Un coup inspiré du basket-ball mais qui s’utilise de plus en plus au padel. Le bras roulé mérite sa place dans les manuels. Si vous n´êtes ni un adepte de la bandeja ni du smash, une option s´offre à vous avec ce Gancho.

Alors que nous sommes postés au filet, nos adversaires tentent de nous passer avec un lob au dessus de notre tête. Impossible de réaliser une bandeja et également impossible de réaliser un smash. Que faire ? Si nous laissons rebondir la balle, nous aurons des difficultés à défendre car le lob aura tendance à terminer sa course, sans vie, contre la vitre de fond. Donc la meilleure option serait le Gancho.

Qu’est-ce que le gancho?

De l’espagnol “crochet”, le gancho est un bras roulé utilisé au basket-ball qui va nous permettre de toucher la balle de façon haute, derrière notre corps, au dessus de notre épaule non dominante, ce qui nous évitera de perdre la position offensive au filet. Ce gancho sera lent car nous impacterons la balle légèrement derrière nous. Cette lenteur de balle et l’effet quelque peu lifté, de bas en haut, feront que nous pourrons trouver de l’angle et/ou simplement repousser nos adversaires au fond.

À noter : vous remarquerez qu’une balle jouée avec un gancho lent rebondira sur la vitre de fond et aura tendance à “mourir”, compliquant la défense.

Comment le réaliser ?

Attention à ne pas abuser du Gancho. C’ est un coup utile mais qui, lorsqu’il est trop utilisé, est assez simple à bloquer de par sa lenteur. Par contre, lorsque l’effet de surprise est réussi, il peut piquer vos adversaires dans leur organisation.

Bea Gonzalez balle haute gancho bandeja WPT

Posté au filet donc, vous pensez jouer une volée et vous vous faites surprendre par un lob. Vous n’avez pas le temps de réaliser la préparation de la bandeja, donc vous vous mettez simplement de profil en sautant le plus haut possible. Le travail du bras sera assez simple. Vôtre pala réalisera une boucle depuis votre position d’attente, pala devant vous, jusqu’au point d’impact au dessus de vous, en passant par l’arrière. Pourquoi par l’arrière ? Parce que si vous montez votre pala directement en passant devant votre corps, vous jouerez un coup (si vous arrivez à toucher la balle) de type badminton, qui proposera un rebond très facile à négocier par vos adversaires. Le fait de passer par l’arrière donnera un plus de vitesse, de précision et d’effet.

Enfin, ce qui fera la différence de votre gancho sera l’action du poignet. L’impact aura tendance à se faire de façon haute, derrière notre tête ou au dessus de notre épaule non dominante, et pour éviter d´”offrir” la balle aux adversaires, votre poignet sera le dernier maillon. Avoir de la flexibilité au niveau du poignet permettra de rabattre la balle et de trouver l’angle nécessaire pour perturber les opposants. La vitesse restera le rôle du bras.

Le gancho n’est pas un coup indispensable dans l’arsenal padel, mais il permet aussi bien de se sortir de situations embarrassantes que de surprendre les adversaires dans leur assaut vers le filet. C’est souvent un coup réalisé dans un moment de détresse, mais qui peut être travaillé à l’entraînement pour un plus d’efficacité le jour où vous aurez à l’utiliser. Les joueurs pros n’hésitent d’ailleurs pas à y consacrer du temps, comme ici avec Veronica Virseda.

Julien Bondia

Julien Bondia est professeur de padel à Ténérife. Il est le fondateur de AvantagePadel.net, un logiciel très apprécié des clubs et joueurs de padel. Chroniqueur et conseiller, il vous aide à mieux jouer par l’intermédiaire de ses nombreux tutos padel.