2021 ne sera pas une année comme les autres. Certes la crise sanitaire bouleverse l’écosystème du monde sportif. Les élections pour la présidence de la FFT le 13 février prochain seront aussi une nouvelle étape.

Gilles Moretton, l’opposant de l’actuel Président de la FFT Bernard Giudicelli, est revenu auprès de Tennis Magazine sur ses intentions et objectifs en matière de padel. Le président de la Ligue Auvergne-Rhône-Alpes marque sa différence.

gilles moretton padel fftUne licence 100% padel

Gilles Moretton reste sur sa même ligne de conduite. Il y a plusieurs mois déjà, le président de la ligue ARA nous avait fait comprendre qu’il s’orienterait vers la mise en place d’une licence unique de padel, comme d’ailleurs une licence unique de beach tennis pour ainsi “éviter que ces deux sports, qui font partie de la FFT, soient dilués dans le tennis”. 

Le candidat à la présidence de la FFT confirme ainsi auprès de Tennis Magazine (décembre 2020) :

“Le padel doit avoir sa propre licence. Là, il est “dilué” dans le tennis; or, les modes de consommation et de recrutement diffèrent. Le padel oblige à un exercice marketing délicat de création simultanée d’offre et de demande.”

Attirer des joueurs qui n’ont pas forcément un profil tennis

Là aussi, Gilles Moretton garde le cap sur sa démarche. Pour lui, l’objectif est de gagner de nouveaux joueurs de padel qui ne proviennent pas forcément du tennis.

Il faut parvenir à ce que le joueur de padel ne soit pas “juste” le joueur de tennis du club.

Comment faire pour développer la pratique en-dehors des sports de raquettes ? Les solutions de Gilles Moretton sont les suivantes :

Faire connaître la discipline ailleurs via des tournées découverte, les entreprises…

Stop à la construction anarchique de terrains de padel

gilles moretton padel fédération française de tennis

Pour le candidat aux élections de février prochain, il faut retravailler le développement du padel en France en évitant de voir des terrains de padel sans aucune stratégie réelle.

Il explique vouloir créer de vraies passerelles entre le public et le privé et éviter “des concurrences” qui pénaliseraient une zone.

J’observe aussi qu’aujourd’hui les terrains poussent de manière anarchique. On construit pour construire, au lieu de construire en lien avec les clubs, fédéraux et privés, afin d’arriver à un maillage évitant la mise en concurrence de structures voisines.

“Moins ronflant que le FFT Padel Tour”

Ce qui paraît évident c’est que la version du FFT Padel Tour prévue initialement sera au minimum revue dans l’esprit si Gilles Moretton devient le futur Président de la FFT.

Il nous expliquait vouloir concentrer l’ensemble des efforts sur “une forte communication et promotion du padel via des parties découvertes, présentations, exhibitions pour séduire le public”.

Déjà, lors de notre entretien, il avait pris ses distances avec “ce circuit élite “qui ne répondait pas à “l‘ambition réelle de créer des joueurs et de développer le padel“.

Devant nos confrères de Tennis Magazine, il persiste et signe. Gilles Moretton veut ainsi construire “un socle indispensable” même s’il admet que “tout cela est moins ronflant que le Padel Tour”.

Gilles Moretton : “Je ne suis pas dans le système fédéral depuis 30 ans…”

Franck Binisti découvre le padel au Club des Pyramides en 2009 en région parisienne. Depuis, le padel fait partie de sa vie. Vous le voyez souvent faire le tour de France en allant couvrir les grands événements de padel français.