Maxi Sánchez, qui a récemment annoncé sa nouvelle association avec Gonzalo Rubio pour 2024, revient pour nous sur divers sujets d’actualité.

Blessé au pied depuis un an et demi…

Padel Magazine : Parlons d’abord de ta blessure. Comment ça va ? Es-tu complètement rétabli à 100% ?

Maxi Sánchez : Tout se passe très bien. J’en suis à dix semaines et il y a quelques jours, j’ai commencé à m’entraîner sur la piste. J’ai beaucoup mal qu’au début : c’était l’objectif principal de l’opération, éliminer la douleur que j’avais au pied depuis environ une saison et demie et qui me dérangeait considérablement.

Les premières sensations sont excellentes. J’ai encore quelques douleurs, ce qui est normal après une opération, mais beaucoup moins qu’au début. Il me reste encore du temps pour récupérer, mais ça va très bien. J’avance presque à un rythme record donc je suis très content.

Padel Magazine : Peut-on s’attendre à te voir à 100% pour le début de la saison ?

Maxi Sánchez : Absolument. L’idée est, à partir de la deuxième semaine de janvier, de travailler à 100% avec l’équipe et de faire environ quatre ou cinq semaines de pré-saison intense pour être à 100% pour le début du Premier Padel, lors du premier tournoi qui débutera le 26 février à Riyadh.

Maxi Sanchez opération réussie tendon d achille 2023

Le calendrier 2024

Padel Magazine : Parlons-en de ce calendrier !

Maxi Sánchez : Nous avons travaillé avec la PPA et Premier Padel nous a inclus dans les décisions, surtout sportives. Nous avons travaillé sur le calendrier, les dates des tournois, en mettant particulièrement l’accent sur le repos des joueurs. Comme vous l’avez dit, les deux dernières saisons ont été difficiles en raison des deux circuits, et les joueurs étaient prêts à faire cet effort. Cependant, nous avons constaté qu’une saison de 30 à 35 tournois pour les joueurs professionnels, compte tenu du niveau compétitif actuel, est très difficile pour les joueurs.

Nous avons assisté ces derniers mois à de nombreuses blessures de joueurs, et ce qui était particulièrement préoccupant, c’était les blessures des jeunes joueurs. Je pense que Premier Padel a élaboré un calendrier excellent avec l’aide de la PPA, et nous aurons 24 tournois bien organisés et bien répartis pour que le joueur puisse faire son travail de la meilleure façon possible, avec les pauses que nous avons prévues pour pouvoir performer à 100%.

Calendario-Premier-Padel-2024

Sur la piste jusqu’à ses 40 ans ?

Padel Magazine : Tu as 37 ans, Bela a dit qu’il jouerait encore un an, Paquito, qui est plus jeune, a également évoqué le sujet de la retraite. Combien d’années penses-tu qu’il te reste ou combien d’années aimerais-tu continuer à jouer ?

Maxi Sánchez : Bela, sa carrière est enviable, car il a 44 ans, je pense qu’il prendra sa retraite à 45 ans la saison prochaine, comme il l’a annoncé. Pour ma part, j’espère pouvoir atteindre 40 ans.

Ma motivation et mon enthousiasme en tant que sportif sont de jouer jusqu’à 40 ans, j’adorerais, surtout à ce stade du padel professionnel, où de belles choses se profilent. Je ne peux pas me plaindre de ce que j’ai vécu dans le sport, je profite de chaque endroit et de chaque tournoi. J’ai vécu les débuts de ce sport, en tant que joueur argentin qui a participé au circuit argentin, puis je suis venu en Espagne lorsque les choses commençaient à se mettre en place, bien que je ne sois pas arrivé au tout début contrairement à Bela, Juan Martín Díaz, Mati Díaz, Gastón Malacalza, Nerone, Reca, qui sont arrivés avant que le padel professionnel ne soit bien établi en Espagne…

Je suis arrivé à mi-chemin de cette évolution et j’ai aussi vécu les choses à la base, voyant comment cela évoluait. J’ai vécu les dix années du World Padel Tour et maintenant, j’espère pouvoir vivre au moins trois ou quatre ans de ce nouveau circuit que nous aurons, et je pense que cela sera le sommet de ce sport.

Les gauchers sont très prisés

Padel Magazine : L’année prochaine, tu joueras avec Gonzalo Rubio. Après Lucho Capra, tu as choisi un autre joueur gaucher. Est-ce un hasard ou cherchais-tu spécifiquement un gaucher ?

Maxi Sánchez : Aujourd’hui, les gauchers sont très prisés. Il est presque prouvé que les meilleurs paires sont formées par un gaucher et un droitier. En Gonzalo, j’ai vu un jeune homme très motivé et désireux de s’améliorer. Il m’a proposé plusieurs fois de faire équipe avec lui.

Je l’avais dans un coin de ma tête, je l’observais. Il a beaucoup progressé dans tous les aspects de son jeu cette saison. Et au moment où nous avons décidé de prendre des chemins différents avec Lucho, j’ai vu en lui une possibilité de continuer avec une structure de jeu qui m’aiderait, car j’ai vraiment besoin d’aide au centre du terrain.

Étant un gaucher puissant, avec une bon physique, un bon smash et qui couvre beaucoup de terrain, je pense qu’il peut beaucoup m’aider. Et évidemment, je pense que je peux aussi aider Gonzalo. Ce n’était pas difficile de faire ce choix car je pensais à gaucher et ensemble je pense que l’on peut faire une excellente saison.

ASSOCIATION GONZALO RUBIO MAXI SANCHEZ

Padel Magazine : Le premier objectif sera de faire ton retour au Master Final ?

