Alejandra Salazar et Ariana Sánchez, et Fernando Belasteguin et Augustin Tapia se sont respectivement qualifiés pour la finale féminine et masculine du Master Final ce soir et rejoignent ainsi les deux premières paires qualifiées pour l’ultime match de l’année : Gemma Triay / Lucia Sainz et Juan Lebron /Ale Galan.

Ale et Ari : la remontée du siècle

Qualifié de “meilleur combat de l’année” par les commentateurs du World Padel Tour, cette demi-finale fut mémorable !

Après avoir sauvé une balle de set, Patty Llaguno et Eli Amatriaín s’offrent le premier set dans une fin de manche épique. (7/5)

Ce qui se passe par la suite restera à jamais dans l’histoire du padel. Alors que Patty et Eli menaient 5/0 dans le deuxième set et semblaient se diriger vers la victoire, le match bascula totalement : Alejandra Salazar et Ariana Sánchez revinrent au score et finirent par remporter le tie-break pour égaliser à un set partout (7/6).

Largement affectées mentalement, Patty et Eli n’ont jamais pu revenir dans le match, et Ale et Ari concluant cette remontada incroyable, après 3h15 de match. (6/1).

Gemma Triay et Lucia Sainz ont dû se frotter les mains en voyant leur futures adversaires se fatiguer pour la finale de demain.

Au nom du père et du fils

Le premier set est disputé mais Sanyo et Stupa réussissent à prendre l’ascendant sur leurs comptatriotes avec un gros volume de jeu. (6/3)

La réaction du père et du fils est stratosphérique : Bela et Tapia dominent magistralement Sanyo et Stupa pour égaliser à 1 set partout. (6/1)

Avec un Tapia d’exception dans les derniers instants du match, ce sont finalement Fernando Belasteguin et Agustin Tapia qui concluent cette demie. (6/4)

tapia bela stats demies master final

Belasteguin : “Sanyo et Stupa nous ont souvent battus cette saison. Mais aujourd’hui on a réussi à ralentir le rythme des échanges pour prendre l’ascendant.”

Bela et Tapia affronteront demain Juan Lebron et Ale Galan pour une finale qui nous fait déjà saliver !

Lorenzo Lecci López

À ses noms, nous devinons ses origines espagnoles et italiennes. Lorenzo est un polyglotte passionné de sport : le journalisme par vocation et l’événementiel par adoration sont ses deux jambes. Son ambition est de couvrir les plus grands événements sportifs (J.O. et Mondiaux). Il s’intéresse à la situation du padel en France, et offre des perspectives pour un développement optimal.