Dans une interview accordée à nos confrères suédois de Padel Direkt, la joueuse espagnole de 45 ans se dit prête à changer de sélection nationale.  Carolina Navarro veut aider le padel à se développer en Suède.

Navarro avec la Suède ?

“Oui, si Mari -sélectionneuse de l’équipe nationale- veut que je joue, je serai heureuse de le faire. Ça pourrait être génial pour moi. Je pense aussi que je peux, avec mon expérience, aider le padel suédois à aller de l’avant. Et aussi aider à mettre en place une bonne équipe nationale.”

Celle qui n’est plus qu’à une victoire de décrocher la 200e sur le World Padel Tour poursuit : “Je me sens suédoise aussi. La moitié de ma famille vit ici et j’y suis venu souvent cette année, je me sens très bien en Suède.” Il faut dire que le deuxième nom de famille de Carolina Navarro est Björk.

Alicante ou Rome ?

Franco Stupaczuk semblait penser, lors de de la finale des Championnats du Monde du Qatar, que “le prochain mondial aurait lieu à Valence.”

Luigi Carraro nous disait le jour même que les candidatures n’avaient pas encore été ouvertes, mais difficile de croire à un an de la compétition que la FIP n’ait pas déjà une short-list.

Carolina Navarro vient alimenter le débat en donnant plus de précision. “Ce que j’ai entendu, c’est qu’il sera joué soit à Alicante, soit à Rome.”

Quoi qu’il en soit, un championnat du Monde avec la Suède, et possiblement avec Carolina Navarro, voilà qui pourrait être un joli coup de boost pour notre sport !

 

source : PadelDirekt

À ses noms, nous devinons ses origines espagnoles et italiennes. Lorenzo est un polyglotte passionné de sport : le journalisme par vocation et l’événementiel par adoration sont ses deux jambes. Il est le monsieur international de Padel Magazine. Vous le verrez souvent sur les différentes compétitions internationales, mais aussi sur les grands évènements français.