InterviewsNationaleChampionnats de France de padelACTUALITÉS

Tison / Maigret : “Une bête blessée est encore plus dangereuse”

Adrien Maigret et Benjamin Tison, les vice-champions de France de padel en 2018, vivent un épisode compliqué dans leur carrière padelistique.

Même si, les parisiens réalisent néanmoins des résultats intéressants avec une victoire récente au FFT Padel Tour de Aix-en-Provence et 2 finales lors des deux derniers P1000 (Head Padel Open et Open Padel Roquettant), on sent la paire plus fébrile dans leurs matchs.

Nous avons donc questionné directement les intéressés…

Une innocence perdue

Qui ne se souvient pas des débuts exceptionnels de Benjamin Tison et d’Adrien Maigret ? Beaucoup de joueurs ont même félicité ce jeu particulièrement offensif et compliqué à contrer. Un jeu difficilement lisible, qui ne ressemblait pas forcément à un “jeu padel”.

Mais, il y avait un PLAN A et UN PLAN A. Face aux meilleurs, quand ils commettaient trop de fautes, il n’y avait pas de PLAN B. Et on pouvait ainsi les voir faire des matchs ratés.

Certaines défaites nous ont en réalité appris beaucoup sur nos limites de n’avoir qu’un style de jeu. C’est pourquoi, avec Adrien, on essaie d’enrichir notre jeu.

Adrien et Ben se sont donc entraînés avec Fabrice Ortiz, l’un des grands coachs français. Un gros travail a été réalisé pour leur permettre d’être plus complet.

Et c’est peut-être là, où ils ont perdu leur innocence : Ils ont fait évoluer leur jeu pour être plus fort en travaillant les points faibles. Une très bonne chose évidemment. Mais la contrepartie, “c’est la période où tout se met en place“.

Nous sommes dans une période où il faut digérer tous nos acquis. Aujourd’hui, nous avons plus d’armes, mais il nous faut encore le temps pour savoir  quelle arme choisir maintenant pendant nos matchs.

Moins efficace ?

C’est Benjamin Tison qui résume certainement le mieux la situation :

Lorsque nous nous sommes lancés avec Adrien, nous avions un jeu plus désorganisé. Nos adversaires avaient du mal à lire notre jeu.  Et dans les bons jours, nous étions très difficiles à contrer.

Le côté négatif, c’est que nous ne savions jouer que d’une manière. Et on le faisait bien je pense.

En essayant d’étoffer notre jeu, nous avons donc appris beaucoup de choses, mais ces nouveaux schémas tactiques ou techniques ne nous permettent pas pour l’instant d’être plus efficace sur le terrain qu’avant.

Nous sommes peut-être plus prévisibles qu’avant. Il faut qu’on arrive à marier ce que nous avons appris avec notre jeu offensif.

“Ben et Adri” semblent passer par ce passage presque obligé : une phase intermédiaire où on se demande “si on fait le bon choix”. Forcément, cette période nous rappelle  celle de nombreux joueurs de l’équipe de France qui sont partis en Espagne et qui ont eu des moments de doute.  Mentalement, c’est loin d’être évident :

Il faut passer par là, pour aller plus loin. Reculer pour mieux avancer. C’est un peu notre devise. Pour l’instant, on recule certainement un peu, mais on espère bien revenir plus fort.

Objectif : Championnats de France

Rappelons-nous : L’année dernière, la paire parisienne réalisait un premier semestre 2018 exceptionnel avec des victoires sur Fermin  / Le Panse, Bensadoun / Tello ou encore à 2 reprises Blanqué / Bergeron. Et le second semestre fut bien plus compliqué, mis à part cette période incroyable lors du mondial au Paraguay

Cette année, départ moins évident. Tison / Maigret espère bien que les étoiles s’aligneront lors du second semestre avec comme objectif principal : Une victoire lors des Championnats de France de padel à Casa Padel, “un club que nous connaissons très bien“.

Indoor et/ou outdoor ?

On dit souvent que nous  ne sommes pas des joueurs d’outdoor, mais ce n’est pas vraiment vrai. C’est plus la qualité des terrains qui peuvent avoir un impact sur éventuellement notre jeu. Plus le terrain est rapide, plus ça ira dans notre sens et vice-versa.

La vie à Barcelone ?

Adrien Maigret reste à Paris, même si il a l’intention de participer à toutes les étapes du WORLD PADEL TOUR. Benjamin Tison est parti lui à Barcelone. Il loge avec Jérémy Scatena et s’entraîne avec le même groupe que son colocataire.

 On a un groupe de 6 joueurs le matin pour les entraînements. L’après-midi, on essaie de jouer avec les autres français à Barcelone, à savoir, Johan Bergeron, Robin Haziza et Maxime Moreau.

Tous les français vont à Mijas sauf Robin  Haziza à priori. Les pré-qualifs débutent ce week-end.

Sur le même sujet:

Tags

Franck Binisti

Franck Binisti découvre le padel au Club des Pyramides en 2009 en région parisienne. Depuis, le padel fait partie de sa vie. Vous le voyez souvent faire le tour de France en allant couvrir les grands événements de padel français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X
Lire les articles précédents :
Padel et Responsabilité Civile : Mesurer et Anticiper les risques

Lorsqu'on joue au padel, vous allez voir que l'on a aussi des obligations les uns envers les autres. Le Vice-Président des Médiateurs du Sport, Adrien Pujol revient sur ce thème...

La prévention des conflits via la médiation

Le médiateur est un tiers, non lié aux participants. Il est donc impartial, et totalement indépendant vis-à-vis des structures sportives ou fédérales. Le médiateur qui connaît et maîtrise le processus...

Hors licence FFT : Assurance responsabilité civile

La notion de faute au-delà des limites des règles du jeu n'est pas évidente à définir, car elle dépend de beaucoup de choses. Et cette notion de faute peut être...

Fermer