Après avoir souffert en début de partie face à Emiliano Iriart et Carlos Cabeza, Adrien Maigret et Bastien Blanqué ont su saisir leur chance et renverser la vapeur pour s’imposer dans un tie-break incroyable. Les deux Français deviennent ainsi la première paire tricolore à se qualifier pour les 1/16ème de finales du Greenweez Paris Premier Padel Major.

A notre micro, les deux joueurs reviennent sur cette victoire.

Adrien Maigret :On n’imagine pas du tout. A jamais les premiers comme on dit et ce sera nous. Il me manquait quelques trophées dans ma carrière de padel, d’ailleurs c’est mon partenaire du jour qui m’a enlevé les titres de champion de France et aujourd’hui c’est lui qui m’apporte la première victoire à Roland-Garros (rires).

Bastien Blanqué : C’est notre plus belle victoire car tout d’abord le lieu s’y prête. Nous n’avons pas battu des top players mais jouer sur le Philippe Chatrier avec cette ambiance, nos familles c’est extraordinaire. On fait une fin de match incroyable, on perd huit points d’affilés, on était au bout du rouleau mais j’ai dit à Pablo Ayma qu’on allait gagner le match, et on y parvient donc c’est monstrueux.

“Tactiquement, Pablo a été monstrueux”

Adrien concernant son coach du jour, Pablo Ayma : “Tactiquement il a été monstrueux. Je ne parle pas espagnol et il a fait l’effort de parler doucement, Bastien a traduit aussi mais il nous a donné une stratégie très claire : jouer bas sur le joueur de droite à la volée et essayer de lober un maximum lorsqu’ils avançaient car le joueur de gauche nous a fait très mal. Je me suis entêté à jouer mes volées de revers sur lui, mais il défendait très bien“.

B.B : Bien sûr cette victoire c’est aussi celle de Pablo car durant le premier set nous avons joué ni avec notre intuition ni avec notre talent. Au second set le joueur de droite nous offre deux volées ce qui permet de nous libérer un peu et à partir de ce moment là on met plus d’intensité. De plus la température a baissé et cela m’a donné l’opportunité de lober un peu plus et le joueur de gauche voulait tellement compenser qu’il a commis un peu plus de fautes.”

A.M : Bizarrement c’est quand les conditions de jeu ont baissé que j’ai le mieux tapé. D’habitude je joue bien mieux quand la piste est rapide mais étonnamment aujourd’hui ce fut le contraire“.

“Bastien a tenu la baraque, et j’ai dû élever mon niveau”

A.M : Je me suis beaucoup plaint sur le terrain récemment car je manque un peu de confiance en moi du fait de ne pas jouer sur le circuit international. D’ailleurs cela se voit lors du premier set de cette rencontre. Je suis totalement en dessous du niveau exigé, Bastien tient la baraque. Je devais élever mon niveau de jeu et c’est ce que j’ai fait. Je suis content car j’ai répondu présent sur un match pas facile”.

B.B : Nous avions aussi plus de fraicheur, d’une part grâce au public mais aussi car nous avions eu le temps de nous préparer. Tu sentais qu’à la fin ils étaient fatigués et il faut dire qu’ils avaient joué avant.

A.M : Bastien et moi avions joué un match ensemble en équipe de France, on peut dire que nous étions passés à côté de cette partie. Nous ne parvenions pas à nous trouver. Il y a quelques jours nous avons joué aussi ensemble en Hollande, dans des conditions très différentes et ça s’est plutôt bien passé. Bastien m’a tenu mentalement car vu que je manque un peu de confiance en moi, j’ai tendance à vite me frustrer. Il a été là pour moi. […]. Je suis à la base joueur de gauche, je n’ai pas de repère à droite. Je n’ai pas fait un match incroyable mais mentalement je n’ai rien lâché.”

“Un moment émouvant”

B.B :J’assume totalement la larmichette (rires). Vous me connaissez je suis quelqu’un de très sensible. Cette année je fais un début de saison moyen sur le circuit pro et de venir ici et faire un match comme celui-là où je retrouve mon niveau de jeu, où Adrien joue très bien et personnellement je trouve que j’ai fait un bon match c’est émouvant. De plus ma famille et mes meilleurs amis ont fait le déplacement pour venir me supporter. On a senti que les gens ont kiffé. donc oui c’est pour ça, petite larmichette.”

A.M:Il y a encore un mois on ne savait pas qu’on allait jouer ensemble. J’ai appelé Bastien pour lui proposer une association en lui disant que si on se mettait entre Français on aurait surement une chance d’avoir la Wild-Card. Il m’a dit qu’il avait un partenaire espagnol qui techniquement est plus fort que moi mais au final il m’a rappelé et c’est super gentil de sa part. Il m’a dit que c’était très bien pour l’équipe de France et pour jouer entre Bleus. Je le remercie car peut-être que si je n’avais pas eu la chance de jouer avec Bastien j’aurais fait les qualifications. Donc merci Bastien c’est top.

Prochain match pour nos deux Français ce mercredi 13 juillet à 14h00 sur le court central Philippe Chatrier face à Franco Stupazcuk et Pablo Lima, à suivre en direct sur la page Youtube de Premier Padel.

Retrouvez dès à présent l’interview complète ci-dessous.

Ce mercredi, Adrien et Bastien affrontent Franco Stupaczuk et Pablo Lima à 14h00 sur le Philippe Chatrier, vous pourrez suivre le match ICI

Sébastien Carrasco

Fan de padel et d’origine espagnole, le padel coule dans mes veines. Très heureux de vous faire partager ma passion à travers la référence mondiale de padel : Padel Magazine.