Gilles Moretton, officiellement le 15e Président de la Fédération Française de Tennis. Et déjà de gros dossiers à mener avec cette crise sanitaire qui fait très mal à l’écosystème sportif.

Les estimations, les tendances liées à ses “supers électeurs” ont donc été confirmées. Gilles Morreton devient le nouveau président de la Fédération Française de Tennis. Il l’emporte face au président sortant Bernard Giudicelli avec approximativement 60% des votes.

Une victoire par KO

L’issue du vote de l’assemblée générale de la Fédération Française de tennis (FFT) n’est pas encore dévoilée ce matin mais déjà connue ! Et ce vote a donc parfaitement illustré l’avance du dorénavant futur ancien Président de la ligue ARA.

Le décompte des votes des délégués des ligues et des comités départementaux, convoqués à l’assemblée générale du samedi 13 février 2021, montre un majorité écrasante pour Gilles Moretton. Il bénéficie du soutien de ligues de poids, comme celle de l’Île-de-France.

Le natif de Lyon succède donc, à 63 ans, à Bernard Giudicelli, et s’installe à un poste difficile dans une situation toute particulière. Le huitième de finaliste de Roland Garros 1979 aura de nombreux sujets brûlants sur la table à gérer.

gilles moretton président FFT

Changement de la politique padel

Lorsque Bernard Guidicelli considérait le padel comme une “deuxième discipline” de la FFT, et même si il a certainement beaucoup évolué depuis avec aux manettes l’élu en charge du padel Hubert Picquier,  Gilles Moreton a plusieurs fois manifesté son envie de changement par rapport à la politique de la FFT vis-à-vis du padel.

“Le padel doit avoir sa propre licence. Là, il est “dilué” dans le tennis; or, les modes de consommation et de recrutement diffèrent. Le padel oblige à un exercice marketing délicat de création simultanée d’offre et de demande.”

En créant cette licence padel, il y a cette idée de donner au padel un bout d’indépendance par rapport au sport roi de la FFT : le tennis. Il estime que le padel a besoin de cela pour grandir en France.

Pour Gilles Moretton, “le padel a des caractéristiques qui ouvrent le champs des potentiels joueurs à toute la société entière. Ainsi, l’objectif est d’attirer de nouveaux sportifs, et ne pas restreindre la pratique du padel à un “hobbie” des joueurs de tennis“.

“Il faut parvenir à ce que le joueur de padel ne soit pas “juste” le joueur de tennis du club.”

La solution du Lyonnais pour faire découvrir cette discipline aux non-adeptes des sports de raquettes est d’organiser des tournées découverte, et de faire connaitre ce sport dans les entreprises.

Le programme de Gilles Moreton semble être ambitieux concernant le développement de la pratique du padel, un sport qui est à un moment charnière de son développement et qui nécessite un gros travail de sa fédération pour le mettre en lumière.

Lorenzo Lecci López

À ses noms, nous devinons ses origines espagnoles et italiennes. Lorenzo est un polyglotte passionné de sport : le journalisme par vocation et l’événementiel par adoration sont ses deux jambes. Son ambition est de couvrir les plus grands événements sportifs (J.O. et Mondiaux). Il s’intéresse à la situation du padel en France, et offre des perspectives pour un développement optimal.