La Belgique  présente deux équipes lors de ces championnats d’Europe de Padel. Deux équipes qui ne pourront pas paticiper  aux championnats par équipes mais présentes lors de l’Open. Rencontre avec Maxime Petitjean, représentant de l’équipe Belge cette semaine à Rome.

Quelques minutes passées sur le bord d’un terrain, entre match et entrainement, profitant du soleil pour connaître le padel Belge et ce que proposent les autorités pour les  années à venir.

La Belgique est séparée en deux  de part les langues utilisées. L’objectif des organisations padel est de promouvoir le padel ensemble, accompagnés des autorités et des fédérations de tennis existantes pour que l’avenir soit le plus complet possible.

Aujourd’hui la Belgique ce sont 142 clubs répartis en 52 dans la partie francophone et 90 sur la partie néerlandophone.  Pour ces championnats d’Europe la Belgique a pris la décision d’envoyer son équipe une hommes et femmes à Lisbonne. Les deux équipes présentes à Rome sont 1 équipe du sud et une du nord, un beau clin d’oeil à cette union future.

Parlant d’objectifs, la Belgique a choisi Rome pour son équipe une car elle vise une troisième place,  chose possible aux vues des tirages de poules. A Rome, l’objectif est différent… passer le premier tour… chose faite, une des deux équipes s’imposant même contre  une équipe italienne.

Parlons du padel en Belgique. Aujourd’hui bien que ce sport ait littéralement explosé ces dernières années, il y a un manque d’organisation sur lequel tous et toutes travaillent. Des réseaux d’information comme les pages facebook, l’association francophone de padel ou encore Padel Belgium font le travail de base. Seul soucis, le manque de sponsors qui permettrait au padel belge de se développer plus rapidement, en pariant sur les joueurs élites, sur les clubs, les fédérations et le padel chez les jeunes, toujours dans les dossiers bien que la Belgiques ait aligné une belle équipe à Castellon.

Les prochains tournois à suivre absolument seraient le FIP de Gant ou encore l’exhibition WPT de Bruxelles qui, suivant Maxime devrait se convertir en épreuve WPT pour le bien des joueurs locaux et des spectateurs de plus en plus nombreux.

Maxime, un mot pour la fin ?

Venez en Belgique, informez-nous de votre arrivée et nous viendrons vous chercher à l’aéroport, parce-qu’à Rome on nous a oubliés…

Julien Bondia

Julien Bondia est professeur de padel à Ténérife. Il est le fondateur de AvantagePadel.net, un logiciel très apprécié des clubs et joueurs de padel. Chroniqueur et conseiller, il vous aide à mieux jouer par l’intermédiaire de ses nombreux tutos padel.