Marc Bernils n’a que 22 ans. Sa carrière devant lui, l’Espagnol se lance dans un nouveau projet avec Ricardo Martins. Découvrez ce jeune joueur talentueux qui pourrait en surprendre plus d’un dans les prochains mois.

Padel Magazine : Peux-tu nous expliquer ton histoire pour ceux qui ne te connaissent pas. D’où viens-tu ?

Marc Bernils :“Je viens d’à côté de Barcelone, de Lloret de Mar. J’ai commencé à jouer au tennis et au football. Le foot a commencé à très bien marcher pour moi, et je me suis mis à ne plus jouer qu’au foot. Un jour ma famille est allée jouer au padel, et d’un coup j’ai été pris par le padel. J’ai alors arrêté de jouer au foot. Je me suis mis à vraiment m’entrainer, puis je suis allé à Barcelone pour progresser. J’ai commencé à jouer sur le circuit de la Fédération Catalane, et le World Padel Tour.

“J’ai toujours joué avec Scatena, et lui m’a proposé de jouer sur l’APT Padel Tour. Nous avons fait un bon quart en Belgique. Il m’a dit qu’il pouvait jouer avec un autre français, et moi j’ai eu une opportunité avec Ricardo Martins.”

bernils apt

Padel Magazine : Parlons de ta relation avec Jeremy Scatena. Après la Belgique vous décidez de vous séparer, pourquoi ?

Marc Bernils :“Avec Jeremy c’est particulier. Nous sommes très amis. Je peux dire que c’est l’un de mes meilleurs amis. Je sortais d’une période sans jouer, j’étais un peu déconnecté, et lui me demande quelque chose que je ne peux pas lui donner. Tout était précipité. Je n’étais pas bien physiquement. En quart contre les Hollandais, il veut faire une tactique que je ne peux pas réaliser. Nous perdons ce match, mais nous n’avons pas arrêté de jouer ensemble à cause de ce match. Nous parlons, nous sommes amis, nous avons même joué le Future du Portugal ensemble.”

“Scat a eu un autre projet avec Tison, donc j’ai parlé avec Miguel Oliveira qui m’a conseillé Ricardo Martins.”

Padel Magazine : Avec Ricardo, on te sent plus posé. Vous avez même un coach ici au Portugal. En seizièmes, vous perdez un set, mais vous ne sortez pas du match.

Marc Bernils :“Ricardo m’a accueilli. Ça fait un mois que je suis au Portugal, et je vis avec sa famille. Il m’a tout donné alors que je ne le connaissais pas. Pour moi c’est incroyable.”

“En seizièmes nous avions un match difficile. Sans le coach je ne pense pas que nous aurions gagné. Je suis un joueur qui a beaucoup de coups, mais il me manque la décision. J’ai commencé à fond, et j’ai fait quelques fautes. Le coach m’a aidé à gagner ce match.”

bernils martins apt

Padel Magazine : En huitièmes, vous réalisez votre match de référence. 

Marc Bernils :“Nous avions beaucoup de confiance après ce match. Cejas et Blasco étaient les favoris. Je pense que j’ai très bien joué, et mon coéquipier joue toujours très bien.”

Padel Magazine : Tu es actuellement sur l’APT Padel Tour. Quel est ton objectif à moyen/long terme ?

Marc Bernils :“Mon objectif sur les 5 prochains mois est de jouer avec Ricardo, que ça fonctionne ou non. Je veux un projet avec lui. J’aimerais voir si je peux venir vivre ici au Portugal pour m’entrainer avec lui, ou l’inverse, lui à Barcelone. Nous irons ensemble en Suède pour les 3 tournois. Ensuite nous verrons, mais l’idée est de continuer ensemble.”

Lorenzo Lecci López

À ses noms, nous devinons ses origines espagnoles et italiennes. Lorenzo est un polyglotte passionné de sport : le journalisme par vocation et l’événementiel par adoration sont ses deux jambes. Son ambition est de couvrir les plus grands événements sportifs (J.O. et Mondiaux). Il s’intéresse à la situation du padel en France, et offre des perspectives pour un développement optimal.