Est-ce seulement possible de jouer au padel sans bouger ? Rester totalement immobile bien sûr que non, mais ne faire que très peu de déplacements, oui c’est possible.

Le padel est accessible à tous. Jeunes, moins jeunes, femmes, hommes, personnes en fauteuil, sourds, personnes en surpoids, avec un handicap… C’est finalement peut-être le sport le plus accessible pour une large majorité de la population.

Alors bien sûr, lorsque nous regardons les professionnels, tout va très vite et ils sont surtout très mobiles, mais peut-on jouer au padel sans réellement bouger ? La réponse est oui.

Avant toute chose il faut être conscient de ses capacités. Si vous avez des soucis de respiration ou des problèmes cardiaques, pensez à vous ménager pour atteindre la fin du match. Si vous êtes handicapé au niveau des jambes, vous ne pourrez pas défendre toutes les balles. C’est donc la base. Savoir ce que l’on peut faire et ne peut pas faire.

Les positions

C’est ici que nous voulions en venir. Le padel se joue dans un espace fermé, suffisamment petit pour atteindre rapidement la plupart des zones. Les vitres nous aident également, avec le rebond des balles, à prendre le temps. Donc si nous nous centrons sur les positionnements sur la piste, nous devrons pouvoir jouer la plupart des balles, à notre rythme, et passer un moment agréable.

En fond de piste

Nous en avions parlé, la zone de confort se trouve à hauteur du joint entre la première et la deuxième vitre de fond et légèrement en retrait du joint entre la première et la deuxième vitre latérale. Depuis cette zone, si les adversaires et vous-même décidez de jouer en diagonale, vous atteindrez plus de 80% des balles.

Que faire si la diagonale change ? Glisser vers le centre lorsque votre partenaire se rapproche de sa vitre latérale et revenir à votre place lorsqu’il se rapproche du centre. De cette façon vous garderez toujours le même espace entre vous deux.

Lorsque les adversaires devrons jouer une balle haute et que vous serez en fond de piste, il se pourrait que le rebond sur la vitre de fond soit rapide et fasse que la balle s’éloigne de vous. Vu que nous ne voulons pas courir, l’idée sera de nous placer sur la ligne voire légèrement devant cette ligne, soit pour bloquer la balle jouée haute, soit pour atteindre plus facilement et avec plus de temps la sortie de vitre.

Et au filet ?

C’est le problème. Si au fond on peut jouer toutes les balles, c’est en se rapprochant du filet que l’on gagne la majorité des points. Si vous ne pouvez pas avancer, pas de soucis, restez au fond et prenez plaisir. Par contre, si vous pouvez franchir la ligne, allez-y. Pas besoin de venir vous coller au filet, mais juste en passant la ligne de service vous pourrez déjà jouer des volées et même des smashs. Chacun sa zone. Trouvez votre position afin que vous puissiez jouer des volées et des balles hautes sans vous faire lober facilement. Le lob est signe de course vers l’arrière, donc si vous vous trouvez dans un lieu sûr, qui vous permet d’attaquer sans prendre le risque de vous faire lober, ce sera positif.

Anticiper c’est la clé

Prenez les devants, anticipez afin que vous ayez toujours la meilleure position possible pour jouer les balles de vos adversaires. Jouer au fond c’est la base. Soyez à l’aise dans votre zone de confort, déplacez-vous en accompagnant votre partenaire, avancez lorsque la balle vient plus rapidement et dès que vous pouvez passer à l’attaque, prenez l’initiative sans vous mettre en danger. Vous avez les clés en main, maintenant il ne vous reste plus qu’à jouer, prendre de l’expérience pour comprendre où iront les balles jouées par vos adversaires. Jouer sans bouger c’est possible, du moment qu’on ralentit le rythme. Vamos ! 

Julien Bondia

Julien Bondia est professeur de padel à Ténérife (Espagne). Chroniqueur et conseiller, il vous aide à mieux jouer par l’intermédiaire de ses tutoriels et articles tactiques/techniques padel.