Alfredo Garbisu est le président de la Fédération Espagnole de Padel. Au micro de nos collègues de Padel Spain il évoque sa crainte sur l´avenir du secteur padel.

L´Espagne cherche un plan pour un retour à ses activités. Le président du gouvernement Pedro Sánchez s´étant prononcé hier mardi, le futur proche n´est pas tout rose.

Côté padel, le président de la FEP compte sur les joueurs et leur bon sens pour que l´activité reprenne dans les meilleures conditions. Si tout le monde y met du sien, nous sortirons tous très vite de cette épreuve difficile.

Épreuve difficile, c´est exactement ce qu´est en train de vivre le padel espagnol. Un grand nombre de clubs, de joueurs, de moniteurs, de fédérations territoriales et une fédération nationale qui ne peut venir en aide, voilà le tableau.

Même si le gouvernement espagnol annonce la possible reprise des entrainements individuels pour les professionnels ainsi que l´ouverture des centres de haut rendement sous mesures de sécurité, la reprise des compétitions n´est pas encore envisageable, et encore moins la reprise des matchs loisir.

Donc voici la situation du padel en Espagne. Des clubs qui n’ont aucune entrée d´argent, des joueurs professionnels qui n´ont plus de compétitions, des organisateurs qui ne peuvent plus organiser, et des fédérations avec peu de fonds qui ne peuvent pas aider et relancer la reprise de l´activité.

Comme le dit Garbisu : “Plus tard l´activité reprendra, plus de dégâts seront faits à notre sport et à leurs acteurs”.

Source : Padel Spain

Julien Bondia

Julien Bondia est professeur de padel à Ténérife. Il est le fondateur de AvantagePadel.net, un logiciel très apprécié des clubs et joueurs de padel. Chroniqueur et conseiller, il vous aide à mieux jouer par l’intermédiaire de ses nombreux tutos padel.