Abordons un thème qui peut-être ne vous dit pas grand chose : le rythme auquel chacun peut jouer, qui fait que l’on se sent à l’aise sur une piste de padel ou au contraire qu’on se fait dépasser.

N’avez-vous jamais été complètement dépassé lors d’un match ? Avec des adversaires qui ont un niveau supérieur au vôtre mais où vous tentez tout de même des points gagnants en utilisant la vitesse ? Et le résultat est qu´au final c’est vous qui faites la faute…

Nous avons tous notre rythme de jeu

Avant toute chose il faut comprendre que nous avons tous notre rythme de jeu, un rythme et une vitesse auxquels nous sommes à l’aise, réalisant très peu d’erreurs. Nous pourrions appeler ce rythme le “rythme de croisière” tel un paquebot qui avance lentement mais parcourt une grande distance.
Imaginez que vous êtes sur une piste de padel face à un enfant ou une personne qui serait débutante. Si vous avez un peu d’expérience, vous serez à l’aise face à eux et renverrez la balle facilement pour au final terminer le point sur une faute de leur part. C’est que votre rythme de croisière est plus élevé que le leur.

On peut imaginer également, afin que vous compreniez au mieux cette idée de rythme, une formule 1. Vous montez dedans et faites un tour de piste. Vous laissez le volant à un pilote chevronné et il réalise le même tour, avec 20 secondes de moins mais toujours avec le même véhicule. Cela ne veut pas dire que vous conduisez mal, mais que votre rythme est plus lent que celui d’un pilote expérimenté. Cela ne vous empêche en rien de prendre du plaisir sur la piste.

Enfin, un dernier exemple padel serait à un niveau professionnel. Tous les joueurs jouent très bien, ont une technique incroyable, depuis les pré-qualifications jusqu’au tableau final, mais pourquoi les tops joueurs sont-ils devant ? Parce-qu’ils ont un rythme de croisière plus élevé, donc sont plus à l’aise que d’autres qui n’ont pas encore atteint cette vitesse, et qui ne l’atteindront jamais pour certains.

Belasteguin regard balle

Maintenir son rythme

Donc, en espérant que vous avez bien compris l’idée de rythme, vous pouvez maintenant appliquer le vôtre durant votre match. Si vous vous apercevez que votre rythme de croisière est plus élevé que celui de vos adversaires, essayez de le maintenir et vous emporterez le match sans trop de difficultés.
Si au contraire vous vous rendez compte que votre rythme de croisière est plus lent que celui de vos adversaires, il faudra tenter de forcer vos opposants à jouer moins vite afin que vous puissiez batailler. Et c’est là que la tactique entre en jeu.

Enfin, et cela a déjà dû vous arriver, si vous tombez dans le rythme plus lent de vos adversaires, vous allez vous “endormir” et certainement perdre la rencontre en vous disant “mais pourquoi avons-nous perdu ce match si nous étions plus fort qu’eux ?”

Voilà donc ce qu’il se passe si on ne joue pas à son rythme durant un match de padel. Soit on surjoue avec peu de chances de suivre le rythme longtemps, soit on se fait attirer à un rythme plus lent qui peut nous causer des problèmes. 

Julien Bondia

Julien Bondia est professeur de padel à Ténérife. Il est le fondateur de AvantagePadel.net, un logiciel très apprécié des clubs et joueurs de padel. Chroniqueur et conseiller, il vous aide à mieux jouer par l’intermédiaire de ses nombreux tutos padel.