Le matériel de padel peut être divers et varié, et peut s’avérer également complexe lorsque l’on s’intéresse de près aux raquettes.

La balle

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la balle de padel est légèrement différente de celle de tennis. Celle-ci doit être de couleur uniforme, jaune ou blanche. Son diamètre doit mesurer de 6,35 à 6,77 cm. Son poids doit être compris entre 56 et 59,4 g. La pression est également un facteur à prendre en compte sur la différence entre ces deux balles. La pression des balles au padel est moins importante ce qui aura pour fonction de ralentir le jeu.

La raquette

Au padel, il existe une multitude de marques de raquettes et de technologies donnant lieu à des styles de jeu très diversifiés. Les principaux éléments à prendre en compte pour comprendre la base de fonctionnement d’une raquette sont : sa forme, son poids et la mousse utilisée.

La forme de la raquette

Il existe 3 formes de raquette : ronde, goutte d’eau et diamant.

  • La forme ronde est recommandée pour tous les joueurs qui recherchent en premier lieu la maniabilité. L’équilibre se trouve principalement en bas de raquette ce qui donne une sensation agréable de contrôle. On conseille toujours aux débutants de commencer avec une pala ronde.
  • La forme goutte d’eau est adaptée pour les joueurs qui recherchent la polyvalence. Le poids réparti plutôt au centre de la raquette offre un mix entre puissance et contrôle. C’est actuellement le type de raquette le plus vendu sur le marché.
  • La forme diamant est surtout destinée aux joueurs qui ont déjà une bonne expérience et qui n’ont pas de problèmes articulaires. Ce sont souvent les raquettes les plus puissantes, le poids étant généralement réparti en tête. Ce type de raquette est déconseillé lorsque l’on commence le padel.

La mousse de la raquette

Il existe deux principaux types de mousses pour les raquettes. La mousse EVA et le FOAM (ou un mix des deux)

gomme padel

  • Les mousses EVA sont les plus denses et les plus résistantes, on peut trouver diverses variétés d’épaisseurs et de densité. Il existe une “échelle de rigidité” concernant ces mousses. Elles amènent plus de précision et de puissance aux joueurs expérimentés, cependant en termes de toucher de balle et de sensation, elles peuvent paraître un peu rigides et apporter moins de confort.
  • La mousse FOAM (mousse polyéthylène) est plus souple car elle a plus d’air dans sa composition. Si l’on devait imager le fonctionnement de cette mousse, on y verrait une déformation de celle-ci, comme une éponge qui va absorber l’énergie de la balle pour ensuite la restituer. La mousse FOAM a des propriétés élastiques plus intéressantes que l’EVA et permet d’obtenir un surplus de sortie de balle et d’absorption des vibrations. En revanche la durée de vie de cette mousse est moins importante.

Le poids, le cadre, les faces…

Si la mousse et la forme de la pala ont une importance considérable, ce ne sont pas les deux seuls paramètres à prendre en compte au moment d’acheter une raquette. Du matériau qui compose le cadre va dépendre la solidité et la stabilité d’une pala, aujourd’hui on retrouve beaucoup de cadres en carbone. Les faces quant à elles seront responsable du touché de la raquette. La fibre de verre vous apportera de la souplesse, le carbone plus de rigidité et donc de puissance.

D’autres éléments vont avoir leur influence, comme les colles employées pour assembler les matériaux entre eux, la peinture et le vernis de finition, les systèmes d’anti-vibration. Il est donc important de faire attention à tout au moment de faire son choix, et également au poids de la pala. Pour résumer, plus elle sera lourde plus vous aurez de puissance, plus elle sera légère plus elle sera maniable.

https://padelmagazine.fr/le-guide-pour-bien-choisir-votre-raquette-de-padel/

Les chaussures

De la même manière que les balles, les chaussures de padel sont très proches de celles de tennis. Pourtant si l’on analyse les deux pratiques plus profondément on s’aperçoit que le padel est un sport qui privilégie les déplacements d’avant en arrière alors que le tennis se joue plus de façon horizontale ou latérale. Par conséquent la structure de la chaussure de padel diffère de celle du tennis. Les déplacements latéraux, plus fréquents au tennis, requièrent d’avoir un type de chaussure plus solide. Les chaussures de padel sont donc généralement plus légères et plus flexibles.

En dehors des aspects de confort sur la largeur de la chaussure, la stabilité et la flexibilité, l’adhérence est sûrement un des points fondamentaux de la qualité d’une bonne chaussure de padel. Si le joueur n’a pas une semelle qui adhère et offre de bons appuis, il lui sera impossible d’être en équilibre sur chacun de ses coups techniques.

 

Vous souhaitez vous procurer du matériel de padel chez des commerçants de confiance, allez jeter un œil sur notre coin SHOP !

Alexandre Cifuentes étudie l’économie. Il a décidé d’intervenir sur la business du padel et sur le marché du sport en général. Il nous permet d’en savoir sur le padel dans sa globalité.