’animateur radio et présentateur télé, revient sur le sport à la mode qu’est le padel sur son site internet et notamment via CE lien.

Il reprend dans le reportage de M6 l’intervention de Cédric Carité, l’un des meilleurs joueurs français de padel et gérant de Padel Tennis Academy

Cédric Carité explique que « le padel, c’est un sport de feignant« .

Jean-Marc Morandini  se demande alors si le padel est  « vraiment un sport de feignant comme l’affirme un intervenant dans le sujet qui suit ?« 

On vous répond :

Évidemment Cédric Cartié le dit avec beaucoup d’humour. Mais il y a beaucoup de vrais dans son discours.

1/ Les règles sont très simples et reprennent en bonne partie les règles du tennis.

2/ Au padel, on a le droit d’à peu près tout faire. Jusqu’à même sortir du terrain pour rattraper la balle… Quel autre sport le permet ?

3/ Le padel est le sport de la seconde chance car la balle peut revenir vers vous et permettre ainsi de renvoyer la balle.

4/ Moins on en fait mieux c’est :

  • Les grands gestes comme au tennis, terminés.
  • Les services comme au tennis, terminés.
  • Les couloirs comme au tennis, terminés.
  • Pas de chrono, pas de limite de terrain dans la mesure où il y a un rebond d’abord.

Au padel, il vaut mieux en faire le moins possible. C’est assez succinct comme discours pourtant, c’est en grande partie vraie autant sur le plan technique que sur la partie règlement.

Bien-entendu le discours évoluera s’il s’agit de perfectionnement et non d’initiation.

Donc Cédric Carité a raison de dire qu’il vaut mieux en faire le moins possible dans les gestes et même dans le déplacement. Pourquoi ?
Dans le cas présent, la balle revient vers vous si on laisse passer la balle. Si on essaie à tout prix d’aller vers la balle comme au tennis, il y a des chances d’être mal placé et de ne pas toucher la balle alors qu’en attendant la balle, non seulement on s’économise mais en plus, c’est la balle qui ira vers vous.

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas et continuez d’en parler ! 🙂

Franck Binisti – Padel Buzz

Revoir la vidéo du reportage en entier :

Aidez-nous à développer le pade

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

X
X