NationaleLa parole est à vous !A la uneACTUALITÉSL'INFO EN PLUS

Différence dans le jeu entre femmes et hommes

Ce mois-ci, j’ai décidé de jouer au « Jeu des différences », et de m’attaquer à la comparaison entre le jeu féminin et masculin, en France, dans le Padel.

Dans cette enquête, lorsque je parle de haut niveau ou des meilleurs, je fais référence au top français (se) seulement. Je ne parle pas des meilleurs mondiaux… pas encore, tout au moins, car je leur souhaite, à tous, de percer dans ce dur milieu du très haut niveau !

J’ai créé un sondage, anonyme, sur Facebook, ouvert à tous. Deux questions étaient proposées (la 2ème question fera l’objet d’une future enquête) :

– Quelles sont, pour vous, les différences, entre les hommes et les femmes, dans le Padel aux niveaux technique, tactique, physique et mental ?

J’ai été très agréablement surprise. Vous avez été plus de 40 à répondre, et je vous remercie. Merci de jouer le jeu, et j’espère pouvoir encore compter sur vous à l’avenir… pour d’autres enquêtes !

Pas de débat sur le physique… 

100% d’entre vous reconnaissent les hommes comme supérieurs dans le domaine physique. Plus particulièrement au niveau de la puissance et vitesse déployées sur les déplacements et les coups joués (même en comparant deux gabarits de joueurs différents…). Quel que soit le niveau du joueur, les qualités physiques nécessaires au Padel sont plus développées chez l’homme. Là-dessus pas trop de rivalité.

Bien sûr, certaines femmes sortent du lot physiquement… il y a toujours des exceptions.

… mais débat sur la tactique !

Comme m’a écrit l’un d’entre vous : « La tactique prend le pas sur le physique, dans le padel féminin. » En effet, 80% d’entre vous définissent le jeu féminin comme plus tactique, plus patient, avec des échanges plus longs que chez les hommes. Ces derniers produisent un jeu plus spectaculaire, mais moins agréable à regarder au bout d’un moment, dites-vous.

C’est là qu’il faut faire la nuance et parler de niveau de pratique, je pense.

Certains l’ont mentionné, et je les rejoins, sur le fait qu’à « bas » niveau chez les femmes comme chez les hommes, le jeu est très rapide avec beaucoup de fautes directes rapidement dans le point.

On peut quand même noter une différence, entre les 2 genres. D’une manière générale, les filles cherchent plus à s’appliquer, à reproduire un « beau et bon » geste qu’à taper fort (même si certaines tapent bien trop fort pour maîtriser correctement la balle). Mais vu leur faible niveau en défense après les vitres, des erreurs surviennent assez vite.

Chez les hommes, on voit plus de grosses frappes, souvent directes dans  la vitre en face… mais grâce à leur temps de réaction rapide et leurs capacités à se déplacer rapidement, il y a souvent des sauvetages, et des échanges qui peuvent durer parfois !

Lorsque l’on monte de niveau, on remarque que, souvent, le jeu est plus rapide dans le padel féminin comparé à celui des hommes (parmi les meilleur(e)s français (ses)). Les filles maitrisent un peu plus les vitres et la technique au filet, qu’à niveau moyen… mais les hommes, d’une manière générale, défendent mieux dans le top français, que les femmes. Encore une fois, grâce à leurs qualités physiques, mais aussi leur technique plus correcte chez les meilleurs. D’une manière générale, les meilleurs français maîtrisent techniquement différents effets et coups – en défense comme en attaque. La plus grosse différence se voit sur toutes les frappes au-dessus de l’épaule…

Et le Mental dans tout ça ?

Vaste sujet, isn’t it ? Compliqué, vos réponses le montrent. Difficile, d’une part de ne pas tomber dans les stéréotypes ; et, d’autre part, de savoir de quoi on parle quand on évoque les qualités mentales.

