Au cours d’un direct Instagram sur El4Set, Fernando Belasteguin a échangé avec plusieurs personnalités, dont Gianluca Vacchi et Àlex Corretja. Il analyse le jeu de Juan Lebron et Ale Galan, et donne les clés de leur succès sur le WPT.

Bela défend Juan Lebron

“Juan Lebron a reçu de nombreuses critiques parce qu’il s’énervait contre Ale Galan même lorsqu’ils gagnaient. Moi ici je veux défendre Juan. Cela démontre qu’il veut gagner tous les points. de tous les matchs de tous les tournois, et qu’il veut être numéro 1 pendant très longtemps. Il a une ambition incroyable. Cela le pousse à avoir une certaine attitude avec son coéquipier.”

Juan Lebron Ale Galan encouragements world padel tour

“Ils ferment tous les angles”

” Lorsqu’il y a un point important ils tirent un lob et viennent tout de suite au filet, là ou ils sont le plus à l’aise. Ils jouent très vite, avec leur physique et leur technique. Cette paire à tout. Ils ferment tous les espaces. Si tu dessines un terrain de padel et que tu traces des lignes en fonction des angles de la balle, tu peux voir que Juan et Ale ferment tous les angles de sortie de la balle. Ils l’ont très bien automatisé. Le terrain devient petit avec eux. Lorsqu’ils commencent à frapper beaucoup de smashs, et que la surface est lente, ils peuvent finir par se fatiguer.”

“Ale Galan est impressionnant”

Ale et Juan attaquent depuis le fond de court. La quantité de volées qu’ils réalisent depuis le fond de court est très importante. Avec eux, tu es toujours dans une certaine attente parce qu’ils ont un potentiel énorme pour faire les points. Lorsqu’ils arrivent à enchainer 4 points de suite, ils prennent un gros ascendant.”

“Ce que Ale fait très bien, c’est qu’il te raccourcit le temps non seulement avec son jeu de jambes, mais aussi avec sa main en allant bien vers l’avant. Il combine ces deux choses, et c’est le seul à le faire. Cela retire énormément de temps à l’adversaire. Il le fait merveilleusement bien.”

galan sortie padel

“A Madrid ou à Alicante, pas le même sport”

“À Madrid Juan et Ale savent que l’adversaire ne pourra pas faire un lob, car leur smash est dévastateur. Ils jouent même un mètre plus proche du filet. C’est très difficile de générer de l’espace, c’est comme un match de tennis dans lequel tu dois frapper sans cesse. Ce n’est pas le même sport.”

“A Alicante en revanche, je pense qu’ils auront beaucoup plus d’opportunités de frapper des smashs car les adversaires pourront les lober. Les échanges sont donc plus longs et il y a une possibilité qu’ils commettent des erreurs tactiquement.”

“Ils utilisent bien le fait de pouvoir changer de côté sans problème. Mais il y a une grande différence lorsqu’ils le font en menant la rencontre et lorsqu’ils le font en devant remonter. Ce n’est pas la même efficacité.”

“Ils ont changé le padel”

Ces joueurs forcent tous les adversaires à s’entrainer avec un padel beaucoup plus rapide. Maintenant, ils faut tenter plus de coups gagnants, et en réussir davantage pour gagner. Ils ont un pouvoir pour finir les points très important.”

Ils te forcent à jouer avec une marge d’erreur très faible, et à une intensité mentale très forte. Lorsque ton intensité mentale et ta précision baissent, ils te mettent 3/0. Ils nous forcent à être toujours à la limite.”

Lorenzo Lecci López

À ses noms, nous devinons ses origines espagnoles et italiennes. Lorenzo est un polyglotte passionné de sport : le journalisme par vocation et l’événementiel par adoration sont ses deux jambes. Son ambition est de couvrir les plus grands événements sportifs (J.O. et Mondiaux). Il s’intéresse à la situation du padel en France, et offre des perspectives pour un développement optimal.