La formation de Juge-arbitre Padel comme JAP2 n’a jamais été aussi simple. La FFT a mis en place depuis le 1er novembre 2020, une formation en ligne qui permettra à tous les candidats de pouvoir devenir juge-arbitre de padel en France.

Eric Hamon, le Président de la Commission fédérale d’arbitrage s’est expliqué auprès d’Amandine Reymond de la FFT. Il explique ainsi que 200 candidats y ont déjà participé. Une belle avancée pour le padel.

Formation Juge-arbitre Padel : JAP

Depuis le 1er septembre, le JAT (Juge-arbitre tennis) ne peut dorénavant plus officier pour les tournois de padel. Il doit obtenir sa qualification dédiée au padel : le JAP.

Le JAP est un diplôme spécifique au padel. Cette formation est indépendante du tennis.

Comment accéder à la formation de JAP2 ?

La formation de JAP 2 a donc lieu intégralement en ligne. Elle est gérée par les ligues.

Cette formation est accessible par les juges-arbitres tennis (JAT), les licenciés, mais aussi tous les joueurs qui pratiquent le padel.

Pour participer à cette formation :

  1. Contacter les ligues
  2. Puis direction l’Institut de formation de la FFT (LIFT) avec ses codes d’accès
  3. Enfin, suivez la formation JAP2 directement sur le net

Mode de fonctionnement du JAP2

La formation JAP2 se fait de la manière suivante :

  1. Il y a de modules.
  2. Avec des tests en ligne
  3. Tous les modules doivent être validés

Elle dure entre 7h et 15h en fonction de ses compétences.

Le JAP2, pour quoi ?

Le JAP2 sera donc nécessaire pour officier dans la majorité des tournois de padel.

  • Pour les JAP 1 : Seulement les P25.
  • Pour les JAP2 : Les tournois P25 à P1000
  • Pour les JAP 3 : Les épreuves P25 à P2000.

La qualification de JAP3 sera peut-être possible dès 2021. Cela dépend de la crise sanitaire.

Notre commentaire

Cette qualification est attendue depuis longtemps. C’est une très bonne nouvelle pour le monde du padel.

La formation en ligne est également une bonne chose encore plus aujourd’hui avec cette crise sanitaire.

Cependant, on aurait peut-être pu penser à plus de simplicité concernant les strates du JAP (1, 2 et 3). Une seule qualification aurait largement pu être suffisante. Les propos d’Eric Hamon sont intéressants, notamment lorsqu’il exprime cette indépendance du padel par rapport au tennis.

Il aurait été intéressant que la FFT pousse ce raisonnement jusqu’à cette qualification en se simplifiant la vie et celle des candidats.

Cela reste évidemment une bonne nouvelle pour le padel en France.

Prochaine étape l’enseignement padel spécifique dès 2021.