Le padel connaît un nouveau boom en Argentine, notamment grâce à l’impact des pistes dernière génération et à la fin du mythe des blessures.

Le padel, un sport violent ?

Créé au Mexique, dans les années 60, le padel est très vite arrivé en Argentine, où il a connu un développement important, notamment dans les années 90. Par la suite, ce sport a commencé à connaître une mauvaise publicité car jugé trop violent. Il faut dire qu’à l’époque, les raquettes en bois absorbaient très mal les vibrations et les blessures au coude étaient fréquentes…

De plus, les terrains en murs et au sol en béton, comme on en trouve encore beaucoup en Amérique du Sud, rendaient le jeu plus rapide et le revêtement glissant n’épargnait pas non plus les genoux et chevilles…C’est ce qui a conduit certains argentins à tourner le dos au padel, comme l’explique Lisandro Borges, l’un des plus grands joueurs de l’histoire de ce sport dans La Nacion : “Après le boom des années 90, le padel a disparu à Buenos Aires, mais il a subsisté dans l’intérieur du pays”.

Une nouvelle vague plus durable ?

Mais le padel revient en force et il connaît une vague similaire à celle des années 90 et qui pourrait être plus pérenne, l’ancien joueur Mariano Tartarelli en est persuadé : “La différence entre la vague des années 90 et celle que l’on connaît aujourd’hui c’est qu’avant, le padel était un business comme un autre. Ceux qui faisaient les pistes ne connaissaient pas les règles, ni les dimensions. Aujourd’hui on le voit comme un sport à part entière, il y a plus de professionnalisme, et les jeunes savent qu’ils peuvent en vivre en Europe.”

L’autre raison pour laquelle le padel connaît un nouveau boom au pays de Fernando Belasteguin, c’est la présence de pistes dernière génération. Exit le béton, les nouvelles constructions se font avec des moquettes similaires à celles utilisées chez les professionnels, et les parois sont entièrement vitrées, comme ce que l’on trouve en Europe. Lisandro Borges en est convaincu, ces nouvelles pistes sont un vecteur de croissance important : “Quand les gens testent les nouvelles pistes, ils ne veulent plus des anciennes !”

Près de 2 millions de joueurs en Argentine

On estime qu’aujourd’hui l’Argentine compte près de 2 millions de joueurs, pour environ 5 000 pistes, réparties dans 2 000 clubs. D’après Tartarelli, le fait que le WPT y réalise chaque année un tournoi (il a dû être annulé en 2020 pour cause de la pandémie mais devrait revenir en 2021) aide à redorer l’image de ce sport.

Il faut dire que les champions argentins sont nombreux à avoir franchi le pas du professionnalisme en Espagne, et ils incitent forcément leurs concitoyens, grands fans de sport, à s’intéresser à la compétition. Ainsi, selon José Luis García Montes, du département de communication du WPT, “l’Argentine a compté pour près de 3 millions de visualisations sur YouTube cette année”.

Il semble bien que le padel argentin bénéficie pleinement d’abord des nouvelles raquettes plus absorbantes et des nouvelles pistes plus sécurisantes et qui rendent le spectacle plus visuel. Par ailleurs, le développement du World Padel Tour et d’autres initiatives comme l’exhibition aux chutes d’Iguaçu, permettent à ce sport de devenir toujours plus populaire. Espérons que la crise sanitaire n’aura pas fait trop de mal à son développement et qu’il pourra poursuivre sa croissance en Argentine !

Pour ceux qui voudraient lire l’intégralité de l’article (en espagnol) sur le site de La Nacion, c’est par ICI

Xan est un fan de padel. Mais aussi de rugby ! Et ses posts sont tout aussi punchy. Entraîneur physique de plusieurs joueurs de padel, il déniche des posts atypiques ou traite de sujets d’actualité. Il vous donne également quelques conseils pour développer votre physique pour le padel. Clairement, il impose son style offensif comme sur le terrain de padel !