L’année 2021 et la situation sanitaire que nous connaissons tous n’ont en rien ralenti l’engouement des Français pour le padel.

Le padel un sport physique, technique, mais pas uniquement !

Tandis qu’en 2020 le nombre de pratiquants était d’un peu plus de 80 000, cette année les chiffres tendent à prouver que ce sport reste très en vogue dans l’hexagone et ne cesse de croitre au vu des 110 000 pratiquants recensés.

Nous n’en sommes toujours pas au niveau de nos voisins espagnols qui eux parviennent à compter dans leur rang plus de 2.3 millions de pratiquants. Plus de la moitié (52%) reconnaissent même y jouer au moins une fois par semaine.

Depuis plusieurs années en France, nous avons pu constater que le padel fait de plus ne plus d’adeptes, que ce soit chez les Hommes ou les Femmes.

Populaire auprès des jeunes et des moins jeunes, ce sport est à la fois ludique, convivial, et peut être plus “facile” à appréhender au début que son cousin le tennis. Mais il est aussi très physique et donc un excellent moyen de se dépenser et de lâcher prise après une journée de travail.

Mais détrompez-vous, une bonne technique et un bon physique ne feront pas automatiquement de vous un bon joueur. Dans ce sport, il ne faut surtout pas négliger la tactique, mais aussi le mental. Et c’est ce que nous allons voir tout de suite en évoquant le sujet de la psychologie positive.

Smiley

La psychologie positive c’est quoi ?

Depuis quelques années maintenant le terme de “Psychologie positive” revient de plus en plus et les rayons des librairies se remplissent de nombreux ouvrages et études sur le sujet.

Pour résumer, cette science prend en compte l’aspect positif de la vie, ses bienfaits et le potentiel de chaque individu afin de promouvoir un sentiment de bien-être et de satisfaction.

Comment améliorer ses performances au padel grâce à la psychologie positive ?

Dans toute discipline, devenir bon découle d’un bon équilibre entre la technique, la condition physique, l’aspect tactique ET le travail mental que nous faisons sur nous.

Il est bon de rappeler que le padel est un sport qui demande énormément de stratégie car il s’agit de trouver la faille chez son adversaire pour le pousser à la faute. Il faut donc être solide dans son jeu et surtout être confiant en ses coups.

Et c’est là que l’aspect psychologique entre en compte.

Que ce soit pour les professionnels ou bien même au niveau amateur, chaque sportif peut se retrouver devant une difficulté et ressentir une importante pression mentale.

Par exemple un joueur amateur lors d’un tournoi ayant une mauvaise période lors de son match car il aura raté 2 -3 fois ses coups et aura permis à ses rivaux de recoller au score. Celui-ci se mettra la pression en remettant la faute sur lui et perdant confiance en ses capacités à faire la différence lors de cette rencontre. Plutôt que de se laisser aller à des pensées négatives sur son jeu, il devra balayer ce mauvais épisode et reprendre les choses en main. Il devra prendre conscience que malheureusement il n’est pas infaillible et que tout n’est pas parfait dans un match. L’important est de savoir rebondir grâce à ses acquis et de retrouver la confiance.

Autre exemple qui conviendrait bien au sujet, ce sont ces longs échanges que nous avons déjà tous vus et qui finissent quasi toujours par un Puntazo. Ces points à rallonge sont sources de pression pour les joueurs car d’une part ils vont devoir accélérer le rythme à un moment pour gagner le point tout en ne faisant pas une faute qui annihilerait tous les efforts précédents. Ces échanges vont donc générer une pression supplémentaire sur les joueurs.

En plus d’une bonne condition physique il va sans dire qu’ils devront avoir assez de mental pour être préparés à perdre l’échange. C’est là que ces joueurs n’auront d’autre choix que d’aller de l’avant sans se morfondre sur ce point perdu et surtout ne pas perdre confiance en eux. Une partie de padel ça peut aller très vite !

Voila pourquoi nous pensons que la  psychologie positive peut être un bon atout pour rester concentré sur le match et ne pas perdre le cap.

Motivation, travail et rigueur

Pour avoir un bon mental, il ne faut pas négliger la condition physique et l’entrainement.

Bien que le padel soit un sport accessible et qu’il soit facile de renvoyer la balle dans le terrain adverse, il n’est pas si simple que ça de récupérer toutes les balles et de réaliser des points gagnants lorsque l’on se trouve dans une situation d’effort intense.

Pour devenir un bon joueur de padel il faut donc travailler, s’entrainer et répéter les basiques pour les automatiser.

Si vous voulez progresser sur le plan technique, entourez vous d’un entraîneur spécialisé qui vous aidera à corriger et à améliorer vos gestes. Concernant le physique variez vos entrainements grâce à des exercices de renforcement musculaire, d’explosivité, d’endurance et de cardio. Si vous souhaitez avoir un petit aperçu d’entraînement dédiés au padel réalisable depuis chez vous, cliquez juste ici

Une fois que ces éléments seront pris en compte vous aurez plus confiance en vous sur les pistes et pourrez penser de manière positive lorsque la chance vous abandonnera un temps.

Pour finir, le padel est un sport pour se faire plaisir avant tout et passer un bon moment entre amis, alors profitez et amusez vous 😉

Crédit Photo: Merveilleusement Zen 

 

Sur le même thème :

Apprendre à combattre la négativité au padel

Fan de padel et d’origine espagnole, le padel coule dans mes veines. Très heureux de vous faire partager ma passion à travers la référence mondiale de padel : Padel Magazine.