Membre du bureau du TC Bandol, Richard Quatrini a pris le temps de répondre à nos questions relatives au club et au Cupra Padel Point Tour qui s’y est déroulé ce week-end.

Le TC Bandol, une fondation qui a créé une polémique

Padel Magazine : Le TC Bandol est un club qui ne date pas d’hier, comment a-t-il vu le jour ? Quand a-t-il été fondé ?

Richard Quatrini : « Le TC Bandol a été fondé en 1986, il y avait jusqu’alors un super camping dans un emplacement de rêve, à l’époque ça a fait polémique, mais c’était une volonté de la mairie à l’époque bénie du tennis. »

Padel Magazine :De combien de terrains de tennis disposez-vous ? Et surtout, de combien de pistes de padel ?

Richard : « Nous disposons aujourd’hui de 6 terrains de tennis dont un en terre battue… Et 4 pistes de padel (voir ci-dessous). »

“Les gens viennent de loin pour profiter de l’ambiance du club et du cadre”

Padel Magazine : Concentrons-nous maintenant sur la partie padel. Le cadre est idyllique pour jouer , est-ce qu’au niveau des réservations ou de l’affluence vous sentez un certain engouement depuis que ces terrains ont été installés ?

Richard : « Nous avons décidé il y a trois ans de construire deux pistes et de supprimer un terrain de tennis.
Devant l’engouement suscité, l’idée d’en faire deux nouvelles est vite venue. Avec les réservations à bloc, ça devenait impératif.

La population s’est diversifiée, des gens qui n’ont jamais pratiqué le tennis viennent à nous, et c’est bien… ça nous fait un « petit coup de dépoussiérage ».

Les pistes sont pleines tard le soir…et du coup le bar aussi. À 4 on s’installe plus facilement autour d’un verre pour refaire le match. Donc un véritable engouement, chez les Bandolais et les touristes.

Locations ou abonnements sont possibles, et les gens viennent de loin pour profiter de l’ambiance du club et du cadre. Nous avons installé un bar ou paillotte au cœur des pistes pour les événements et tournois, avec ambiance musicale, barbecue, soirées, etc… »

Le Cupra Padel-Point Tour…ou “Vis ma vie de joueur pro”

Padel Magazine : Vous avez accueilli le Cupra Padel Point Tour ce week-end, mais comment s’est faite la connexion avec l’organisation en amont ?

Richard : « Cupra nous a contacté car une étape de leur tour (Perpignan) était annulée, nous avons dit oui tout de suite, on adore quand ça bouge…je crois qu’ils ont demandé à plusieurs clubs mais les autres étaient hésitants. On nous a juste expliqué le déroulé, quelqu’un est venu voir sur place et c’était parti. »

Padel Magazine : Quel bilan peux-tu tirer de ce week-end aux couleurs du Cupra Padel-Point Tour ?

Richard : « L’événement Cupra a été top. Super organisation, décors en couleurs, animations, clinics contre des joueurs pro, tombola, plein de cadeaux…
Les amateurs ont été choyés comme des joueurs pro, c’était un peu « vis ma vie de joueur pro ».
Les personnes au top aussi, sympa, disponibles, dynamiques. A noter que les joueuses pro, qui avaient un P1000 à Aix sont revenues le soir pour faire la fête avec nous, nous avions quasiment toute l’équipe de France. Une belle vitrine pour notre club en tout cas, plein de gens extérieurs l’ont découvert et adoré. »

Joueuses-equipe-de-france-Cupra-Padel-Point-Tour-Bandol

Le TC Bandol un club en “mouvement permanent” avec d’ambitieux projets

Padel Magazine : Dernière question, comment juges-tu l’évolution du club jusqu’à maintenant ? Qu’est-ce que l’avenir vous réserve ?

Richard : « Le club est en mouvement permanent, avec un président et un bureau dynamique et motivé ( des bénévoles), des coachs au top ( Alexandre Rusovan et notre nouveau Aurelien Grandmont qui a juge arbitré la compétition d’hier d’une main de maître), des salariés hyper impliqués aussi. Nous souhaitons conserver le mélange tennis et padel. Nous mettons autant d’énergie et d’investissement pour les deux.

Parmi nos projets à l’avenir, nous envisageons d’ajouter encore deux ou trois pistes, d’organiser un P2000 avec finale sur le port avec court éphémère, d’améliorer encore nos installations, et de faire peut-être un jour une étape de très haut niveau, et des stages sur une semaine avec padel plus activités ( kayak, rando, patrimoine, vins, etc.) »

Nasser Housseini

Passionné de football, j’ai découvert le padel en 2019. Depuis, c’est l’amour fou avec ce sport au point de délaisser mon sport de prédilection.