Padel BusinessACTUALITÉS

Confrontation entre fédérations et secteur privé : le cas du football indoor

Ici, nous allons prendre le foot indoor comme exemple...

Plaisir et liberté par et dans le sport : nouvelles tendances des pratiquants. Les envies concernant la pratique évoluent dans les sociétés. Les structures privées proposant du football indoor l’ont bien compris ; grâce à leur offre, les pratiquants n’ont pas de pratique régulière, ils peuvent venir de façon irrégulière, et quand ils le veulent (sous réserve qu’il y ait des terrains de libre). Cependant les fédérations s’opposent parfois à ces mouvements du secteur privé.

Pour illustrer ces propos concernant le football indoor, et l’engouement autour de cette pratique, on  peut s’appuyer sur un article de Sport Stratégies. Cet article met en avant des chiffres de Soccer Park. Cette firme est actuellement composée de 40 franchisés (25 en propriété 100% et 15 franchisés), et représente un chiffre d’affaire annuel de 15 millions d’euros. Leur mot d’ordre est « croissance », pour le nombre de centres et pour la diversité de l’offre. En effet, de plus en plus de franchisés arrivent sur le marché, et proposent également désormais le padel dans leur centre. Ils développement également une grosse partie évènementielle : anniversaires, stages de foot, événement entreprise,… Les centres sont faciles à adapter, et peuvent proposer d’autres activités notamment pour des évènements ponctuels.

Face à ce mouvement, la Fédération a donc tenté de stopper, ou en tout cas de ralentir celui-ci. Elle a commencé à développer le futsal, mais ce dernier est différent de l’offre du football indoor, qui est pratiqué sur gazon synthétique et pouvant accueillir deux équipes entre 4 et 6 joueurs.

De plus, la fédération a du mal à prendre le pas, elle contraint encore trop les pratiquants : certificat médical, entrainements, match le week-end. Et ces contraintes, le privé l’a bien compris, et les a contournées, face à cette volonté du pratiquant d’auto-pratique.

Enfin, le privé a pris énormément d’ampleur et de puissance, ralentissant donc la volonté de la Fédération.

Sur le même sujet:

Pierre Lemonnier

Pierre a fait des études de STAPS, et a validé un master en management du sport, après avoir étudié à Reims, Francfort et Lille. J'ai découvert le padel en 2014 pendant mon année Erasmus à Francfort grâce à une amie espagnole. Bon sang, que c'est bon le padel !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker
X
X
Lire les articles précédents :
Les joueurs boycottent-ils les tournois P100 / P250 ?

Les tournois de padel P100 et P250, seraient-ils boycotter par les joueuses et joueurs de padel ? Après une longue enquête sur les tournois de padel en France, nous nous...

Jouer ou ne pas jouer les matchs par classement ?

Voici un thème qui revient souvent dans les clubs de padel, notamment au cours d'un tournoi de padel. Faut-il jouer les matchs de classements lorsqu'un club annonce ce format ?...

1/2 – Franco Stupaczuk/ Cristian Gutiérrez vs Miguel Lamperti/Juan Mieres – World Padel Tour Brussels

1/2 - Franco Stupaczuk/ Cristian Gutiérrez vs Miguel Lamperti/Juan Mieres - World Padel Tour Brussels

Fermer