Ramón Morcillo, le nouveau président de la Fédération Espagnole de Padel s´apprête à donner un virage à la politique établie par son prédécesseur. Quels en sont les axes  ?

Voici quelques jours que la FEP a élu son nouveau président, Ramón Morcillo. Un personnage qui a décidé de porter haut les couleurs du padel espagnol, et de les représenter dans le monde entier. Voici ses premiers pas après 7 jours au siège de président.

Une semaine à peine et un agenda “hyper” chargé. Réunions et autres contacts avec les fédérations locales espagnoles mais aussi avec de plus grandes instances comme le sont le comité Olympique espagnol, le World Padel Tour ou la Fédération Internationale de Padel.

Le dialogue

C´est la base de son mandat de 4 ans. Ramón Morcillo annonce que c´est avec le dialogue que le padel espagnol deviendra plus grand. Et ça a déjà commencé. Morcillo a pris contact avec les représentants de chaque fédération locale pour mettre en place un plan économique de relance, a renoué avec le WPT et devrait rencontrer les dirigeants prochainement pour la mise en valeur des nombreux joueurs espagnols et nombreux tournois réalisés en Espagne, et enfin, mettre de l´ordre dans la relation de l´Espagne avec la FIP.

Bien que l´Espagne fasse déjà partie de la FIP, les relations entre les deux institutions n´étaient pas les meilleures. FIP et FEPA se font la tête, et Morcillo souhaite trouver des solutions afin que toutes les organisations du monde du padel aient une place et un rôle à jouer pour le bien de tous.

Des débuts très encourageants qui vont dans un sens que nous ne pouvons que soutenir ; celui du développement du padel par le dialogue.

 

Julien Bondia

Julien Bondia est professeur de padel à Ténérife. Il est le fondateur de AvantagePadel.net, un logiciel très apprécié des clubs et joueurs de padel. Chroniqueur et conseiller, il vous aide à mieux jouer par l’intermédiaire de ses nombreux tutos padel.