Après l’expérience acquise à l’APT Padel Tour, Thomas Johansson se lance dans une nouvelle aventure, toujours dans le padel, avec la création d’un club en Suède. L’ancien numéro 7 mondial de tennis revient sur ce nouveau projet sportif.

Ce club a une place à part

“C’est très important d’avoir des projets d’une telle envergure. En Suède, il y a de très beaux clubs et celui-ci fait partie des plus beaux clubs suédois.” 

“Nous allons réaliser un gros travail sur la formation des enfants, la mise en place d’une école de padel qui nous permettra d’avoir les futures pépites du padel suédois.

Le NORRKÖPING PADELCENTE est un club un peu particulier puisqu’il se trouve dans la ville dont je suis originaire et c’est la ville natale de ma femme, ses parents y vivent d’ailleurs. Il s’agit d’une grande ville suédoise située à 1h30 au sud de Stockholm.

Voir ce club se créer dans cette ville, c’est pour moi une coïncidence, en effet, à l’origine, on est venu me chercher. Ceux qui sont à l’initiative de ce projet avaient besoin d’aide sur le projet. Et les choses ont débuté comme ça. Ensuite ils m’ont proposé de venir les rejoindre dans la création du club.

Un nouveau centre de 7000 m²

Nous avons actuellement 18 courts (dont 2 courts centraux et 4 simples). Nous avons également une très belle salle de sport qui surplombe les courts, un petit spa avec jacuzzi et sauna à louer après un peu de padel, 9 bureaux où les jeunes entrepreneurs de Norrköping pourront s’asseoir et travailler, 2 salles de conférence pour les réunions et puis aussi le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner que vous pouvez prendre au centre.

L’espace total de NPC est d’environ 7000 m² plus un deuxième étage d’environ 500 m² qui est en construction.

Nous avons été approchés par beaucoup de clubs de padel, dont certains n’étaient pas encore en place et voulaient collaborer avec l’APT Padel Tour. Dans ce club, nous sommes 18 associés. C’est un très gros projet. Je pense que ce centre, sans fausse modestie, fait partie du top 5 ou top 3 des plus beaux clubs.

Des épreuves nationales avant de penser à l’international

Nous allons nous investir dans les épreuves locales. Nous travaillons avec la fédération suédoise de padel. Nous aimerions organiser une belle compétition suédoise dans notre club. Et puis à l’avenir peut-être une compétition internationale. Tous les associés sont d’accord pour se concentrer sur les épreuves locales. Ensuite, on verra.

Tout reste ouvert ensuite sur les types de compétitions internationales. Je ne pense pas que nous serons très rapidement agressifs à ce niveau-là. C’est un gros projet donc nous irons étape par étape.

Me focaliser sur le tennis et le padel

“Je vais rester dans le sport. Le tennis reste mon milieu principal, mais le padel n’est pas loin. J’ai des projets. Je suis très content de voir Alex Corretja au World Padel Tour et Luis Lobo à l’Apt Padel tour. Ils sont très amis et ils vont apporter leur expérience au padel.” 

J’ai travaillé pendant un mois avec Luis à l’APT Padel Tour. C’est quelqu’un de sérieux et de très professionnel. Je lui souhaite le meilleur dans cette nouvelle aventure. Avec Fabrice [Pastor] nous avons été d’accord pour que Luis prenne la suite. Je suis très content qu’il puisse poursuivre le travail à l’APT padel tour.

Sébastien Carrasco

Fan de padel et d’origine espagnole, le padel coule dans mes veines. Très heureux de vous faire partager ma passion à travers la référence mondiale de padel : Padel Magazine.