Nouvelle sensation ce jeudi lors du WPT Madrid Master. Après l’élimination hier de Tapia et Gutierrez dans le tableau masculin, c’est au tour de la tête de série 1 du tableau féminin de prendre la porte prématurément.

Rien ne va plus en effet pour les n°1 mondiales Alejandra Salazar et Triay ! Après leur très lourde défaite en finale du WPT de Stockholm (battues 6/1 6/1 par Sanchez/Josemaria), elles quittent le WPT Madrid Master dès les 1/8es de finale.

Sofia Araujo (19e) et Marta Talavan Ruiz (22e).
Sofia Araujo (19e) et Marta Talavan Ruiz (22e).

Le bras qui tremble ?

Leur bourreau du jour est la surprenante paire hispano-portugaise que forment Marta Talavan Ruiz (22e) et Sofia Araujo (19e). Ces dernières menaient 7/6 5/2 après 1h45 de match, quand elles ont peut-être eu le bras qui tremble. Talavan Ruiz a servi pour le match à 5/4, étant à deux points du bonheur. Mais les n°1 mondiales ont alors eu un sursaut d’orgueil, revenant à 5/5.

On a bien cru que Talavan et Araujo allaient céder, mais elles tenaient leur service in extremis pour mener 6/5 puis refaisaient un break inespéré et s’adjugeaient la seconde manche et le match, après 2 h 11 de suspense.

Un résultat qui plonge Salazar et Triay dans le doute et ouvre un boulevard à Ariana Sanchez et Paula Josemaria (TdS 2), en pleine confiance actuellement.

Six punto de oro contre un

Les stats du match sont éloquentes : alors qu’elles ont marqué 8 points de moins que Salazar et Triay, Araujo et Talavan l’emportent en deux sets. Beaucoup plus réalistes et efficaces dans les moments clés, elles convertissent 5 balles de break sur 9 – contre seulement 4 sur 12 à leurs adversaires. Et le bilan des “punto de oro” est sans appel : 6 à 1 en faveur des gagnantes du jour !

Suivre les autres matchs à l’aide du marcador et de notre programme détaillé de la journée

jérome arnoux journliaste

Après 40 ans de tennis, Jérôme tombe dans la marmite du padel en 2018. Depuis, il y pense tous les matins en se rasant… mais ne se rase jamais pala en main ! Journaliste en Alsace, il n’a d’autre ambition que de partager sa passion avec vous, que vous parliez français, italien, espagnol ou anglais.