Amis des grosses frappes ou amateurs du travail aérien bien fait, aujourd’hui, Padel Mag se penche sur la technique du smash au padel. Un coup que l´on peut croire facile à réaliser mais qui mérite son temps d´apprentissage.

Le coup tant convoité par les gros bras : le smash. Au fur et à mesure des années, les joueurs commencent à comprendre que le smash n’est pas qu’un moyen de terminer le point, mais aussi un moyen de travailler la défense des adversaires. Franco Stupaczuk est un de ces joueurs qui n’hésitent pas à utiliser énormément le smash comme moyen de construction. Donc nous voici, nous voilà, décortiquons dans nos basiques le smash au padel.

Avant de débuter, tentons de trouver une ressemblance de notre smash padel avec d’autres sports. Le smash au tennis aura pour but de terminer le point donc oui, nous pourrions nous inspirer de ce sport, mais également, toujours au tennis, le service s’impacte au dessus de la tête, avec plusieurs effets, et cela pourrait aussi nous intéresser.

Il existe le beach tennis qui reprend ces mêmes effets avec une raquette qui se rapproche de celle du padel. Ensuite, le squash et le badminton utilisent plutôt la frappe à plat que celle avec effets. Enfin il y a d’autres sports comme le volleyball qui utilisent des frappes au dessus de la tête et qui peuvent être source d’inspiration pour le padel.

C’est un exemple de ce que nous pouvons trouver et copier d’autres sports et que nous pouvons appliquer au padel. Il en existe certainement d’autres que vous pouvez bien sûr nous commenter.

Donc, si nous regroupons nos études et recherches, il semblerait qu’il n’existe pas seulement des frappes à plat avec le smash. Il existe aussi des effets. Ces effets seront liftés avec un effet de bas en haut, ou brossés avec un impact latéral de droite à gauche ou de gauche à droite. Alors certes on peut croire que ces effets latéraux sont utilisés uniquement pour les bandejas, mais sachez que cela fonctionne aussi avec les smashs.

Les effets

Nous allons devoir jouer avec notre prise de raquette et avec notre flexibilité du poignet. Plus nous serons relâchés, plus efficace sera notre smash.

L’utilisation des effets nous permettra de contrôler la vitesse de balle pour mettre en danger les adversaires en cherchant la grille, la vitre latérale ou encore la vitre de fond. Cette prise d’effet sera plus ou moins importante suivant le lieu d’impact. Nous sommes bien conscients qu’un smash s’impacte au dessus de la tête, mais cette zone est large. Nous vous invitons à tester des impacts au dessus de votre tête, légèrement sur votre épaule droite, légèrement sur votre épaule gauche, devant vous et derrière vous. En variant la vitesse vous découvrirez de nouvelles sorties à votre smash.

Alex Ruiz smash sélection espagnole mondial qatar

La courbe

Donner de la courbe à votre balle vous permettra d’élargir votre éventail de smashs. Le smash classique, frappé à plat du haut vers le bas aura une courbe descendante, droite, avec un rebond assez proche du filet.

Le même smash à plat pourra être impacté plus bas et avoir une courbe plus rectiligne pour un rebond profond, proche de la vitre de fond. Enfin, et c’est sûrement la courbe la plus utilisée, c’est l’utilisation du smash qui, au sortir de la raquette, ira d’abord vers le haut avant de redescendre. Cette courbe là est très utilisée car elle permet à la fois de trouver des angles, comme le court-croisé à la grille, comme le par 3 avec un rebond proche de la vitre de fond, impacté depuis la ligne de service, mais attention, c´est aussi le plus compliqué techniquement.

Sanyo gutierrez smash

Technique

Le smash est à la fois un coup simple et compliqué. Simple car tout le monde est capable, dès le premier jour sur la piste, de frapper un smash. Compliqué car la prise d’effets et la fluidité dans le geste passeront automatiquement par de la maîtrise technique.

Avant d’aborder la technique, pensez à vous entraîner tout d´abord à l’impact sans puissance. Ne sautez pas les étapes en souhaitant toujours frapper à pleine puissance. Donc, posté au filet, nos adversaires tentent un lob avec une balle en “cloche”. Cette balle haute nous permettra de nous placer sous celle-ci, c’est la base. La main non dominante viendra pointer tout de suite la balle, ce qui nous permettra de chercher l’impact devant, sur le côté droit, gauche ou derrière nous.

En même temps que l’action de la main non dominante, la pala viendra se placer. On parle d’ouverture type “ailes d’oiseau” pour une préparation ample ou encore une préparation plus courte, pala placée derrière la tête, bras fléchi.

Les jambes feront aussi leur travail. Soit avec un premier vers l’avant, soit vers l’arrière, nous ajusterons notre position en nous déplaçant de profil, soit en pas chassés, soit tel un crabe en croisant les jambes à chaque mouvement. Une fois la position parfaite trouvée, nous tenterons de joindre nos pieds, sur la pointe, pour provoquer un déséquilibre et arquer notre corps. Ce déséquilibre nous obligera à pousser sur nos jambes vers le haut. Le fait d’être arqué agira comme un arc qui se bande avant de laisser partir la flèche. Nous gagnerons en puissance d’exécution, nous imprimerons plus d’effets à la balle, et surtout nous irons chercher la balle le plus haut possible.

Juan Lebron Smash babolat viper

La fin de geste diffèrera suivant le style de smash. Pour un smash puissant, à plat, notre pala terminera sa course, pour un droitier, sous le bras gauche, car notre fin de geste sera vers l’avant. Pour un smash avec effet, vu que nous terminerons en extension, la dynamique nous projettera vers l’arrière ou vers notre épaule non dominante. Le bras dominant terminera donc, pour rectifier l’équilibre et aussi pour l’effet, à l’extérieur, loin de notre corps. Enfin, et pour les smashs à effets avec beaucoup de puissance, la jambe dominante se lèvera à hauteur de la fin de course du bras dominant pour un équilibre parfait.

Conclusion

Le smash au padel est un coup très simple à utiliser dès les premiers jours, mais très difficile à maîtriser lorsque nous voulons lui imprimer de l’effet. Allez y pas-à-pas, sans vous presser, en cherchant tout d’abord un bel ingrédient qu’est l’impact, une belle zone de travail, un rebond et un geste précis, puis ajoutez une pincée de puissance pour une recette finale, travaillée semaine après semaine, qui vous régalera vous et vos invités (pas sûr…).

Julien Bondia

Julien Bondia est professeur de padel à Ténérife. Il est le fondateur de AvantagePadel.net, un logiciel très apprécié des clubs et joueurs de padel. Chroniqueur et conseiller, il vous aide à mieux jouer par l’intermédiaire de ses nombreux tutos padel.