InternationaleChampionnats d'Europe de padelFIPA la uneACTUALITÉS

Philippe Cerfont : “L’EPA, Une avancée pour le padel européen”

Philippe Cerfont, le Président de l’Association Européenne de Padel (EPA) et de l’Association francophone de padel en Belgique (AFPADEL) revient sur le lancement de cette nouvelle structure institutionnelle dans le paysage du padel européen : l’EPA. Il nous explique son rôle et ses objectifs avec ses 16 pays membres.

L’Association Européenne de Padel (EPA), son objectif ?

L’EPA est officiellement active depuis janvier 2019. Les premières discussions sur la création d’une structure continentale ont eu lieu à Estoril, fin 2017, sous l’impulsion de Ricardo Oliveira et d’Alfredo Garbizu, respectivement présidents des fédérations de padel du Portugal et de l’Espagne.

Nous avons peaufiné et finalisé le projet en 2018 pour démarrer officiellement nos activités cette année.

L’EPA, c’est d’abord une équipe. On travaille aujourd’hui beaucoup avec notre comité exécutif, composé de représentants des fédérations suivantes : Suisse (Claudia Bram), Suède (Novy Karlsson), Espagne (Alfredo Garbizu), Portugal (Ricardo Oliveira) et Belgique. Nos membres interviennent également ponctuellement dans tous les domaines de la vie de notre organisation. Notre siège se situe à Zurich et nous avons pour objectif, entre autres, de développer les liens entre les différentes fédérations européennes, d’aider les fédérations les plus petites à se structurer et d’organiser les différentes compétitions Européennes, en collaboration avec la fédération internationale.

N’avez-vous pas peur qu’on se dise : Encore une organisation de plus ?

C’est vrai. Certains peuvent se dire encore une orga encore plus… Il faut savoir que l’existence de fédérations continentales est un pré-requis à la reconnaissance Olympique du padel. D’autres fédérations continentales sont également en cours de création afin de rencontrer cette exigence. Bien évidemment, l’EPA et ses pays membres soutiennent activement le Président de la FIP, Luigi Carraro, dans sa quête de reconnaissance olympique.

Au-delà de cela, nous pensons que l’Europe possède aujourd’hui une dynamique forte dans notre sport et que notre continent constitue certainement le plus fort potentiel de développement de ces prochaines années. Soulignons également que l’EPA représente le padel institutionnel et n’a donc pas de vocation commerciale.

Nous souhaitons développer et promotionner notre sport, en commençant dès le bas de l’échelle sans nécessairement une obligation de rentabilité immédiate. C’est pourquoi l’entraide entre nos membres pour, par exemple, diffuser des programmes techniques ou pédagogiques est très importante pour nous.

Comment allez-vous booster le développement du padel en Europe ?

Nous pensons que l’Europe a un vrai savoir-faire en terme d’organisation donc nous souhaitons monter des événements de qualité qui aideront à la vulgarisation de notre sport auprès du grand public et permettront à tous les joueurs du continent de se mesurer aux grandes nations du padel Européen dans de bonnes conditions.

Cela permettra également à terme d’intéresser les grands médias, les sponsors en créant ainsi des cercles vertueux pour faire avancer notre sport. Nous avons aussi pour vocation de rassembler toutes les fédérations européennes. Il reste donc encore un peu de travail dans ce domaine, 3 nouveaux candidats feront bientôt leur entrée dans l’EPA, suivis peut-être prochainement par la France elle-même, qui sait.

A noter que nous avons pris des contacts très cordiaux avec la FFT et que nous comptons bien accueillir la France rapidement dans notre organisation.

L’EuroAmerica padel cup : La Ryder Cup du padel

Quelles sont les relations entre la FIP et l’EPA ?

L”EPA et la FIP collaborent activement et nos 2 organisations partagent une vue assez proche de l’avenir du padel. Il nous reste à voir quelques détails encore mais nous organiserons probablement conjointement le prochain championnat d’Europe des nations en Italie en Novembre avec la FIP.

Les détails de cette compétition très attendue seront annoncés officiellement très prochainement. Au-delà de cela, je pense personnellement que nos institutions (FIP & EPA) doivent être fortes et tendre à plus de professionnalisme tout en collaborant de manière intelligente. C’est ce que nous sommes occupés à mettre en place avec Luigi Carraro, dans le respect et l’indépendance mutuelle. Je suis très confiant en l’avenir de nos institutions, je pense que nous allons dans la bonne direction.

Les événements de l’EPA débuteront quand ?

Nous avons la chance de compter dans nos rangs des pays extrêmement bien rodés pour des organisations d’évènements internationaux de qualité. Je pense bien-sûr à l’Espagne et au Portugal, qui en plus d’infrastructures nombreuses, disposent d’un climat plus clément que dans le nord du continent et font preuve d’un dynamisme sans réserve lorsqu’il s’agit de notre sport préféré.