Maxi Sánchez : Exactement. Le Master Final est presque le tournoi le plus important de la saison pour un joueur, car il récompense tout ce que vous avez fait au cours de la saison et c’est un cadeau à la fin de l’année de pouvoir y participer.

Tous les joueurs veulent être présents lors de cette grande compétition, la meilleure de l’année. J’ai pu y participer presque toutes les années (j’ai été suppléant pendant la période du Padel Pro Tour) et j’aimerais vraiment être de nouveau parmi les 16 meilleurs qui ont accès au Master Final. C’est une belle récompense pour la saison et pour la performance que vous avez fournie. Cela signifie que vous avez fait une bonne saison et que vous avez le droit de jouer ce grand tournoi que tout le monde veut disputer.

Padel Magazine : On a parlé de la fin de ton aventure avec Lucho Capra. Vous avez fermé votre troisième étape ensemble. Pourriez-vous envisager de vous remettre ensemble un jour, ou trois c’est suffisant ?

Maxi Sánchez : On ne sait jamais car nous devons toujours choisir la meilleure option pour rester compétitifs. Parfois, on n’a pas d’autre option, ou on sait qu’avec ce joueur, on peut donner le meilleur de nous-mêmes.

Avec Lucho, les trois fois où nous avons joué ensemble, nous avons traversé des périodes difficiles, des bons moments, mais nous avons toujours, je pense, donné notre maximum sur le terrain. C’est important d’avoir à ses côtés un joueur qui tire le meilleur de votre performance. Et avec Lucho, nous l’avons fait.

Je ne sais pas si nous rejouerons une saison de plus, mais je peux vous dire que Lucho est un grand ami, je l’estime beaucoup. Je connais toute sa famille depuis longtemps et je l’apprécie beaucoup. Donc, nous sommes amis et tout peut arriver, on ne sait jamais.

“Lucho ne pouvait pas laisser passer l’opportunité de jouer avec Bela”

Padel Magazine : Pourquoi n’avez-vous pas souhaité continuer en 2024 ?

Maxi Sánchez : Nous avons fait une bonne saison jusqu’à ma blessure. Nous avions l’impression que nous jouions bien, nous avons procédé à de gros changement, Lucho s’améliorait vraiment en tant que joueur, mais nous n’avons pas décidé de jouer une année de plus ensemble parce qu’il a reçu l’appel de Bela.

Bela lui a proposé de jouer sa dernière saison avec lui. C’est un joueur qui a tout gagné, qui est presque le plus grand gagnant de l’histoire du padel. Et je pense que c’était une très bonne opportunité pour Lucho. Nous en avons discuté, il m’a appelé et nous en avons parlé. Je suis ravi qu’il puisse jouer aux côtés de Fernando. Je pense qu’il fera une bonne saison et qu’il apprendra beaucoup aux côtés d’un tel joueur. Finalement, ce n’est pas que nous n’avons pas voulu continuer à jouer ensemble, mais il avait cette possibilité et je pense qu’il ne pouvait pas la laisser passer.

Padel Magazine : S’il y a un match Sánchez / Rubio contre Bela / Capra, qui va gagner ?

Maxi Sánchez : Chaque fois que je rentre sur le terrain, je n’ai pas d’ami, j’aime toujours gagner, nous sommes super compétitifs, donc je donnerai tout pour gagner. En dehors du terrain, avant le match, nous passerons un bon moment avec Lucho. Tout de suite après le match, je ne sais pas (rires), mais il y a toujours une belle amitié, et c’est ce qui compte vraiment !

Quelles nouveautés avec Kuikma en 2024 ?

Padel Magazine : Quelles nouveautés pour Maxi x Kuikma en 2024 ?

Maxi Sánchez : Je suis extrêmement satisfait de ma collaboration avec Kuikma, et je me sens très motivé par le beau projet qu’ils ont en tant que marque. Depuis quasiment le début de leur création, j’ai été impliqué dans la ligne Pro de ma raquette et de celle de Lucía, et cette expérience me ravit.

J’ai participé activement à tout le processus de conception de la raquette, j’ai apporté ma contribution, et je pense qu’il est crucial pour un joueur de se sentir entièrement à l’aise avec son équipement. La raquette se comporte de manière exceptionnelle, et je suis pleinement satisfait du travail accompli par Kuikma.

En ce qui concerne le textile, la satisfaction est aussi également réserve : cela me procure une grande satisfaction de voir mon logo sur les vêtements Kuikma. Quant aux chaussures, je les considère comme les meilleures sur le marché. Mon implication dans la conception de ce produit m’a permis de constater que l’équipe de professionnels derrière Kuikma est hautement compétente.

Ces chaussures réunissent toutes les caractéristiques essentielles pour un joueur de padel. Elles offrent une hauteur et un amorti exceptionnels, permettant une grande liberté de mouvement, de saut, tout en assurant une sécurité optimale pour le pied.

Je suis ravi de la trajectoire empruntée par Kuikma et je suis convaincu que la marque continuera de croître. Leur approche et leur éthique de travail, associées à l’expertise de leur équipe, les positionnent comme un acteur majeur dans l’univers du padel.

Concernant les nouveautés, je ne peux pas révéler grand-chose, mais je peux vous assurer qu’il y aura une surprise pour le Premier Padel de Madrid. Les amateurs peuvent s’attendre à quelque chose de spécial de la part de Kuikma lors de cet événement !

Pour retrouver l’interview dans sa totalité (en espagnol), c’est juste en-dessous :

Xan est un fan de padel. Mais aussi de rugby ! Et ses posts sont tout aussi punchy. Entraîneur physique de plusieurs joueurs de padel, il déniche des posts atypiques ou traite de sujets d’actualité. Il vous donne également quelques conseils pour développer votre physique pour le padel. Clairement, il impose son style offensif comme sur le terrain de padel !