“Des maîtres entrés dans l’histoire”. La performance de Bela et Tapia faisait l’unanimité dans les médias espagnols et les quelques médias étrangers qui permettent à ces exploits galactiques d’être mondialement visibles. Sur les réseaux sociaux, des personnalités comme Carles Puyol ou Gianluca Vacchi s’inclinaient devant l’exploit.

Le dénouement de la finale du Master Final de Minorque a eu la retombée médiatique maximale à laquelle le padel peut aujourd’hui accéder. Évidemment pas à la hauteur de l’exploit qu’ont réalisé Fernando Belasteguin et Agustin Tapia, mais une retombée médiatique encourageante pour le futur. Cet exploit aurait mérité la une complète de Marca, et même de toutes les unes de journaux sportifs du monde, mais le padel n’y est pas encore.

Comme Van Gogh, mort avant de connaître la gloire totale, Bela quittera le padel avant de recevoir ce qu’il mérite, mais en ayant contribué à un point inimaginable à la croissance de son domaine. Il permettra aux futurs talents du padel d’être reconnus comme des stars mondiales, statut qu’il ne connaîtra pas de son vivant en tant que joueur.

“Le futur du padel est complètement assuré, le circuit ne cesse de croître, et ces jeunes joueurs offrent un spectacle incroyable. Je suis très tranquille lorsque je pense à ma retraite sportive, car je sais que ces jeunes vont nous faire profiter du meilleur padel à travers le monde.” exprimait un Bela ému après la finale.

La paire Lebron/Galan à son meilleur niveau était imbattable cette saison. “Juan et Ale ferment tous les angles de sortie de la balle” disait Bela dans une interview visant à analyser le jeu des n°1. Mais par une analyse tactique précise, et une réalisation parfaite, Bela et Tapia l’ont fait dans un match d’un niveau difficilement égalable.

Ces mots peuvent paraître banals, mais c’est l’aboutissement d’une vie. Dans un sport évidemment beaucoup moins développé, Bela a été 16 années durant numéro 1 mondial, il est désormais, à 41 ans, le joueur le plus âgé à avoir remporté le Master Final du World Padel Tour, du jamais vu ! Les gens ne s’en rendent certainement pas encore compte, mais les exploits de ce joueur sont comparables à ceux de légendes d’autres sports comme Michael Jordan, Diego Armando Maradona, Mohamed Ali, Ayrton Senna …

Bela n’est pas entré dans l’histoire, il incarne l’histoire du padel et ce sport serait tout autre sans son apparition. Le padel n’existerait pas sans Bela.

Gracias Fernando Belasteguin.

Lorenzo Lecci López

À ses noms, nous devinons ses origines espagnoles et italiennes. Lorenzo est un polyglotte passionné de sport : le journalisme par vocation et l’événementiel par adoration sont ses deux jambes. Son ambition est de couvrir les plus grands événements sportifs (J.O. et Mondiaux). Il s’intéresse à la situation du padel en France, et offre des perspectives pour un développement optimal.