Anthony Lopes (30 ans), international portugais et gardien titulaire de l’OL depuis de nombreuses saisons, s’investit dans le padel. Il lance le All in Padel Lyon avec Tsonga. À l’occasion de l’inauguration, Padel Magazine l’a interrogé.

All in Padel, un investissement logique

“Pour moi c’est un investissement logique. Le fait que Jo (Tsonga) et Thierry (Ascione) m’accompagnent sur ce projet a fait basculer la balance du bon côté. Je suis très fier de pouvoir m’investir avec eux. Ce sont des amis.”

“Il n’y a plus d’excuses. Désormais il faut venir ici à All in Padel pour jouer et prendre un maximum de plaisir.”

coup droit anthony lopes

“Le padel et le poste de gardien sont très similaires”

J’adore le padel, car c’est un sport qui ressemble, au niveau des caractéristiques, au poste de gardien de but, notamment au niveau des appuis. Ça me donne une belle échappatoire pour sortir du football et aller taper la balle.”

“Sur le poste de gardien de but, il y a beaucoup d’appuis bas, des grosses montées de courses sur 2-3 mètres, et on est attentif de partout. Tout comme au padel, et c’est quelque chose que j’aime beaucoup dans ce sport.”

Je pense que le padel me donne un plus dans mon monde professionnel à moi, dans le football. Ça me sert vraiment du fait des nombreuses similitudes entre le poste de gardien et le padel.”

“Inviter tout l’OL au All in”

Le padel peut aider les footballeurs. Il y a l’esprit d’équipe. Et il y a aussi beaucoup de mental.”

“Un jour pourquoi ne pas inviter tout le groupe (l’OL) et partager tout ça avec eux. Je sais qu’il y a aussi des amateurs de padel à l’OL, que ce soit des joueurs ou dans le staff technique, médical ou même dans les bureaux. Il y en a beaucoup qui pratiquent ce sport. Ce sera l’occasion de voir qui joue vraiment ! Il y aura pas mal de compet’, on va rigoler.”

La visibilité du football au service du padel

Si un jour je fais un arrêt réflexe, je dirai en zone mixte après le match aux journalistes que c’est grâce à mes entraînements de padel, et plus particulièrement au All in Padel. Je le dirai au prochain match, et on pourra le montrer !”

Lorenzo Lecci López

À ses noms, nous devinons ses origines espagnoles et italiennes. Lorenzo est un polyglotte passionné de sport : le journalisme par vocation et l’événementiel par adoration sont ses deux jambes. Son ambition est de couvrir les plus grands événements sportifs (J.O. et Mondiaux). Il s’intéresse à la situation du padel en France, et offre des perspectives pour un développement optimal.