4 Padel du groupe Five, Urban Padel du groupe Urban Soccer, Z5 Padel de Zidane… La majorité des structures de foot à 5 choisissent le padel pour diversifier leur activité. Quelle est la raison de ce phénomène ?

Un modèle similaire

Le foot à 5 et le padel ont un modèle quasi identique dans la gestion. La structure a besoin de l’infrastructure, de vestiaires, d’un petit bar/restaurant, d’une boutique…Pour les deux activités, tout ce qui se passe autour est semblable.

La seule différence est le terrain ! Pour le foot 5, un terrain de 700m2 pour 10 personnes (soit 70m2 par personne). Pour le padel un terrain de 200m2 pour 4 personnes (soit 50m2 par personne). Si l’on imagine que l’heure de padel et l’heure de foot à 5 coûtent le même prix par personne, le padel est donc plus rentable car il occupe moins d’espace.

Nous voyons que ce phénomène n’est pas simplement français. Dans l’épisode 1 de Padel Investigation, le directeur du Mas Padel Catania nous expliquait que de nombreux terrains de foot à 5 avaient été remplacés par des courts de padel, car plus rentables !

urban padel job

Une activité développée par le secteur privé

Même si la FFT travaille de plus en plus sur le développement du padel, et l’augmentation du nombre de structures, le padel vit en France grâce à ses clubs privés.

Les grands groupes de foot à 5 ont déjà lancé la machine. Ils savent comment s’engager dans ce genre de structure. Ce sont donc des acteurs importants du développement du padel en France, car leur activité de football leur donne les moyens d’investir dans cette nouvelle discipline.

Après que des groupes comme 4Padel aient pris une grande importance sur l’hexagone, d’autres acteurs veulent s’inspirer de ce modèle. On pense notamment à Zinedine Zidane, grand adepte de ce sport depuis ses nombreuses années passées à Madrid, qui ouvrira très prochainement le Z5 Padel, filiale de Z5 à Aix-en-Provence.

zidane z5

Lorenzo Lecci López

À ses noms, nous devinons ses origines espagnoles et italiennes. Lorenzo est un polyglotte passionné de sport : le journalisme par vocation et l’événementiel par adoration sont ses deux jambes. Son ambition est de couvrir les plus grands événements sportifs (J.O. et Mondiaux). Il s’intéresse à la situation du padel en France, et offre des perspectives pour un développement optimal.