Alix Collombon nous a offert une finale d’exception à Burriana le week-end dernier. Elle revient sur cette performance, et lance un message aux meilleures paires du WPT : il faudra compter sur elle cette saison !

FIP Star Burriana : quelle performance !

Franck Binisti : Tu sors d’une compétition de haut niveau à Burriana, avec une victoire en 3 sets en finale. Tu as joué avec ta nouvelle Jess espagnole. Raconte nous ce match exceptionnel.  

Alix Collombon : Ça été très physique, il faut savoir que sur le FIP on joue 5 matchs en 3 jours. Le vendredi soir les 16e, le samedi matin les 8e, le samedi après-midi les quarts, le dimanche matin les demies et le dimanche après-midi la finale. Donc on n’était pas vraiment fraîches.”

“En plus il y avait une grosse intensité dans la finale. Le dernier set a été compliqué physiquement pour tout le monde. Le match a été agréable à regarder pour les gens. Il y avait des points spectaculaires et on voyait que les joueuses ne voulaient rien lâcher.”

interview castello collombon fip burriana

Franck Binisti : Que se passe t-il lorsque dos au mur dans le deuxième set on voit Alix le Phénix ?

Alix Collombon: “On finit mal le premier set. Physiquement je n’étais pas bien. Ce n’était pas sûr que je puisse jouer ce tournoi. J’ai senti mes jambes très lourdes, mais on a gagné les points importants.”

“Jess m’a aidée au milieu parce que je ne pouvais pas tenir. Elle est impressionnante physiquement. Le kiné m’a aidé au niveau du mollet. On a fait un gros troisième set. La clef du match c’est à 2-0 dans le deuxième lorsque l’on remporte le punto de oro.”

Franck Binisti : On t’a vue mieux physiquement dans le troisième set. Tu ne faisais quasiment plus de fautes.

Alix Collombon: “Je n’étais pas mieux physiquement, on a juste changé des choses tactiquement. J’ai commencé à jouer long de ligne. Le jeu se portait donc un peu plus sur Jessica. Avec cette douleur, j’ai dû jouer avec intelligence. Cela nous a permis de remporter le match. Juan (son coach) a été très important sur cette finale.”

“J’ai subi une intervention au dos”

Franck Binisti : Que s’est-il passé dans cette pré-saison pour que tu ne te sentes pas au niveau physique de ta partenaire ?

Alix Collombon: “J’ai eu une intervention au dos en décembre. J’ai été un mois à l’arrêt complet. Mon retour sur les terrains a été fait mi-janvier de manière très douce. Après un mois dans le canapé c’était difficile. On a fait un gros travail avec mes préparateurs physiques.”

“Les sensations sont revenues progressivement et on a décidé de faire ce FIP pour faire des matchs et prendre des sensations en tant que paire. Ça s’est mieux passé que ce que l’on espérait. Ça n’a pas très bien commencé mais on a bien fini ! On a encore beaucoup de marge.”

J. Castelló A. Collombon victoire FIP valenciana

Un message pour le Top 10

Franck Binisti : Vous avez remporté le premier gros tournoi alors que tu reviens de cette opération. Vos objectifs doivent être très élevés, n’est-ce pas ?

Alix Collombon: “L’objectif cette année est de faire des quarts de finale. On veut se rapprocher des meilleures paires. On est la paire 14 au classement. On veut se rapprocher du Top 8.”

Franck Binisti : Tu t’entraines à Barcelone avec souvent des joueuses du Top 20, par exemple Marta Marrero (numéro 5). Te sens-tu proche de ces joueuses en termes de niveau de jeu ?

Alix Collombon: “Je peux être performante. Il est évident qu’il y a une petite différence mais je peux tenir. A partir du moment où on est la 14e paire sur ce tableau, c’est que potentiellement on peut battre tout le monde. On peut aussi perdre contre plus faible, mais c’est quelque chose de possible.”

Le travail psychologique, la clef

Franck Binisti : Il y a deux ans, je me souviens de plus de modestie dans tes propos, mais aujourd’hui tu sais que tu peux battre tout le monde. Ce déclic psychologique est une nouveauté cette saison ?

Alix Collombon: “J’ai commencé à travailler cette saison avec Pierre Gauthier sur le plan psychologique. C’est quelque chose que j’ai vu avec lui. Si je suis dans ce tableau c’est que je peux battre tout le monde. Il faut également avoir beaucoup d’humilité lorsque l’on joue une paire “moins forte” sur le papier. L’objectif est d’aller le plus loin et de croire vraiment que c’est possible de battre les meilleures joueuses.”

“On travaille à distance avec des sessions longues qui demandent de la réflexion. Je suis très contente du travail que l’on fait même si ça ne fait que débuter.”

poing serré alix collombon P2000 Pyramides

Franck Binisti : Quel est ton agenda pour les prochaines semaines ?

Alix Collombon: “Je vais beaucoup m’entrainer. Début mars il y a un super gran slam sur le circuit catalan, que je jouerai avec Jess. Il y aura peu de tournois avant mi-avril.”

Retrouvez l’interview intégrale juste en dessous :

Lorenzo Lecci López

À ses noms, nous devinons ses origines espagnoles et italiennes. Lorenzo est un polyglotte passionné de sport : le journalisme par vocation et l’événementiel par adoration sont ses deux jambes. Son ambition est de couvrir les plus grands événements sportifs (J.O. et Mondiaux). Il s’intéresse à la situation du padel en France, et offre des perspectives pour un développement optimal.