On a souvent entendu dire que le padel était un sport demandant moins de condition physique et causant moins de blessures que le tennis. Est-ce vraiment une réalité ?

Quelle est la zone la plus sujette aux blessures chez les joueurs de padel et tennis amateurs ?

Dans le cas du padel amateur:                      Dans le cas du tennis amateur:

  • Coude 20%                                                  Coude 16%
  • Dos 14-11%                                                  Pied 15%
  • Pied 13-11%                                                 Genou 11%
  • Genou 11-10%                                             Épaule 8%
  • Épaule 10-8%                                             Dos 5%

 

Si nous regardons les données des joueurs de tennis professionnels entre 2012 et 2016 (malheureusement, il n’y a pas trop de données concernant les joueurs de padel professionnels) nous trouvons la répartition suivante.

Nous pouvons constater un nombre très élevé de blessures au dos, bien au-dessus des blessures suivantes : pied, épaule et poignet.

Que veulent dire ces données?

Différences entre amateurs du tennis et du padel

Les données indiquent qu’entre le padel et le tennis chez les amateurs, il n’y a pas vraiment de grande différence en termes de zones blessées. On trouve tout de même un pourcentage légèrement plus élevé de blessures au dos dans le padel.

L’épaule, très sollicitée au tennis via le service et au padel avec les nombreux gestes tels que le smash, la bandeja ou la vibora qui sont effectués au-dessus de la hauteur de la tête, est une zone beaucoup moins à risque que le coude, en tête des blessures chez les amateurs des deux sports. Le fameux tennis elbow est bien sûr à mettre en cause, il est donc primordial pour un amateur de faire attention au choix de son matériel.

 

Bela Bandeja wpt
                                            

Différences entre amateurs et professionnels

Si nous comparons les joueurs de tennis amateurs et professionnels, il est très intéressant de constater la différence en termes de blessures au dos. Si elles sont très peu fréquentes chez les amateurs, elles le sont clairement chez les pros, avec une augmentation impressionnante entre 2012 et 2016. On en conclut donc que la pratique à haut niveau, qui se fait majoritairement sur des terrains en dur, conjuguée aux nombreux voyages que doivent effectuer les professionnels, génère un stress important sur la colonne vertébrale.

Il serait intéressant de savoir si dans le cas du padel nous trouverions des différences comparables entre amateurs et professionnels, mais nous n’avons malheureusement pas de données suffisantes pour le moment.

Nombre des blessures

En padel, on compte en moyenne 2,75 blessures pour 1000 heures de jeu, tandis qu’au tennis, le nombre moyen de blessures pour 1000 heures de jeu varie de 1 à 4. On peut considérer que le risque de contracter une blessure est similaire pour ces deux sports.

Ces données signifient que ces deux sports présentent un risque de blessure beaucoup plus faible que tout autre sport de contact. Parmi les sports sans contact, ils se trouveraient dans une position intermédiaire, car il existe des sports avec des moyennes de blessures plus élevées comme le volley-ball et la gymnastique.

 

Facteurs qui augmentent le risque de subir une blessure au padel

Dans le cas des joueurs de padel amateurs, il a été prouvé que plus le niveau de jeu est bas, plus il y a de blessures, ce qui peut s’expliquer par le fait que les joueurs ont une condition physique et technique moins bonnes, ce qui entraînerait un plus grand nombre de blessures.

Conclusion

On peut dire que le padel est un sport que l’on peut pratiquer sans trop de risques pour notre santé, ce qui en fait une activité ludique par excellence.

Au niveau des blessures, il n’y a pas une grande différence avec le tennis, mais même à un niveau amateur, nous ne devons pas négliger la préparation physique et le travail de la technique.

 

 

Bibliographie

  1. García–Fernández P, Guodemar–Pérez J, Ruiz-López M, Rodríguez-López ES, García-Heras A, Hervás–Pérez JP. Epidemiología lesional en jugadores españoles de padel profesionales y amateur. RIMCAFD. 16 de diciembre de 2019;19(76):641.
  2. Fu MC, Ellenbecker TS, Renstrom PA, Windler GS, Dines DM. Epidemiology of injuries in tennis players. Curr Rev Musculoskelet Med. 16 de enero de 2018;11(1):1-5.
  3. Sánchez-Alcaraz Martínez B, Ibáñez J, Díaz J, Muñoz D. Estudio descriptivo de lesiones de pádel: relación con el género, edad, nivel de los jugadores y localización de las lesiones. Revista Andaluza de Medicina del Deporte. 15 de marzo de 2019;12:29-34.
  4. Ibáñez JC, Alcaraz BJS, Cañas J. Innovación e investigación en pádel. Wanceulen S.L.; 2016. 303 p.
  5. Gutiérrez García D, Esparza Ros F. Lesiones en el tenis. Revisión bibliográfica. Apunts Medicina de l’Esport. octubre de 2011;46(172):189-204.
  6. Humphrey J, Humphrey P, Greenwood A, Anderson J, Markus H, Ajuied A. Musculoskeletal injuries in real tennis. Open Access J Sports Med. 23 de mayo de 2019;10:81-6.
  7. Pluim BM, Staal JB, Windler GE, Jayanthi N. Tennis injuries: occurrence, aetiology, and prevention. Br J Sports Med. mayo de 2006;40(5):415-23.

 

 

 

 

Alan Bugarin

Alan Bugarin est un amoureux du sport en général et du padel en particulier. Il aime faire bon usage de
son temps, c’est pourquoi vous le verrez toujours faire du sport, une fois sa journée de travail terminé comme
kinésithérapeute.