Les quarts de finale de l’Open de l’APT sur le sol suédois ont tout simplement été fous. Des matchs avec des rebondissements, de victoires à l’arrachée, nous avons vu du grand padel hier.

Le premier match des quarts de finale était un affrontement entre deux paires argentines. D’un côté, Maxi Cejas / Maxi Sanchez, de l’autrles champions de l’APT Future 1000 Kungsbacka, Franco Dal Bianco / Maxi Arce. On avait là une revanche de la demi-finale de la semaine dernière, mais le résultat a été le même.

Franco Salto APT Suède

Le match a été décidé en deux sets sur le score de 6-4/6-4. Maxi et Franco ont forcé leurs adversaires à commettre des erreurs tout au long des deux sets et ont obtenu les deux breaks dont ils avaient besoin pour remporter le match. 

Lahoz et Schaefer au mental

Dans le premier match de l’après-midi, les Argentins Matias Almada / Gáston Bejarano affrontaient les Ibériques Guillermo Lahoz / Diogo Schaefer. Le match a été marqué par beaucoup d’efforts physiques de la part des deux paires et il a fallu un troisième set pour connaître le vainqueur.

Alors que le premier set est tombé du côté de Matias et Gáston, Diogo et Willy sont repartis avec les mêmes intentions dès le début du deuxième. Dans un match qui s’est joué sur les puntos de oro, le couple ibérique a été plus précis dans les moments chauds. Score final 6-4 / 4-6 / 5-7 en faveur de Lahoz et Schaefer.

Et si ce n’est pas du padel, c’est quoi le padel ?

Le meilleur match des quarts de finale a été celui opposant Flores / Julianoti à Quiles / Oliveira. Un match fou, avec une niveau exceptionnel.

Franck Binisti nous donne ici son résumé du match.

Victoire argentine dans le dernier match des quarts

Après cet affrontement passionnant, c’était au tour des Paraguayens José Benitez / Santiago Castañeyra et des Argentins Pablo Barrera / Nicolas Egea d’entrer en piste. Le match a été marqué par des points très longs, qui ont favorisé la paire argentine. Grâce à leur victoire, Pablo et Nicolas vont disputer leur deuxième demi-finale en moins d’une semaine.

Les colombiens aiment le padel ! Alors oui, nous ne sommes pas les meilleurs, mais le principal est d’y participer. Vous l’avez compris, je suis le chico qui vient de Bogota et j’ai bien l’intention de marquer le padel de mon empreinte avec Padel Magazine.