Nallé Grinda a connu le tout début du padel au Mexique. Depuis, il a tracé sa route dans le padel jusqu’à devenir le directeur WPT Blockchain.com de Miami.

Témoin de la naissance du padel

Nallé Grinda : “Je me suis mis au padel en 1980, alors que je n’avais que quatre ans. Par l’intermédiaire de son meilleur ami, Tony Murray, mon père a connu Enrique Corcuera , l’inventeur du padel. Tony avait une maison près de celle d’Enrique à Las Brisas, Acapulco. Nous y sommes allés quatre ou cinq ans de suite. Il y avait cinq ou six maisons dans le quartier où chaque propriétaire avait construit son propre terrain de padel. Tous étaient des joueurs de tennis et aimaient jouer au padel ensemble. Ils avaient l’habitude d’organiser des parties chez les uns et les autres. Et chaque maison aimait créer ses propres règles, en fonction de certaines contraintes, opinions ou caprices.

“Tous les courts d’Acapulco avaient des dimensions et des configurations différentes. La longueur du court pouvait varier entre 18 et 20 mètres. Certains utilisaient les murs de la maison. Chaque court avait ses particularités. Le court standard est maintenant fixé (20m x 10m). Mais à l’époque, tout était flexible, y compris le matériel utilisé.

Les premiers championnats du monde

Nallé Grinda : “Je me souviens de comment ils ont eu l’idée ironique de jouer les “Championnats du monde de padel”. Ils étaient 16. Ils étaient en fait les seuls joueurs “sérieux” du monde, comme ils aimaient le dire.

Mais, dans l’ensemble, tout au long de ma jeunesse, le padel n’était qu’un jeu amusant. Mon oncle avait une maison à Saint-Tropez où nous avons pu jouer beaucoup au padel aussi. Mais, ce n’était qu’un jeu pour moi, ma première vraie passion a été le tennis.

inzerillo grinda canet victoire

Les vrais débuts dans le padel

Nallé Grinda : J’ai fait sport-études en France et, de 17 à 21 ans, j’ai joué au tennis de manière professionnelle, participant à des tournois en Europe, aux États-Unis et quelques-uns en Amérique du Sud. Mais, à cause d’une série de blessures et d’opérations, j’ai décidé d’aller jouer pour UCLA, où j’ai reçu une bourse d’études complète. À l’âge de 24 ans, j’ai obtenu mon diplôme et c’est alors que j’ai redécouvert le padel sous un jour nouveau.

En revenant à Nice, d’où ma famille est originaire, j’ai trouvé dans le journal un article d’un quart de page de publicité pour venir découvrir un match exhibition avec Gaby Reca, Juan Martin Diaz, Hernan Auguste et Fernando Belastaguin. C’était en 2002. Les organisateurs du match, Gilbert Dalbergue et Claude Baigts, président de la fédération française de padel à l’époque, étaient tellement passionnés de padel qu’ils mettaient tout en œuvre pour que cet événement soit une réussite.

Représenter la France

Nallé Grinda : Lors de ce tournoi, j’ai rencontré Claude Baigts et, ayant vu mes qualités de joueur de tennis, il m’a poussé à jouer au padel pour l’équipe nationale française. Ainsi, en 2002, j’ai participé aux championnats du monde pour la France à Mexico. Au premier tour, en jouant avec Sébastien Corbelli, un autre joueur de tennis fraîchement converti, nous avons gagné notre premier match facilement. Au deuxième tour, cependant, nous avons rencontré des Argentins, qui étaient tête de série 12. Nous avons remporté notre premier jeu tranquillement puis nous avons découvert ce qu’était le vrai padel, puisque nous perdu 6/1 6/0. C’était un tout nouveau niveau pour nous.

À l’époque, j’ai eu une carrière éphémère à la télévision. Je participais à l’émission Fear Factor en Patagonie, en Argentine, et j’ai prolongé mon séjour pour suivre un entraînement intensif à “El Monasterio” à Buenos Aires, avec le célèbre entraîneur Nito Brea et certains des meilleurs joueurs du monde. J’ai appris les vraies bases du jeu, de la position sur le terrain à la rotation dans les coins, en passant par la chiquita et toutes les options aériennes. À partir de là, je n’ai jamais regardé en arrière. J’ai joué pour l’équipe nationale française pendant les dix années suivantes.

Son parcours jusqu’à l’organisation du WPT de Miami

Nallé Grinda : Avance rapide jusqu’en 2014, j’avais déménagé à Miami. Ayant rencontré Wayne Boich grâce à mes relations dans le tennis, j’ai réussi à le convaincre d’essayer le padel lorsque nous étions en vacances à Nice. À notre retour à Miami, j’ai montré à Wayne le seul terrain de padel local de la ville. Et très vite, il a eu le coup de foudre. A tel point qu’il a transformé le court de tennis de sa maison à South Beach en un luxueux court de padel.

“Une fois le bâtiment construit, Wayne et moi sommes devenus les visages les plus visibles du padel à Miami. Nous avons fait venir certains des meilleurs joueurs professionnels, dont Juan Martin Diaz qui était encore le numéro 1 mondial, pour disputer des matchs pro-am. L’année suivante, en 2015, nous avons accueilli les huit meilleurs joueurs du monde, accompagnés de leurs sponsors. Grâce à la dynamique du padel qui se développe chaque année et à la constitution d’une bonne équipe (Wayne Boich, Dani Homedes et moi-même), nous avons pu faire une offre et remporter l’organisation du WPT cette année à Miami.

Juan Lebron Nallé Grinda Semmler

Vu le succès de l’événement de Miami, nous sommes confiants pour organiser d’autres événements à l’avenir. Bien sûr, Miami sera un centre clé, mais nous espérons avoir d’autres événements autour des États-Unis aussi en 2023.”

Cette interview a été réalisée par Minter Dial lors du WPT de Miami en mars 2022.

À ses noms, nous devinons ses origines espagnoles et italiennes. Lorenzo est un polyglotte passionné de sport : le journalisme par vocation et l’événementiel par adoration sont ses deux jambes. Il est le monsieur international de Padel Magazine. Vous le verrez souvent sur les différentes compétitions internationales, mais aussi sur les grands évènements français. @eyeofpadel sur Instagram pour voir ses meilleures photos de padel !