C’est une question qui revient régulièrement après la fameuse : “Tu joues de quel côté toi ?”

Quel positionnement utiliser au service ? Dois-je servir à l’Australienne ?

Rappelons qu’au padel, comme au tennis en double, il existe deux manières de se placer au service : de façon classique, ou à l’Australienne.

Comment les différencier et laquelle adopter lors de nos parties entre amis ?

Aujourd’hui Padel Magazine va aborder ce sujet pouvant parfois créer quelques désaccords entre coéquipiers dès les premières minutes d’un match.

Le service à l’Australienne, c’est quoi ?

C’est une tactique utilisée au tennis en double à la base. Elle consiste à toujours garder le même côté en attaque et elle est énormément présente au padel chez les joueurs de niveau intermédiaire, avancé et professionnel.

En effet, arrivé à un certain niveau, il est fréquent que les joueurs se spécialisent d’un côté de la piste (droite ou gauche). Ainsi, les joueurs vont débuter les points toujours du même côté. Cela peut paraître étrange au début mais c’est la manière de fonctionner la plus fréquente au padel.

Juan Lebron Ale Galan WPT Mexico 2021 service

Quels sont les avantages et les inconvénients de ce positionnement ?

Tout d’abord évoquons ensemble les avantages du placement à l’Australienne.

Le premier est bien entendu la spécialisation. En effet, lorsque l’on s’est spécialisé d’un côté, on est plus susceptible de bien jouer si on y reste. Par ailleurs, même si on est aussi à l’aise à droite qu’à gauche, le fait de changer constamment de côté pendant un match peut nous faire perdre nos repères. Ainsi, en étant placé à l’Australienne, on saura parfaitement ce que l’on aura à faire et l’on sera beaucoup plus ordonné dans notre jeu.

L’inconvénient le plus important pour ce type de positionnement est le fait que lors d’un point sur deux, on offre une possibilité de passing au retourneur. En effet, le joueur ayant servi dans la diagonale opposée à son côté peut vite être mis en difficulté s’il ne reprend pas sa position suffisamment rapidement.

Quel positionnement adopter ?

Beaucoup d’entraineurs préconisent aux jeunes joueurs de padel qui débutent de servir de manière “classique“, c’est-à-dire de changer de côté à chaque service.

Pourquoi ? Tout simplement car cela les oblige à apprendre à évoluer des deux côtés. En effet, puisqu’en défense on doit choisir une position et s’y tenir durant tout un set, en attaque on profite de pouvoir alterner gauche et droite à tous les points pour se familiariser avec les deux côtés. Avant de vouloir se spécialiser, il est primordial que le joueur sache jouer à gauche et à droite. D’abord pour être à l’aise lors des changements qui peuvent se faire au cours d’un point, mais aussi dans une optique de pouvoir s’adapter à différents partenaires. Une fois que ces notions seront bien intégrées et que le niveau du joueur aura évolué, il pourra évidemment décider de se spécialiser du côté où il est plus à l’aise et s’y tenir.

Par ailleurs, le service dit “classique” offre l’opportunité à l’équipe qui engage de couvrir les angles empêchant le retourneur de pouvoir tenter un passing un point sur deux. De plus, ce positionnement permet d’apporter de la variété. En effet, comme au padel on joue beaucoup dans sa diagonale, on a tendance à s’habituer aux balles du joueur qui est dans notre “cruzado”. Ainsi, le fait de changer en attaque peut permettre de surprendre un peu les défenseurs. C’est donc une tactique qui peut être utilisée, parfois même chez des professionnels, pour perturber un peu les défenses.

En conclusion, si l’on comprend que chez les joueurs déjà chevronnés, le service à l’Australienne reste grandement majoritaire, il ne faut pas oublier le positionnement “classique” qui doit être la norme chez les débutants et qui peut toujours être intéressant pour déverrouiller des matchs, même à haut niveau.

Et vous ? Quel service utilisez-vous ?

Sébastien Carrasco

Fan de padel et d’origine espagnole, le padel coule dans mes veines. Très heureux de vous faire partager ma passion à travers la référence mondiale de padel : Padel Magazine.