Accueil / ACTUALITÉS / Jérémy Scatena : « Un nouveau projet, un nouveau partenaire »
Découvrez tous les clubs de padel dans votre région !

Jérémy Scatena : « Un nouveau projet, un nouveau partenaire »

Le champion de France de padel 2015 et 2016, Jérémy Scatena revient sur son début d’année, certainement la plus importante de sa carrière avec des débuts prometteurs en Espagne avec son partenaire espagnol Closa.

Tu démarres une année particulière…

C’est vrai… Depuis Avril 2016, je suis en Espagne afin de réaliser un projet qui me tenait à cœur depuis des années : « Vivre Padel ». 2017 est la première année d’entrainement que je vais pouvoir faire entièrement… avec l’espoir de rentrer dans le top 30 sur le circuit catalan, mon objectif principal.

Le padel professionnel, ça demande des sacrifices ?

Le padel professionnel et amateur / pro sont déjà dans un configuration d’exigence personnelle. Pour atteindre le haut niveau, il faut mettre l’accent sur la partie physique et ne pas se blesser. Je mets tout en œuvre, que ce soit sur la nutrition ou la récupération. J’entends parfois que le padel est un sport pas si physique… Pourtant, à mon niveau de semi-professionnel, répondre aux exigences de sportifs de haut niveau est nécessaire. Limiter les risques liés à ce nouveau mode de vie est également un sacré travail.

Qu’en est-il de ton ambition en France ? 

Le championnat de France sera aussi un objectif très important avec notamment de jeunes paires prometteuses comme Blanqué /Bergeron.

En France, on voit beaucoup de changements, des paires qui se forment, d’autres qui se cherchent. Mais pour l’instant, Robin Haziza et moi, c’est terminé. On a beaucoup gagné ensemble. On a passé de supers moments. C’est pourquoi le processus a pris du temps pour aboutir à notre séparation. Cela fait dix ans que je jouais avec Robin mais malheureusement le plaisir de jouer s’est un peu estompé. Il est temps pour moi de trouver d’autres objectifs en France.

Justement, lesquels sont-ils ? As-tu un partenaire pour cette année ?

La séparation avec Robin est également venue, je dois l’avouer, d’un véritable coup de coeur avec mon nouveau partenaire Jeremy Ritz. Nous avons fait 4 tournois ensemble en Espagne et cela est devenu de plus en plus une évidence. C’est un joueur qui a fortement progressé depuis un an et qui met son partenaire dans de bonnes conditions de jeu.

La concurrence s’annonce rude en France, il y a de plus en plus de joueurs. Pour rester au sommet, il va falloir travailler et c’est ce que j’essaie de faire en Espagne.

Tes fans et toi ?

Je vais bien-sûr partager mes résultats, essayer de faire suivre mon actualité au plus de gens s’ils le souhaitent. Je prépare également une chronique sur Padel Magazine très spéciale, qui mélangera de la technique, de la tactique, du mental et j’en suis certain aidera beaucoup de passionnés de padel. Bref l’idée est de partager avec le monde du padel tout ce que je peux apprendre en Espagne.  On verra bien… J’en dirai plus prochainement.

Ton programme padel cette année ?

Je vais participer à tous les tournois catalans avec mon partenaire Guille Closa dit le métronome. Ce circuit est d’un très haut niveau, c’est le deuxième circuit derrière le WPT (World Padel Tour). Je pense que je vais jouer quelques tournois Français entre 4 et 6 car le niveau y est vraiment meilleur. Je vais aussi faire quelques étapes du WPT mais ce n’est pas mon objectif principal pour cette année car mon niveau de jeu actuel ne me permet pas de rivaliser.

Que t’apporte l’Espagne ? Qu’as-tu appris depuis que tu es là-bas ?

L’Espagne pour le Padel, c’est comme le Bordeaux ou le Bourgogne pour le vin, c’est ce qui se fait de mieux. Les meilleurs entraineurs, une grande quantité de joueurs de très bon niveau, une expérience du padel dans les entrainements, la technique mais aussi dans la tactique de jeu. Si je n’avais qu’un seul point à mettre en avant ce serait celui-ci.

Que pourrait-on prendre en Espagne pour l’adapter en France ?

Ce qui est très frappant c’est la qualité des infrastructures sportives avec très souvent des clubs avec une salle de fitness , une piscine et même parfois un spa. Je pense que cela rend les clubs de padel beaucoup plus attractifs.

Propos recueillis par Franck Binisti

Aidez-nous à développer le pade

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

X