Bernard Giudicelli candidat à sa réélection à la tête de la FFT, et Gilles Moretton, son opposant, ont été confrontés dans Tennis Magazine. Voici ce qu’il s’est dit concernant le padel.

L’élection pour la présidence de la FFT aura lieu le 13 février 2021, et la campagne bat son plein entre le président sortant Bernard Giudicelli et son adversaire, le président de la Ligue Auvergne-Rhône-Alpes, Gilles Moretton.

Les deux hommes ont été soumis aux mêmes questions par Tennis Magazine sur différents sujets. Concernant la partie padel, Gilles Moretton s’est montré plutôt critique envers le système actuel, notamment sur la partie création de terrains, mais aussi sur le FFT Padel Tour. Voici ses propos :

Gilles Moretton : “Le padel doit avoir sa propre licence. Là, il est “dilué” dans le tennis; or, les modes de consommation et de recrutement diffèrent. Le padel oblige à un exercice marketing délicat de création simultanée d’offre et demande. Il faut parvenir à ce que le joueur de padel ne soit pas “juste” le joueur de tennis du club, faire connaître la discipline ailleurs via des tournées découverte, les entreprises… J’observe aussi qu’aujourd’hui, les terrains poussent de manière anarchique. On construit pour construire, au lieu de construire en lien avec les clubs, fédéraux et privés, afin d’arriver à un maillage évitant la mise en concurrence de structures voisines. Il faut se donner les moyens de former des enseignants, aussi… Tout cela est moins ronflant que le Padel Tour mais c’est un socle indispensable.”

Bernard Giudicelli, quant à lui, a tenu à rappeler que le padel, deuxième discipline la plus importante de la FFT, restait cruciale à ses yeux et qu’il voulait continuer à contribuer à son développement.

Bernard Giudicelli : “Le padel est aujourd’hui notre deuxième discipline phare, je suis de fait président de la Fédération française de tennis et de padel. Il faut d’abord donner à cette discipline une stature internationale, notamment dans sa relation avec les instances – que ce soit olympique ou la Fédération Internationale – et il faut ensuite lui permettre de se développer par les installations. Deux courts de padel dans un club de tennis, ce sont des recettes supplémentaires mais surtout une convivialité retrouvée ou en tout cas un dynamisme dans le fonctionnement du club. La convention que l’on vient de signer avec l’Association des maires de France nous donne de belles perspectives pour le développement de cette pratique.”

 

Pour ceux qui voudraient lire tout ce qu’il s’est dit dans cette interview, ça se passe dans le Tennis Magazine de Décembre 2020.

Xan est un fan de padel. Mais aussi de rugby ! Et ses posts sont tout aussi punchy. Entraîneur physique de plusieurs joueurs de padel, il déniche des posts atypiques ou traite de sujets d’actualité. Il vous donne également quelques conseils pour développer votre physique pour le padel. Clairement, il impose son style offensif comme sur le terrain de padel !

Tags