Je vais essayer, à mon tour, de donner mon ressenti-vécu-connaissances en dégageant les grandes tendances de vos réponses, et de ce que j’ai pu observer sur et en-dehors des terrains. Je ne vais traiter que de quelques domaines… et enquêterai, plus tard, sur cet immense – mais Ô combien intéressant – sujet.

Globalement vous donnez aux femmes un meilleur mental que les hommes. Je m’explique, no panic ! La majorité d’entre vous a cité un mental fort, en parlant des femmes… mais cite très rarement les hommes avec cette qualité globale.

A mon sens, il est admis que la femme est un être fort et résistant. Lorsque l’on veut parler plus précisément du Padel, je pense qu’il faut faire le distinguo entre certaines des multiples qualités mentales.

Il est aussi communément admis que les hommes ont un esprit de compétition plus développé que les femmes. Qu’ils sont plus « fonceurs », surtout lorsque l’on voit des joueurs moyens ou débutants. Qu’ils ont plus de certitude que les femmes, qui souvent, ont une gestion des émotions plus difficile, qui sont plus timides (je cite l’un d’entre vous, tout est dit pour moi) : les femmes ont « Moins d’esprit de compétition, la peur d’avoir l’air ridicule, préféreront ne pas s’inscrire au tournoi ou faire forfait si elles doivent affronter des têtes de séries, et d’autant plus si ces têtes de série ont une page Facebook d’athlètes de haut niveau ou si Padel Magazine en a fait l’éloge ! »

Chez les meilleurs, tout cela s’équilibre. Tous, sont (ou ont été) des compétiteurs de sports de raquettes. Ils connaissent la compétition, ses contraintes, ses apports. Tous ont de grosses qualités mentales et certaines failles, propres à chaque joueur.

Pour moi la plus grosse différence « mentale » qu’on retrouve entre le jeu féminin et masculin, est dans l’importance du choix de son partenaire. Ce que j’ai pu voir, vivre et ressentir, c’est que chez les femmes le choix de la partenaire est primordial. Il faut qu’il y ait entente, complicité, confiance pour que cela marche. Chez les hommes c’est moins important. Certains sont capables de plutôt bien jouer avec un partenaire qu’ils n’apprécient pas plus que ça… voire pas du tout !?

Cela ne surprendra personne : des différences existent bel et bien ! Même si chaque règle a ses exceptions, ces tendances se retrouvent la majorité du temps.

La connaissance que chacun a de soi est, à mon sens, primordiale ! Connaître ses possibilités, ses motivations, ses limites, ses peurs, etc. Tout cela dans les 4 domaines évoqués (technique/tactique/physique et mental), serait déjà un grand pas en avant pour être meilleur… et apporter encore plus à son/sa partenaire.

Et, plutôt, que de rivaliser avec l’autre sexe, développer et approfondir ses spécificités pour, chacun, trouver sa place dans le développement du Padel.

Sur le même sujet:

Line Meites

Line Meites est l'une des meilleures joueuses françaises de padel. C'est la voix de vos live sur Padel Magazine. Mais pas seulement, elle anime également la chronique "Les enquêtes du couteau suisse". Tous les mois, elle reviendra sur une polémique ou un thème qui lui tient à coeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X
Lire les articles précédents :
Comment obtenir sa licence de padel – FFT ?

Obtenir sa licence de padel de la Fédération Française de Tennis est très simple. Encore plus pour les joueurs ayant déjà une licence tennis. En effet, avec une seule licence,...

Bergeron / Blanqué s’adjuge le FFT Padel Tour Valenciennes

Au FFT Padel Tour de Valenciennes, Bastien Blanqué et Jo Bergeron font sensations en battant en finale la paire parisienne Tison / Maigret. Une victoire acquise en 3 sets et...

FFT Padel Tour – Godallier / Martin fait le job à Valenciennes

Le FFT Padel Tour 2019 a débuté ce week-end. Et c'est sans grande surprise, la tête de série 1 du tableau Léa Godallier / Mélissa Martin qui s'adjuge cette première...

Fermer