Les aficionados argentins attendaient ça depuis des années. Bela et Sanyo remportant ensemble un tournoi du World Padel Tour. Ils s’imposent 6/7 6/4 6/3 face à Alex Ruiz et Franco Stupaczuk.

Ruiz et Stupa ont impressionné cette semaine en éliminant en quarts Lebron et Galan, et en demies Lima et Tapia.

Belasteguin et Gutierrez ont, quant à eux, eu un parcours plus facile sur le papier, mais pas vraiment dans les faits, en battant notamment en demi-finale Arturo Coello et Miguel Lamperti.

Pozzini, roi de la tactique

Alex Ruiz et Franco Stupaczuk commencent très bien le match. L’Espagnol et l’Argentin font mal à Bela et Sanyo et les breakent d’entrée. Une nouvelle fois, Belasteguin et Gutierrez se compliquent le match dès les premiers jeux. 2/0

La réaction des Argentins ne se fait pas attendre. Ils se procurent 3 balles de break, mais Stupa et Ruiz ne perdent pas le fil. 3/0

Bela et Sanyo sont désormais bien en jambes et le bras de fer débute. Ils gagnent deux “puntos de oro” consécutifs pour revenir au score. 3/2

Le rouleau compresseur argentin est en route et Ruiz et Stupa ne trouvent plus de solutions. La défense de Sanyo et Bela leur fait tourner la tête. Break et 4e jeu consécutif. 4/3

La puissance de “Captain America” Ruiz, qui smashe de partout sur le terrain, permet à son équipe de récupérer le break perdu. Stupaczuk prend également feu pour repasser devant 5/4.

“Ils ne veulent jouer que par en bas, et ils essayent de ne plus te lober car ils ont peur de ton smash. Mais ça n’existe pas au padel un registre dans lequel il y a trois coups de suite par en bas”, chuchote Carlos Pozzini à Alex Ruiz.

“Ils attendent nos lobs, il faut qu’on sorte par en bas.”, s’expliquent Sanyo et Bela.

Pozzini a bien raison, et il est impossible pour les Argentins de jouer sans lob. Le match est très intéressant sur le plan tactique et le set se dirige logiquement vers un tie-break. 6/6

Enfermés par la crainte de jouer le lob, Sanyo et Bela déjouent complètement. Ils sont dépassés dans le tie-break et Alex Ruiz et Franco Stupaczuk tiennent la première moitié de leur exploit. 7/6 (3).

franco-stupaczuk-alex-ruiz-finales-adeslas-madrid-open-2021-_dsc3238-copia-1170x658

La puissance contre la précision

À la pause entre les deux sets, Sanyo Gutierrez fait appel au kiné pour se faire masser la cuisse. Le match se complique encore un peu plus pour Belasteguin/Gutierrez.

Bela et Sanyo ont peur de jouer des lobs et cela a une répercussion sur l’ensemble de leurs coups. Ils dénaturent trop leur jeu, commettant des erreurs inhabituelles. Ruiz et Stupa prennent le break d’entrée. 1/0

Belasteguin et Gutierrez sont déterminés à casser la machine à smash. Les Argentins pilonnent leurs adversaires par en bas et récupèrent le break perdu. Ils confirment sur leur service. 2/1

Ruiz et Stupa en attaque, et Bela et Sanyo en défense. Les schémas se répètent et les vainqueurs du premier set semblent plus à l’aise dans ce match. Bela et Sanyo tiennent le cap et font malgré tout la course en tête. 5/4

Bela et Sanyo appuient sur l’accélérateur au meilleur moment. Ils surprennent leurs adversaires et s’offrent quatre balles de set. La première est la bonne et la précision parvient à dominer la puissance. Un set partout. 6/4

fernando-belasteguin-finales-adeslas-madrid-open-2021-_dsc3551-copia-1170x658

Bela et Sanyo cassent la machine

Dans le troisième set, Bela et Sanyo impressionnent. Leurs lobs rentrent dans les cinq derniers centimètres du terrain, faisant exploser la paire adverse. Sur le plus beau point du match, les Argentins réalisent le break. 2/0

Les vétérans ne concèdent rien et se mettent en très bonne posture pour remporter leur premier titre ensemble. 4/1

Belasteguin et Gutierrez sont en extase. Ils montrent une nouvelle fois au monde pourquoi ils sont si spéciaux. Un véritable récital de padel pour réaliser un nouveau break. 5/1

Alex Ruiz et Franco Stupa nous donnent un peu de rab. Ils récupèrent un break et empêchent les Argentins de conclure. 5/3

Fernando Belasteguin sert donc pour remporter le tournoi. Et cette fois-ci est la bonne. Belasteguin et Gutierrez se proclament champions du World Padel Tour Adeslas Madrid Open 2021.

La machine Ruiz/Stupa, qui avait causé tant de dégâts à Madrid, a finalement été cassée par les légendes argentines. Quel match !

 

Fernando Belasteguin :“Tout va beaucoup plus vite dans le padel. Mais nous nous adaptons à tous ces changements pour faire triompher notre jeu. Nous voulons continuer de progresser pour être compétitifs cette saison

Sanyo Gutierrez, en larmes, laisse parler Bela en premier :“Je suis très heureux. Nous formons une bonne équipe. C’est une récompense pour ma carrière. Ce fut une semaine difficile sur le plan personnel, et je veux dédier cette victoire à ma famille et à un ami.”

À 42 ans, Bela continue d’impressionner. Avec Sanyo, ils semblent éternels. Où s’arrêteront-t-ils ?

bela sanyo ruiz stupa finale madrid 2021 statistiques

Lorenzo Lecci López

À ses noms, nous devinons ses origines espagnoles et italiennes. Lorenzo est un polyglotte passionné de sport : le journalisme par vocation et l’événementiel par adoration sont ses deux jambes. Son ambition est de couvrir les plus grands événements sportifs (J.O. et Mondiaux). Il s’intéresse à la situation du padel en France, et offre des perspectives pour un développement optimal.