Après avoir pris connaissance des coups les plus “communs” des sports de raquette, abordons un geste spécifique et uniquement utilisé au padel : la bandeja.

Posté au filet vous refusez de perdre position lorsque vos adversaires tentent de vous lober. Ces balles hautes peuvent se jouer de différentes manières ; avec un smash, avec un bras roulé (gancho) ou encore avec une bandeja. La bandeja proprement dite peut se détacher en 2 parties ; la bandeja et la vibora. Quelle est la différence ? L’effet et la technique.

Alors dans les manuels du padel, ces deux coups sont appelés bandeja, mais petit-à-petit les gens distinguent et séparent la bandeja de la vibora. Aujourd’hui, parlons du premier : la bandeja.

Comprenez avant toute chose que la bandeja que vous allez jouer n’est pas un coup d’attaque mais un coup de défense qui va vous permettre de ne pas perdre la position d’attaque, proche du filet. Certes, dans certains cas vous aurez la possibilité de mettre plus de vitesse à cette bandeja et peut-être vous réussirez à faire la différence, mais tant que vous ne serez pas à l’aise avec ce coup et que vous ne saurez pas détecter une position vous permettant d’attaquer, gardez cette idée de coup de défense qui va vous donner le temps de revenir vers le filet tout en gardant et repoussant vos adversaires au fond de la piste.

 

Bandeja ? Quésaco ?

La bandeja vient du mot espagnol signifiant “plateau”. Le but est donc de préparer et impacter la balle avec la pala orientée vers le ciel comme le ferait un garçon de café. Si vous souhaitez copier le geste de professionnels, allez jeter un coup d’œil à la bandeja de Fernando Belasteguin, expert dans ce domaine du jeu.

Bela Bandeja wpt

A quoi ça sert ?

Comme nous venons de l’expliquer, la bandeja sert à nous donner du temps pour revenir vers le filet. Donc si vous optez pour une frappe avec violence, soyez certain que la balle rebondira sur une voire deux vitres avant que l’adversaire vous la retourne, sinon optez pour la lenteur qui vous permettra de venir vers l’avant.

La bandeja, grâce à son effet coupé, du haut vers le bas, permettra de réduire le rebond de la balle dans le camp adverse ce qui compliquera la défense. Également, et dans le cas où les adversaires vous presseraient en venant au filet, la bandeja vous permettra de faire plonger la balle directement dans leurs pieds.

Enfin, si vous cherchez le centre, la bandeja sera parfaite si elle est jouée lentement, car la balle aura tendance à mourir au fond de la piste.

Techniquement

Vous êtes posté au filet, dans une position d’attente identique à celle de la volée, et vos adversaires tentent de vous lober.

En premier lieu vous devez vous mettre de profil. Il existe une technique pour faciliter cette position de profil, on l’appelle le “3 en 1” :

1- la jambe dominante se déplace vers l’arrière
2- le bras dominant se place en arrière avec la pala orientée vers le ciel
3- la main non dominante en direction de la grille latérale

Ce mouvement 3 en 1, avec de la pratique, sera automatisé et vous serez donc toujours prêt à jouer correctement la bandeja.

Attention : pensez à bien monter le coude du bras dominant à hauteur du visage pour vous faciliter la position de plateau.

Suite au 3 en 1 vous ajusterez votre position avec des pas chassés.

Juste avant la frappe nous allons tenter de nous étirer vers le haut pour “attraper” la balle et la projeter vers le bas. C’est important de ne pas l’attendre mais de faire cet effort de s´élever pour capter la balle le plus haut possible pour ensuite descendre avec elle et lui imposer une direction. Notre bras dominant sera tendu, pala orientée vers le ciel et ce seront nos abdominaux qui travailleront pour réaliser la rotation du corps nécessaire pour permettre à la balle d’être déposée dans le lieu souhaité, chez l’adversaire.

Une fois la balle impactée, nous reprendrons nos appuis vers l’avant pour récupérer la position au filet et jouer une belle volée.

La bandeja est un coup qui demande un grand effort physique lorsqu’elle est impactée de façon haute. Chez les filles, Léa Godallier est une experte en la matière. Regardez de quelle façon est faite la préparation, très précoce, une belle suspension qui vise à aller chercher la balle le plus haut possible pour l’accompagner vers le bas, puis enfin la rotation du corps grâce à la force des abdominaux.

 

 

Le mot de la fin sera la fin de geste qui variera selon les joueurs entre le bras en écharpe autour du cou ou au niveau de la ceinture tel un chevalier qui remet son épée au fourreau, cela dépendra si votre balle a plutôt tendance à terminer sa course dans le filet ou dans la vitre de fond.

Julien Bondia

Julien Bondia est professeur de padel à Ténérife. Il est le fondateur de AvantagePadel.net, un logiciel très apprécié des clubs et joueurs de padel. Chroniqueur et conseiller, il vous aide à mieux jouer par l’intermédiaire de ses nombreux tutos padel.