À Lisbonne pour le Portugal Master, Fabrice Pastor répond aux questions de Padel Magazine. Le président de l’APT Padel Tour nous livre ses impressions sur le circuit qui ne cesse de surprendre par sa qualité et son développement.

L’APT Padel Tour au Portugal

Fabrice Pastor apt padel tour portugalPadel Magazine : Nous finissons cette 3e semaine au Portugal. Peut-on déjà faire un bilan de ces trois semaines?

Fabrice Pastor :Bilan très positif. À cause du Covid, nous n’avons pas pu jouer en Argentine, mais nous allons encore essayer de le faire. C’est très positif car nous avons l’aide de la fédération portugaise de padel. Les joueurs sont en bulle. Nous faisons le travail qu’il faut pour que l’APT Padel Tour grandisse.”

Padel Magazine : On voit également que le niveau de jeu progresse sur l’APT Padel Tour.

Fabrice Pastor :“Oui c’est vrai. Il y a beaucoup de nouveaux joueurs. Les moins jeunes prennent le circuit très au sérieux. Ça aide les jeunes parce que ça leur donne une différence de compétition, par rapport à ce qu’ils ont dans leur pays. Ça a été le choc des deux continents : américain et européen. Il y a eu beaucoup de surprises. Et nous sommes très surpris par le niveau des joueurs portugais, qui viennent tous avec leur coach. C’est très pro et le niveau élevé.”

Padel Magazine : Nous avons eu cette histoire de Moyano et Rico qui étaient inscrits pour ce Master, et qui n’ont finalement pas pu venir. Peut-on en savoir plus ?

Fabrice Pastor :“Je ne veux pas parler des autres circuits. Si tu me poses la question je vais te répondre. C’est vraiment regrettable parce que ces joueurs voulaient vraiment jouer ce tournoi. C’est une déception pour eux. L’autre circuit continue sa petite “mafia de rue”. Les joueurs doivent pouvoir choisir les tournois qu’ils jouent.”

“Des choses importantes seront annoncées prochainement”

Padel Magazine : Après le Portugal, il y aura trois tournois en Suède. Y aura-t-il d’autres étapes en Europe ?

Fabrice Pastor :“Il y aura très prochainement une conférence de presse de Thomas Johansson, dans laquelle des choses importantes seront annoncées. J’aimerais bien vous les dire, mais le directeur du circuit me l’interdit ! Mais je peux vous dire qu’il s’agit de grandes nouvelles pour le circuit APT Padel Tour et pour le padel.”

Padel Magazine : On sait que Thomas Johansson -directeur de l’APT Padel Tour- a des connexions avec le nouveau président de la FFT Gilles Moretton. Est-ce qu’une relation concrète peut être mise en place entre l’APT et la FFT?

Fabrice Pastor :”J’ai rencontré Gilles Moretton et son équipe à Roland Garros. Je peux vous dire que les relations sont très bonnes. La nomination de Moretton à la présidence de la FFT est une très bonne chose pour le padel français. Nous espérons collaborer très prochainement avec la fédération française de tennis.”

Padel Magazine : Peut-on imaginer un APT à Paris, à Roland-Garros ou au club des Pyramides par exemple ? 

Fabrice Pastor :“Oui pourquoi pas, on peut le rêver. Ls Pyramides (ndlr : club situé dans l’ouest parisien), c’est un très beau club. On verra comment les choses évoluent.”

“La croissance de l’APT va arriver plus vite”

Padel Magazine : Pour passer un cap et devenir la référence des circuits professionnels, tu avais dit que c’était 2023/2024 l’objectif. Est-ce qu’aujourd’hui on est dans les temps ? Cette échéance pourrait-elle être avancée au vu du succès des tournois ?

Fabrice Pastor : “Je pense que tu as raison en effet. Nous voyons que le circuit grandit. Nous avons de plus en plus de joueurs.  Je pense que c’est très important que l’on ait des joueurs de plusieurs nationalités. C’est vraiment très important pour le sport. On a eu des Hollandais, Lituaniens, Belges, Italiens, Français, Suédois…”

“Je crois que la croissance va arriver plus vite. Je préfère rester un peu vigilant sur ce qui va se passer, car il y a toujours la menace de l’autre côté qui fait qu’il y a des joueurs qui nous posent des questions. Ils nous demandent, mais maintenant c’est à eux de lancer le mouvement, de faire le pas en avant.”

Apt padel tour fabrice pastor portugal

Padel Magazine : On parlait avec Maxi Sanchéz Blasco qui nous dit que sans l’APT Padel Tour, il ne pourrait pas jouer en Europe. Est ce que c’est l’un des objectifs de l’APT Padel Tour, c’est aussi de parier sur ces jeunes talents ?

Fabrice Pastor : “L’objectif de Monte Carlo International Sport était toujours le même. Sanchez Blasco, ou au début Di Nenno ou Stupaczuk. Ça a toujours été l’aide au padel, aux jeunes pour faire une carrière professionnelle, et maintenant bien-sûr à l’APT Padel Tour.”

Lorenzo Lecci López

À ses noms, nous devinons ses origines espagnoles et italiennes. Lorenzo est un polyglotte passionné de sport : le journalisme par vocation et l’événementiel par adoration sont ses deux jambes. Son ambition est de couvrir les plus grands événements sportifs (J.O. et Mondiaux). Il s’intéresse à la situation du padel en France, et offre des perspectives pour un développement optimal.