A terme, nous comptons bien évidemment organiser des évènements partout en Europe dès que ce sera possible, pourquoi pas en France où la qualité et le nombre des infrastructures augmentent chaque semaine qui passe. Le premier événement EPA de cette année sera l’EuroAmerica padel cup (comparable à la Ryder cup au golf) début juillet. Il s’agit d’une rencontre entre l’Europe et les Amériques où les capitaines désignent 2 équipes de 14 joueurs (3 joueurs max /pays, minimum 7 pays). Les règles favorisent la diversité de représentation donc permettront à des joueurs issus des nouveaux pays du padel d’être présents au Portugal pour notre plus grand plaisir.

Nous organiserons également le championnat d’Europe des nations en Novembre, j’en ai parlé ainsi que le championnat d’Europe vétérans, en Espagne fin Septembre. Le dernier championnat du monde vétéran à Estepona a été une magnifique réussite et je pense que tous les pays, mais surtout leurs joueurs sont hyper motivés pour ce genre de rencontre. L’objectif pour ce championnat d’Europe est de faire encore mieux que l’année passée en terme d’organisation. Les détails suivront également rapidement.

Ensuite, l’EPA organisera, durant le master WPT du Portugal, son séminaire annuel avec son assemblée générale mais aussi des conférences autour des sujets importants pour les fédérations (stratégie digitale, communication, pédagogie, coaching, padel pour les juniors, organisation d’événements etc…). Cet événement est plutôt destiné aux officiels et accueillera également les responsables techniques et autres personnes intéressées désignées par leurs fédérations.

Il y aura également un peu plus tard dans l’année le Champion’s Trophy où tous les champions nationaux européens (garçons et filles) seront invités à disputer cette compétition de prestige. Tous les détails seront publié sur notre page FB @padeleuropeEPA & notre site : https://padel-europe.org/

L’EPA organisera aussi dès cette année des tournois pré-professionnels (EPA tour) avec un cahier de charges qualitatif pour les joueurs et sponsors afin de faire monter le niveau des meilleures équipes dans tous les pays d’Europe. L’EPA tour pourra si possible être mutualisé avec les tournois FIP existants afin d’harmoniser les rankings et augmenter la qualité globale de tournois internationaux qui auront vocation à être l’antichambre du circuit professionnel existant.

Et est-ce que les relations avec le World Padel Tour évoluent ?

L’EPA a jusqu’ici eu peu de relations avec le WPT mais nous pensons qu’une coordination et une collaboration entre le padel institutionnel et le circuit professionnel est cruciale pour notre sport. Je pense que l’EPA au niveau Européen et la FIP en général doivent former et amener le plus grand nombre au padel.

Ensuite, nos institutions doivent organiser les championnats du monde et d’Europe avec beaucoup de soin tout en développant un circuit plus accessible mais correctement balisé à destination des aspirants joueurs professionnels de padel qui pourront peut-être plus tard évoluer sur le circuit pro.

Il y a probablement une harmonisation à faire avec le WPT pour créer un vrai classement mondial harmonisé tenant compte du mérite réel des joueurs par rapport au niveau des tournois joués.

Pour te donner un exemple, un challenger WPT, gagné par des tops 30 mondiaux distribue moins de points qu’un tournoi FIP potentiellement beaucoup moins relevé. Nous souhaitons modifier cela. Nous en avons déjà discuté avec la FIP et nous sommes globalement d’accord sur le sujet. Je pense qu’une évolution positive sera possible rapidement, pour autant que le WPT soit preneur, évidemment.

Sur le même sujet:

Tags

Julien Bondia

Julien Bondia est professeur de padel à Ténérife. Il est le fondateur de AvantagePadel.net, un logiciel très apprécié des clubs et joueurs de padel. Chroniqueur et conseiller, il vous aide à mieux jouer par l'intermédiaire de ses nombreux tutos padel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X
Lire les articles précédents :
L’EuroAmerica padel cup : La Ryder Cup du padel

L'EuroAmerica padel cup sera le premier événement produit par l'Association Européeenne de padel en 2019. Cette compétition aura lieu du 3 au 7 juillet à Lisbonne au Portugal. Cette compétition...

Open Smart Center Lyon – 29 au 31 Mars

Du 29 au 31 mars, Le Tennis Club de Dardilly Champagne organisera son premier 1er Open P100 de padel en dames, mixtes et messieurs. Il s'agira de l'Open Smart Center...

Des stages Johan BERGERON au TC-DC Dardilly

Le TC-DC à Dardilly et Champagne, tout juste équipé de pistes de padel, poursuit son développement. Le club de l'Ouest lyonnais étoffe son offre en proposant cette fois-ci un stage...

Fermer